Lyon : la hausse des prix de l'immobilier se confirme

Lyon : la hausse des prix de l'immobilier se confirme
Photo d'illustration - LyonMag

Ce lundi, la FNAIM présentait son bilan semestriel pour le marché de l'immobilier dans le Rhône et à Lyon.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. C'est ce qui vient à l'esprit lorsque l'on se plonge dans le bilan semestriel de la FNAIM, que le syndicat professionnel de l'immobilier a dévoilé ce lundi à Lyon.

Si la tendance à la hausse, aussi bien sur le marché de l'achat que de la location ne fait nul doute, on connaît désormais de manière un peu plus précise le visage de ces évolutions. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le marché se porte bien pour les professionnels ou ceux qui ont les moyens d'investir. "On bat des records", a confié, ravi, Alexandre Schmidt, le président de la FNAIM du Rhône.
 

En termes chiffrés, cette situation se traduit notamment par une forte hausse du nombre de biens vendus. Entre juillet 2016 et juin 2017, ce sont ainsi pas moins de 24 600 logements qui ont trouvé acquéreurs dans le Rhône. Un chiffre qui a bondi de 10,3% par rapport à la même période l'an passé et qui confirme la tendance sur la décennie (+ 18%). Sur les prix, la hausse se confirme là encore. Le mètre carré a pris 3,4% entre juin 2016 et juin 2017, pour s'établir à 2995 euros.
 


À Lyon, l'augmentation des prix est encore plus marquée, atteignant 5,1% en un an. Le mètre carré se négocie à 3624 euros avec néanmoins de fortes disparités selon les arrondissements. La Presqu'île reste globalement inabordable, à 4387 euros le mètre carré dans le 2e (+ 7,0%) et 3977 euros dans le 1er (+ 5,5%). Le 6e arrondissement ferme le podium à 4309 euros par mètre carré (+5,1%). Le 9e arrondissement reste le moins cher de Lyon avec un mètre carré en dessous de 3000 euros, comme pour les 5e et 7e. En revanche, l'évolution des prix dans cet arrondissement se confirme, à + 5,5%. Ces données classent Lyon comme la 2e métropole la plus chère de France, derrière Paris.
 
Pour la location, un mètre carré vous coutera 11,7 euros. Une valeur qui atteint 13,0 euros sur la ville de Lyon. Mais là aussi les écarts sont grands. Que vous louiez dans Lyon ou en périphérie, un T1 ou un T4, les prix iront de 9,3 euros à 16,9 euros.


 
Une hausse des prix qui profitent à certains


 
"On a une attractivité économique qui est très importante à Lyon", a expliqué Alexandre Schmidt, justifiant ainsi l'augmentation généralisée des prix. Et la bonne santé de la construction n'y fait rien, les prix continuent de grimper. Dans le Rhône, 15 100 permis de construire ont été accordés sur la période précitée (+ 24,8%) et 12 800 mises en chantier sont à noter (+ 2,4%). Mais l'agglomération lyonnaise restant en zone tendue, ce boom des constructions n fait pas évoluer les prix à la baisse. D'autant que "l'immobilier devient de plus en plus qualitatif", note Anne de Planchard, vice-présidente déléguée à la Transaction à la FNAIM.
 
Mais c'est une "augmentation raisonnable", a cherché à nuancer cette dernière. "On reste dans une ville raisonnable au niveau de la tension entre le bailleur et le locataire. On n’a pas d'envolée des prix", a par ailleurs déclaré Patrice Garde, vice-président délégué à l'Administration de biens.
 


Mais si la FNAIM à Lyon peut se targuer d'être la deuxième métropole la plus chère de France, cela n'est pas forcément de bon augure pour tout le monde. D'ailleurs, d'après les chiffres du syndicat, le pouvoir d'achat immobilier diminue. À somme équivalente, un bien a perdu 1,4 mètre carré à Lyon sur les 12 mois étudiés. Une baisse assez marquée qui pénalise ceux qui achètent pour vivre et non pour investir.
 
Pour le locatif ou l'achat, pas sûr que cette hausse généralisée des prix, si "raisonnable" soit-elle, ne convienne donc à tout le monde.

