Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le nouveau Vélo'V fait pâle figure face au Vélib' - LyonMag

Nouveau Vélo’V contre nouveau Vélib’ : Lyon à la ramasse par rapport à Paris ?

Le nouveau Vélo'V fait pâle figure face au Vélib' - LyonMag

Le 18 septembre dernier, la Métropole de Lyon présentait en grande pompe son nouveau Vélo'V.

Les futurs Vélib' - DRLes futurs Vélib' - DR

Ou plutôt celui proposé par JCDecaux, qui avait remporté sans surprise une nouvelle fois le marché public. Tonnerres d'applaudissements de la presse nationale qui s'émerveillait de voir pour la première fois des vélos électriques proposés en libre-service.

 

Mais ce mercredi, Smoovengo réalisait la même opération de com' avec Paris. Et force est de constater que le modèle lyonnais fait bien pâle figure par rapport à celui de la capitale. JCDecaux est certes le client idéal pour le marché lyonnais qui englobe également le mobilier urbain. Et exclut de fait les entreprises spécialisées uniquement dans le vélo. Mais le comparatif qui suit pourrait donner des idées aux élus, normalement aujourd'hui affranchis des lubies de Gérard Collomb.

 

Tour d'horizon des points forts et faibles des deux modèles :

 

Poids : Le Vélib' pèse actuellement 22 kilos, le nouveau pèsera près de 21 kilos. Et le modèle électrique 25 kilos. A Lyon, le Vélo'V nouveau perdra 2,3 kilos. Il devrait donc peser légèrement moins que son homologue parisien.

Avantage : Lyon

 

High-tech : Le Vélib' disposera d'un guidon VBox, un boîtier électronique pour décrocher ou raccrocher le vélo, le verrouiller, se connecter via un smartphone pour vérifier la durée de sa location etc. A Lyon, on bénéficiera seulement du verrouillage du vélo hors station. Mais ça, Paris l'aura aussi.

Avantage : Paris, largement

 

Tarifs : A Lyon, l'abonnement annuel passera à 31 euros, soit une hausse de 24%. A Paris, c'est encore un mystère mais nos confrères de la capitale évoquent une hausse de 30% pour un forfait actuel à 29 euros.

Avantage : Lyon, mais est-ce vraiment un avantage ?

 

Electrique : Lyon devait être pionnière avec ses vélos électriques qui arriveront en 2020. On parle de 50% du parc. A Paris, 30% des Vélib' seront électriques. Sauf que le déploiement se fera au 1er janvier 2018, soit deux ans avant Lyon. Bye bye l'avant-première mondiale vantée par David Kimelfeld, président de la Métropole.

Avantage : Paris

 

Les petits détails : Smoovengo a annoncé mercredi que des dizaines de nouvelles communes hors Paris bénéficieront d'un nouveau déploiement de Vélib'.

Le panier à l'avant du vélo a l'air également plus profond et plus sécurisé (un élastique pour retenir ses affaires) que la parodie de panier dévoilée sur le nouveau Vélo'V.

Gilles Vesco, l'ancien Monsieur Vélo'V, l'a remarqué : le garde-boue arrière du Vélo'V a sauté, contrairement à Paris. C'était pourtant l'occasion selon lui de "maintenir l'identité du vélo".

Enfin, Paris disposera donc au 1er janvier d'un parc renouvelé, avec des vélos verts et des vélos bleus pour distinguer le mécanique de l'électrique.

Avantage : Paris, très largement

 



Tags : Vélo'v | velov | vélib' |

Commentaires 12

Déposé le 27/10/2017 à 17h55  
Par Echalotte Citer

Pigé a écrit le 27/10/2017 à 01h11

Ce n'est pas qu.un garde-boue, c'est aussi une protection pour les vêtements présente sous forme d'écran transparent (mais qui est trop fragile pour un usage collectif) sur les vélos hollandais.

Certes c'est utile tant que cela ne sert pas de surface de pub supplémentaire.

Mais du coup combien ca coute ?

Le Canard nous apprend cette semaine que Decaux verse entre 25 et 30 millions d'euros par an à Paris pour le marché des panneaux de pub parisiens.