Tags :

immobilier

fnaim

23 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
amour de la pierre le 27/09/2017 à 09:04
satan a écrit le 26/09/2017 à 21h25

je suis entièrement d'accord avec vous sur le constat des lobbys immobiliers tels la FNAIM et leur politique de comm'. De même pour l'Allemagne malgré un immobilier plus abordable qu'en France (ratio salaire / prix logement)

je mettrai tout de même un bémol sur la bulle immobilière et son hypothétique crash qui aurait du intervenir dès 2006. voir site bulle-immobilière et cie ainsi que les stats de Jacques Friggit et son célèbre tunnel.
Il y a des croyances plus tenaces que d'autres en France, celle qu'un immobilier cher fait la richesse d'un pays est l'une d'elle.

effectivement,le crédo de penser que quand l'immobilier tout va pour l'économie est réducteur:si ce secteur a vu son chiffre d'affaire progressé de plus de 5% par an quand la plupart des autres secteurs arrivent péniblement à dépasser 2 ( inflation max depuis 15 ans) cela révèle que certains acteurs (promoteurs,propriétaires...) on su profiter de ces croyances pour s'offrir de belles plus valus avec la bénédiction des travailleurs détachés ou au black qui construisent ou font des réfections des immeubles pour offrir de meilleurs marges à certains .malheureusement,il y a tant d'autres secteurs délaissés qui souffrent du peu d’investissement et d’intérêt d'ou un manque de capitaux pour permettre l'envol de milliers de petites start-up qui végéteront faute de moyens suffisants contrairement aux pays anglo saxons qui savent prendre les risques payants pour créer les GAFA d’aujourd’hui:
mais quand il faut demander aux français d'épargner dans l'entreprise,ils se moquent pour se réfugier dans la pierre qui leur offre "la sécurité et le rendement assuré"refrain colporté par les syndicats (FNAIM...)
L'Espagne a subit sa plus grosse crise économique il y a 7 ans pour avoir trop misé sur l'immobilier...évitons de mettre nos oeufs dans le mêmes panier si on veut relancer l'économie en général et les emplois

Signaler Répondre

avatar
satan le 26/09/2017 à 21:25
Nostromo a écrit le 26/09/2017 à 10h53

Je ne prétends pas que la manipulation des prix de l'immobilier existe.
Aucun professionnel, et surtout pas la FNAIM, n'a intérêt à reconnaitre une baisse ou même un retour à la stabilité
Pour eux, la hausse est signe de marché tendu donc d'un business dynamique
Pourtant et malgré tout ça le marché est effectivement très tendu à Lyon, ce qui explique la hausse
A ceux qui comparent avec l'Allemagne il faut rappeler que ce pays est comme le notre très hétérogène
Les loyers à Berlin sont plus bas car l'offre correspond à la demande et c'est tout. A Francfort où l'offre est moindre les loyers flambent et c'est comme ça partout.
Conclusion : Pour calmer les prix, il faut remonter l'offre
Encore un point : D'après pas mal d'observateurs dans ce métier, nous sommes à la veille d'un crash. En effet, le bulle immobilière qui regonfle depuis 2010 va finir par crever. Pourquoi ? Par l'arrivée sur le marchés de nombreux logements en centre villes achetés pas cher par les babyboomers, aujourd'hui dans les 3ème ou 4ème âge.
A suivre

je suis entièrement d'accord avec vous sur le constat des lobbys immobiliers tels la FNAIM et leur politique de comm'. De même pour l'Allemagne malgré un immobilier plus abordable qu'en France (ratio salaire / prix logement)

je mettrai tout de même un bémol sur la bulle immobilière et son hypothétique crash qui aurait du intervenir dès 2006. voir site bulle-immobilière et cie ainsi que les stats de Jacques Friggit et son célèbre tunnel.
Il y a des croyances plus tenaces que d'autres en France, celle qu'un immobilier cher fait la richesse d'un pays est l'une d'elle.

Signaler Répondre

avatar
petit cours basique le 26/09/2017 à 18:56
Post monétaire a écrit le 26/09/2017 à 18h40

Les entreprises se font racheter lorsqu'il y a un problème économique.
C'est quoi pour vous "encore une entreprise qui va subir la loi des étrangers" ?

comme vous n'avez jamais étudié le management et la gestion d'une entreprise,sachez simplement que mettre dans les mains d'une entreprise des actionnaires majoritaires étrangers peut amener ces investisseurs à choisir une stratégie d'entreprise contraire aux intérêts de ceux de la France

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 26/09/2017 à 18:40
perte de pouvoir a écrit le 26/09/2017 à 11h22

pendant que la France mise trop sur l'immobilier et délaisse les autres branches d'activité d'avenir,Siemens rachète (sans que les médias le disent vraiment) Alsthom grosse industrie française:encore une entreprise qui va subir la loi des étrangers comme c'est le cas pour 50% de toutes nos grandes entreprises (cac 40): le chômage a de l'avenir en France et on pourra toujours critiquer en vain le gouvernement en place :vive l'immobilier et le foot pour ne pas s'coccuper du reste

Les entreprises se font racheter lorsqu'il y a un problème économique.
C'est quoi pour vous "encore une entreprise qui va subir la loi des étrangers" ?

Signaler Répondre

avatar
Pm choisit le pire... le 26/09/2017 à 18:13
Post monétaire a écrit le 26/09/2017 à 13h01

Vous êtes toujours dans l'aveuglement, de ne pas voir que l'automatisation japonaise a détruit les emplois dans d'autres pays.

Vaut il mieux investir dans les entreprises d avenir qui créeront des emplois en France au détriment d autres pays que de faure du statu quo et voir toujours autant de chomeurs en France avec la bénédiction des Japonnais ou des allemands?
Votre vision est bien réductrice et peu pragmatique

Signaler Répondre

avatar
notice le 26/09/2017 à 18:06
perte de pouvoir a écrit le 26/09/2017 à 11h22

pendant que la France mise trop sur l'immobilier et délaisse les autres branches d'activité d'avenir,Siemens rachète (sans que les médias le disent vraiment) Alsthom grosse industrie française:encore une entreprise qui va subir la loi des étrangers comme c'est le cas pour 50% de toutes nos grandes entreprises (cac 40): le chômage a de l'avenir en France et on pourra toujours critiquer en vain le gouvernement en place :vive l'immobilier et le foot pour ne pas s'coccuper du reste

ne perdez pas votre temps avec ce personnage... c est LE troll du site

vous lui offrez la possibilité d exister par ses commentaires sans queue ni tête (comme lui)

le temps que vous perdez et votre énervement ne sont que des victoires pour lui!

vous constaterez facilement que ses commentaires ne sont pas constructifs et surtout souvent a coté de la plaque

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 26/09/2017 à 13:01
danger propagande PM a écrit le 26/09/2017 à 11h18

malgré les nombreux articles qui contredisent vos croyances avec des pays comme le Japon au plein emploi et ultr robotisé à l'image du recutement de personnel plus rapide dans les entreprises qui investissent dans les robots par apport que celles qui regardent passer les trains tout en dégraissant le personnel,vous continuez toujours votre propagande d'un autre age

Vous êtes toujours dans l'aveuglement, de ne pas voir que l'automatisation japonaise a détruit les emplois dans d'autres pays.

Signaler Répondre

avatar
perte de pouvoir le 26/09/2017 à 11:22
Post monétaire a écrit le 26/09/2017 à 10h55

Tiens ? Encore le propagandiste qui fait croire que les chefs d'entreprises qui mettent des robots pour remplacer le travail humain, ne le font pas parce que c'est le système monétaire qui les pousse à toujours plus de rentabilité.

:o)

https://www.youtube.com/watch?v=miKrwbhqpoE

pendant que la France mise trop sur l'immobilier et délaisse les autres branches d'activité d'avenir,Siemens rachète (sans que les médias le disent vraiment) Alsthom grosse industrie française:encore une entreprise qui va subir la loi des étrangers comme c'est le cas pour 50% de toutes nos grandes entreprises (cac 40): le chômage a de l'avenir en France et on pourra toujours critiquer en vain le gouvernement en place :vive l'immobilier et le foot pour ne pas s'coccuper du reste

Signaler Répondre

avatar
danger propagande PM le 26/09/2017 à 11:18
Post monétaire a écrit le 26/09/2017 à 10h55

Tiens ? Encore le propagandiste qui fait croire que les chefs d'entreprises qui mettent des robots pour remplacer le travail humain, ne le font pas parce que c'est le système monétaire qui les pousse à toujours plus de rentabilité.