Chez nous Decaux ne paie rien mais fourni des vélos et des abribus.

Existe t il un journaliste à Lyon Cap qui pourrait se pencher sur cette question ?

Pigé Déposé le 27/10/2017 à 01h11  
Par Pigé Citer

Echalotte a écrit le 26/10/2017 à 19h35

Et toujours aucune info sur la pollution visuelle par la concession des centaines d'emplacements dans la métropole et le cout pour la collectivité de ces vélos.

On fait la course à l’échalote et les prestataires se gavent.

Quand a Vesco il pleure pour un garde boue qui ne remplira plus que son role et ou on ne pourra plus vendre encore des m² de pub.

C'est pourtant bien lui en son temps qui a vendu Lyon à Decaux.

Ce n'est pas qu.un garde-boue, c'est aussi une protection pour les vêtements présente sous forme d'écran transparent (mais qui est trop fragile pour un usage collectif) sur les vélos hollandais.

Pigé Déposé le 27/10/2017 à 01h08  
Par Pigé Citer

Petaudier a écrit le 26/10/2017 à 17h11

"Mais le comparatif qui suit pourrait donner des idées aux élus, normalement aujourd'hui affranchis des lubies de Gérard Collomb."
En rêve, seulement en rêve...

Il ne s'agit évidemment pas de lubies.

Pigé Déposé le 27/10/2017 à 01h07  
Par Pigé Citer

Kevina a écrit le 26/10/2017 à 15h40

En tous cas, vu le nombre de personnes qui roulent en VeloV, il y a beaucoup de web-designers dans Lyon.
On est pas loin de supplanter la silicon Valley, et il parait qu´Elon Musk a acheté un loft sur le plateau de la X- Rousse.

Rien compris : les causes, les effets ?

Pigé Déposé le 27/10/2017 à 01h06  
Par Pigé Citer

Je vois que vous aimez le fond. Allez, un coup de pied et vous remonterez à la surface.
On vous paie combien ?

Déposé le 26/10/2017 à 23h06   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par sauron Citer

heureusement nous ne subissons pas l’invasion des parisiens comme la belle ville de Bordeaux

Déposé le 26/10/2017 à 21h36  
Par Association Cubi d´rouge Citer

Le VeloV ne passera pas !
Et le Grand Stades de Décines sera démoli en 2018 !!
La victoire contre le dictateur Gérard C. approche !

Déposé le 26/10/2017 à 19h35  
Par Echalotte Citer

Et toujours aucune info sur la pollution visuelle par la concession des centaines d'emplacements dans la métropole et le cout pour la collectivité de ces vélos.

On fait la course à l’échalote et les prestataires se gavent.

Quand a Vesco il pleure pour un garde boue qui ne remplira plus que son role et ou on ne pourra plus vendre encore des m² de pub.

C'est pourtant bien lui en son temps qui a vendu Lyon à Decaux.

Déposé le 26/10/2017 à 17h11  
Par Petaudier Citer

"Mais le comparatif qui suit pourrait donner des idées aux élus, normalement aujourd'hui affranchis des lubies de Gérard Collomb."
En rêve, seulement en rêve...

Déposé le 26/10/2017 à 15h40  
Par Kevina Citer

En tous cas, vu le nombre de personnes qui roulent en VeloV, il y a beaucoup de web-designers dans Lyon.
On est pas loin de supplanter la silicon Valley, et il parait qu´Elon Musk a acheté un loft sur le plateau de la X- Rousse.

Déposé le 26/10/2017 à 15h39  
Par A+ Ciao Bye... Citer

Pigé a écrit le 26/10/2017 à 15h26

Je parlais du nouveau bus électrique qui est un Bolloré. Ici, Decaux est confirmé alors qu'il n'est manifestement pas le meilleur. Devinez le pourquoi de ces décisions ?

Un complot surement !
Merci pour cette analyse de fond si nuancée !

A +,
Ciao,
Bye....

Pigé Déposé le 26/10/2017 à 15h26  
Par Pigé Citer

Je parlais du nouveau bus électrique qui est un Bolloré. Ici, Decaux est confirmé alors qu'il n'est manifestement pas le meilleur. Devinez le pourquoi de ces décisions ?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.