:o)

https://www.youtube.com/watch?v=miKrwbhqpoE

malgré les nombreux articles qui contredisent vos croyances avec des pays comme le Japon au plein emploi et ultr robotisé à l'image du recutement de personnel plus rapide dans les entreprises qui investissent dans les robots par apport que celles qui regardent passer les trains tout en dégraissant le personnel,vous continuez toujours votre propagande d'un autre age

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 26/09/2017 à 10:55
mutations industrielles d'avenir a écrit le 26/09/2017 à 10h43

tiens l'anti robot qui n'a pas lu Schumpeter les les destructions créatrices:encore un auto proclamé économiste en herbe

Tiens ? Encore le propagandiste qui fait croire que les chefs d'entreprises qui mettent des robots pour remplacer le travail humain, ne le font pas parce que c'est le système monétaire qui les pousse à toujours plus de rentabilité.

:o)

http://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/flash/swflash.cab#version=9,0,0,0" width="480" height="320" align="middle" data="http://www.youtube.com/v/miKrwbhqpoE?version=3&;fs=1&autoplay=0" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true"> http://www.youtube.com/v/miKrwbhqpoE?version=3&;fs=1&autoplay=0" /> http://www.youtube.com/v/miKrwbhqpoE?version=3&;fs=1&autoplay=0" quality="high" bgcolor="#ffffff" width="480" height="320" align="middle" allowScriptAccess="sameDomain" allowFullScreen="false" type="application/x-shockwave-flash" pluginspage="http://www.macromedia.com/go/getflashplayer" />

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 26/09/2017 à 10:53
satan a écrit le 26/09/2017 à 08h58

peut être mais le logement reste abordable. Miséreux dans les deux cas mais avec la possibilité de se loger.
Petite stat : en 1973 la part de l'immobilier représentait +/- 15% du budget dans les 2 pays. En 2011 cette part est restée stable en Allemagne et a grimpé à + de 25% en France avec les disparités territoriales que l'on connait.

Je suis d'accord avec le 1er commentaire sur les ventes de complaisances entre les agents pour gonfler les prix immobiliers. A cela il faut ajouter que certaines ventes ne sont pas publiées par les notaires.

Je ne prétends pas que la manipulation des prix de l'immobilier existe.
Aucun professionnel, et surtout pas la FNAIM, n'a intérêt à reconnaitre une baisse ou même un retour à la stabilité
Pour eux, la hausse est signe de marché tendu donc d'un business dynamique
Pourtant et malgré tout ça le marché est effectivement très tendu à Lyon, ce qui explique la hausse
A ceux qui comparent avec l'Allemagne il faut rappeler que ce pays est comme le notre très hétérogène
Les loyers à Berlin sont plus bas car l'offre correspond à la demande et c'est tout. A Francfort où l'offre est moindre les loyers flambent et c'est comme ça partout.
Conclusion : Pour calmer les prix, il faut remonter l'offre
Encore un point : D'après pas mal d'observateurs dans ce métier, nous sommes à la veille d'un crash. En effet, le bulle immobilière qui regonfle depuis 2010 va finir par crever. Pourquoi ? Par l'arrivée sur le marchés de nombreux logements en centre villes achetés pas cher par les babyboomers, aujourd'hui dans les 3ème ou 4ème âge.
A suivre

Signaler Répondre

avatar
mutations industrielles d'avenir le 26/09/2017 à 10:43
Post monétaire a écrit le 26/09/2017 à 10h36

Normal, aucun politicien ne peut dire autant de bêtises ! (il y a des limites ! :o)

"..............l'Allemagne consacre moins d'argent a l'immobilier est aussi dû au fait que les prix montent moins, les gens sont moins attirés par ce secteur car l'espérance de gain financier est moindre..............."


totale contradiction avec ce qui se passe actuellement dans certaines villes d'Allemagne (les citoyens n'arrivent plus à trouver un logement à un prix "normal")


"................Cela fait des années qu'on a des gouvernement et médias incompétents qui poussent les gens a avoir plus d'enfants ce qui a pour effet d'augmenter la pression immobilière................."

C'est aussi le célibat qui fait augmenter le besoin en nombre d'appartements. Le regroupement des activités commerciales et administratives dans les grandes villes aussi (au détriment des campagnes qui se désertifient en services publics, etc).


".............. Au lieu de cela on tape dans la caisse pour donner de l'argent aux parents et il ne reste rien pour les retraités. .............."

les retraités sont plus riches que les jeunes générations.


"..............Pire encore tous ces enfants nés en plus, se retrouveront souvent au chomage, ce qui creusera les déficits publics encore plus.............."

l'augmentation de population augmente aussi la consommation et logiquement, dans le monde utopique des "monétistes", cela augmente aussi l'activité salariée.
Mais l'optimisation du système monétaire fait que le travail est remplacé par l'informatisation et la robotisation.
C'est cela qui crée le chômage et creuse les déficits.

Sûr ce...

tiens l'anti robot qui n'a pas lu Schumpeter les les destructions créatrices:encore un auto proclamé économiste en herbe

Signaler Répondre

avatar
Humble le 26/09/2017 à 10:43
Post monétaire a écrit le 26/09/2017 à 10h36

Normal, aucun politicien ne peut dire autant de bêtises ! (il y a des limites ! :o)

"..............l'Allemagne consacre moins d'argent a l'immobilier est aussi dû au fait que les prix montent moins, les gens sont moins attirés par ce secteur car l'espérance de gain financier est moindre..............."


totale contradiction avec ce qui se passe actuellement dans certaines villes d'Allemagne (les citoyens n'arrivent plus à trouver un logement à un prix "normal")


"................Cela fait des années qu'on a des gouvernement et médias incompétents qui poussent les gens a avoir plus d'enfants ce qui a pour effet d'augmenter la pression immobilière................."

C'est aussi le célibat qui fait augmenter le besoin en nombre d'appartements. Le regroupement des activités commerciales et administratives dans les grandes villes aussi (au détriment des campagnes qui se désertifient en services publics, etc).


".............. Au lieu de cela on tape dans la caisse pour donner de l'argent aux parents et il ne reste rien pour les retraités. .............."

les retraités sont plus riches que les jeunes générations.


"..............Pire encore tous ces enfants nés en plus, se retrouveront souvent au chomage, ce qui creusera les déficits publics encore plus.............."

l'augmentation de population augmente aussi la consommation et logiquement, dans le monde utopique des "monétistes", cela augmente aussi l'activité salariée.
Mais l'optimisation du système monétaire fait que le travail est remplacé par l'informatisation et la robotisation.
C'est cela qui crée le chômage et creuse les déficits.

Sûr ce...

"Normal, aucun politicien ne peut dire autant de bêtises ! (il y a des limites ! :o)"

Post monétaire toujours aussi hautain :\

Signaler Répondre

avatar
prosper le 26/09/2017 à 10:41

Ce ne sont pas des confrères parisiens mais seulement des enseignes en franchise qui ne sont pas immatriculées au rcs a ce titre contrairement au contenu des abondantes publicités qui sont faites ou il n'est jamais fait mention des sociétés juridiquement responsables et dûment immatriculées au rcs ét arborant une licence de marque . Il s'agirait d'en informer le public ce qui d'ailleurs relève d'une obligation légale .CQFD

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 26/09/2017 à 10:36
Stop a écrit le 26/09/2017 à 10h26

Mais le fait que l'Allemagne consacre moins d'argent a l'immobilier est aussi dû au fait que les prix montent moins, les gens sont moins attirés par ce secteur car l'espérance de gain financier est moindre.

Cela fait des années qu'on a des gouvernement et médias incompétents qui poussent les gens a avoir plus d'enfants ce qui a pour effet d'augmenter la pression immobilière.

S'il n'y avait as eu les allocations familiales, on paierait moins pour nos logements, on aurait moins de pollution et on aurait assez d'argent pour les retraités. Au lieu de cela on tape dans la caisse pour donner de l'argent aux parents et il ne reste rien pour les retraités. Pire encore tous ces enfants nés en plus, se retrouveront souvent au chomage, ce qui creusera les déficits publics encore plus.

Mais ça aucun politicien le dit.

Normal, aucun politicien ne peut dire autant de bêtises ! (il y a des limites ! :o)

"..............l'Allemagne consacre moins d'argent a l'immobilier est aussi dû au fait que les prix montent moins, les gens sont moins attirés par ce secteur car l'espérance de gain financier est moindre..............."


totale contradiction avec ce qui se passe actuellement dans certaines villes d'Allemagne (les citoyens n'arrivent plus à trouver un logement à un prix "normal")


"................Cela fait des années qu'on a des gouvernement et médias incompétents qui poussent les gens a avoir plus d'enfants ce qui a pour effet d'augmenter la pression immobilière................."

C'est aussi le célibat qui fait augmenter le besoin en nombre d'appartements. Le regroupement des activités commerciales et administratives dans les grandes villes aussi (au détriment des campagnes qui se désertifient en services publics, etc).


".............. Au lieu de cela on tape dans la caisse pour donner de l'argent aux parents et il ne reste rien pour les retraités. .............."

les retraités sont plus riches que les jeunes générations.


"..............Pire encore tous ces enfants nés en plus, se retrouveront souvent au chomage, ce qui creusera les déficits publics encore plus.............."

l'augmentation de population augmente aussi la consommation et logiquement, dans le monde utopique des "monétistes", cela augmente aussi l'activité salariée.
Mais l'optimisation du système monétaire fait que le travail est remplacé par l'informatisation et la robotisation.
C'est cela qui crée le chômage et creuse les déficits.

Sûr ce...

Signaler Répondre

avatar
Stop le 26/09/2017 à 10:34
sakura a écrit le 26/09/2017 à 07h59

Vous suggère de vous renseigner un peu peu plus sur l Allemagne et vous vous apercevriez que sa prospérité flamboyante n est qu une façade.

L Allemagne, c est un peu une personne qui a le syndrome de Diogène, D' extérieur, cette personne est bien mise, a une situation professionnelle. Mais son domicile ressemble plus a une déchèterie si ce n est a une décharge sauvage..

L Allemagne c est pareil,sa façade est belle mais la misère y prospère autant qu en France

Je dis seulement que la forte démographie (dans un pays dejà surpeuplé) n'est pas une bonne chose. On est plus compétitif à cause du cout de l'immobilier. Les politiciens nous disent de faire comme les allemands, alors qu'en fait ils nous imposent des réformes qui n'ont rien a voir avec le systeme et le contexte allemand.

Donc oui il faut copier le modele allemand en matiere de natalité et avoir moins d'enfants, et oui il faut faire comme les allemands et ne PAS flexibiliser plus le travail.

Le dernier rapport de l'OCDE dit clairement que l'emploi n'est PAS plus flexible en Allemagne qu'en France !

Sarko, Hollande, Macron ont TOUS menti aux français avec la complicité des médias capitalistes.

Signaler Répondre

avatar
Stop le 26/09/2017 à 10:26
rente immobilière française a écrit le 26/09/2017 à 09h39

vous avez raison de mettre le doigt sur l'écart entre la France qui préfère ou consacre 25% du budget pour l'immobilier (la rente si chère aux français) et les autres pays dont l'Allemagne qui ne consacre que 10 à 15% max en investissent plus dans d'autres secteurs d'activité (entreprises) là ou on peut prendre des risques mais pour le bien de l'économie nationale (création d emplois plus diversifiés...)

Mais le fait que l'Allemagne consacre moins d'argent a l'immobilier est aussi dû au fait que les prix montent moins, les gens sont moins attirés par ce secteur car l'espérance de gain financier est moindre.

Cela fait des années qu'on a des gouvernement et médias incompétents qui poussent les gens a avoir plus d'enfants ce qui a pour effet d'augmenter la pression immobilière.

S'il n'y avait as eu les allocations familiales, on paierait moins pour nos logements, on aurait moins de pollution et on aurait assez d'argent pour les retraités. Au lieu de cela on tape dans la caisse pour donner de l'argent aux parents et il ne reste rien pour les retraités. Pire encore tous ces enfants nés en plus, se retrouveront souvent au chomage, ce qui creusera les déficits publics encore plus.

Mais ça aucun politicien le dit.

Signaler Répondre

avatar
rente immobilière française le 26/09/2017 à 09:39
satan a écrit le 26/09/2017 à 08h58

peut être mais le logement reste abordable. Miséreux dans les deux cas mais avec la possibilité de se loger.
Petite stat : en 1973 la part de l'immobilier représentait +/- 15% du budget dans les 2 pays. En 2011 cette part est restée stable en Allemagne et a grimpé à + de 25% en France avec les disparités territoriales que l'on connait.

Je suis d'accord avec le 1er commentaire sur les ventes de complaisances entre les agents pour gonfler les prix immobiliers. A cela il faut ajouter que certaines ventes ne sont pas publiées par les notaires.

vous avez raison de mettre le doigt sur l'écart entre la France qui préfère ou consacre 25% du budget pour l'immobilier (la rente si chère aux français) et les autres pays dont l'Allemagne qui ne consacre que 10 à 15% max en investissent plus dans d'autres secteurs d'activité (entreprises) là ou on peut prendre des risques mais pour le bien de l'économie nationale (création d emplois plus diversifiés...)

Signaler Répondre

avatar
satan le 26/09/2017 à 08:58
sakura a écrit le 26/09/2017 à 07h59

Vous suggère de vous renseigner un peu peu plus sur l Allemagne et vous vous apercevriez que sa prospérité flamboyante n est qu une façade.

L Allemagne, c est un peu une personne qui a le syndrome de Diogène, D' extérieur, cette personne est bien mise, a une situation professionnelle. Mais son domicile ressemble plus a une déchèterie si ce n est a une décharge sauvage..

L Allemagne c est pareil,sa façade est belle mais la misère y prospère autant qu en France

peut être mais le logement reste abordable. Miséreux dans les deux cas mais avec la possibilité de se loger.
Petite stat : en 1973 la part de l'immobilier représentait +/- 15% du budget dans les 2 pays. En 2011 cette part est restée stable en Allemagne et a grimpé à + de 25% en France avec les disparités territoriales que l'on connait.

Je suis d'accord avec le 1er commentaire sur les ventes de complaisances entre les agents pour gonfler les prix immobiliers. A cela il faut ajouter que certaines ventes ne sont pas publiées par les notaires.

Signaler Répondre

avatar
sakura le 26/09/2017 à 07:59
stop a écrit le 25/09/2017 à 22h09

Hausse des prix = cout de la vie plus élevé = prétentions salariales plus élevées = baisse de la compétitivité.

La France va couler. L'Allemagne avec sa faible démographie et son immobilier abordable va continuer de prospérer.

Vous suggère de vous renseigner un peu peu plus sur l Allemagne et vous vous apercevriez que sa prospérité flamboyante n est qu une façade.

L Allemagne, c est un peu une personne qui a le syndrome de Diogène, D' extérieur, cette personne est bien mise, a une situation professionnelle. Mais son domicile ressemble plus a une déchèterie si ce n est a une décharge sauvage..

L Allemagne c est pareil,sa façade est belle mais la misère y prospère autant qu en France

Signaler Répondre

avatar
youpla boum le 26/09/2017 à 07:05

Il est constaté que certains commerciaux locaux commencent à avoir de la concurrence. De ce fait ils propagent des mensonges sur leurs confrères parisiens pour tenter de garder le pactole de leurs ventes.CQFD

Signaler Répondre

avatar
stop le 25/09/2017 à 22:09

Hausse des prix = cout de la vie plus élevé = prétentions salariales plus élevées = baisse de la compétitivité.

La France va couler. L'Allemagne avec sa faible démographie et son immobilier abordable va continuer de prospérer.

Signaler Répondre

avatar
prosper le 25/09/2017 à 20:49

Il est constaté que certains franchisés parisiens récemment installés à Lyon et ayant de très nombreux agentd commerciaux plus ou moins qualifiés gonflent les prix pour faire signer des mandats de vente et font faire ensuite des offres à la baisse par des acquéreurs ! Il vaut donc mieux s'adresser à un vrai agent ou expert immobilier ayant pignon sur rue depuis longtemps afin de sécuriser sa transaction et mettre en vente au prix du marché . CQFD

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.