Viol dans une chicha de Lyon : la préfecture ferme l’établissement 6 mois

Viol dans une chicha de Lyon : la préfecture ferme l’établissement 6 mois
L'établissement fermera pour 6 mois - LyonMag

La décision était prévisible.

Ce vendredi matin, la préfecture du Rhône a décidé de fermer temporairement le bar chicha "Time Up", dans lequel deux jeunes femmes auraient été violées.

Pour rappel, dans la nuit ‪de samedi à dimanche dernier, ces deux victimes présumées auraient été violées dans un barchicha du 9e arrondissement de Lyon, sous la menace d’une paire de ciseaux par un homme âgé de 42 ans. L’individu avait été interpellé le lendemain des faits par la police lyonnaise dans ce bar associatif géré par l’un des membres de sa famille.

Le préfet du Rhône, Stéphane Bouillon, a donc pris la décision de fermer administrativement le bar chicha pour une durée de 6 mois. La préfecture précise dans un communiqué ce vendredi matin que le suspect "organisait régulièrement des soirées dans ce bar à chicha qui ne détenait pas de licence permettant la vente et la consommation d’alcool et de tabac".

Du côté de l’enquête, le violeur présumé a été incarcéré ce mercredi. Il est en détention préventive. 

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
@neuneu qui joue les stormtrropers virtuels le 12/11/2017 à 23:45
fermeture a écrit le 11/11/2017 à 23h34

Il faut fermer tous ces bars à chichas car on est en France ici et pas en orient ! Enfin pour l'instant !!

et li faut interdire le catholicisme, cette religion venue d´Orient.
(On raconte meme que Jesus Christ était un oriental)

Signaler Répondre

avatar
fermeture le 11/11/2017 à 23:34

Il faut fermer tous ces bars à chichas car on est en France ici et pas en orient ! Enfin pour l'instant !!

Signaler Répondre

avatar
Excedé le 11/11/2017 à 14:56

Complicite de viol
Non assistance a personne en danger
Infraction sur la revente d alcool
Voila deja les premieres attaques a l encontre du gerant

Le tout dans un endroit sponsorisé par nos impots!


On nous embete avec la cigarette "stàdard" et electronique qui sont interdites dans les bars et lieux publics.... Pourquoi est ce autorisé pour la chicha? Un produit a forte teneur en goudron et dont les pipe ne sont reelement nettoyees?
Peut etre parce qu il s agit d un marqueur communautaire fort!?!?!?

Comme toujours, en laissant les,communautés imposer leur "mode de vie", on laisse des lieux ou nos valeurs sont baffouées regulierement, sans que personne ne bouge!

Rassurez nous, ce monsieur n a jamais ete condamné au par avant? Il est en situation reguliere?

Signaler Répondre

avatar
pello69 le 11/11/2017 à 07:00

Fermeture définitive sans préavis!...

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 11/11/2017 à 00:44

Associatif !? Ah ah ah arrêtez de me faire rire ! Association de malfaiteurs, oui !

Signaler Répondre

avatar
Eole le 10/11/2017 à 20:29
Bis répétita a écrit le 10/11/2017 à 14h45

Le violeur est un membre de la famille du gérant de ce bar "associatif"...

Je comprend mieux pourquoi, cet individu a pu violer deux femmes sans que personne n'intervienne !!

L'avocat des victimes, devrait déposer plainte contre ce gérant et son personnel pour au minimum, non assistance a personne en danger !!

Le préfet décide de fermer ce lieu associatif et communautaire 6 mois ?
Pourquoi ne le ferme t-il pas définitivement ?!

Ah oui c'est vrai en macronie, l'état doit aider au développement du communautarisme, sil veut avoir une chance d'être réélu en 2022...

Bis répétita...

C’est déjà trop tard ,la France est ébranlée en multitudes de communautes,irréconciliables et opposés. La minorité de ceux qui nous dirigent veulent nous faire croire le contraire. On ne peut imposer,qu’une ligne ,celle de la pensée unique qui a comme dieu l’argent et qui est dépourvue d’amour.

Signaler Répondre

avatar
Bis répétita le 10/11/2017 à 14:45

Le violeur est un membre de la famille du gérant de ce bar "associatif"...

Je comprend mieux pourquoi, cet individu a pu violer deux femmes sans que personne n'intervienne !!

L'avocat des victimes, devrait déposer plainte contre ce gérant et son personnel pour au minimum, non assistance a personne en danger !!

Le préfet décide de fermer ce lieu associatif et communautaire 6 mois ?
Pourquoi ne le ferme t-il pas définitivement ?!

Ah oui c'est vrai en macronie, l'état doit aider au développement du communautarisme, sil veut avoir une chance d'être réélu en 2022...

Bis répétita...

Signaler Répondre

avatar
castro69 le 10/11/2017 à 13:37

Castration chimique ,

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 10/11/2017 à 13:23
james69 a écrit le 10/11/2017 à 12h22

mais quand feront ils de vrais controles dans ces bars à racailles !!

Encore faudrait-il qu'il existe suffisamment d'agents pour faire respecter les lois. Savez-vous que ce n'est pas le cas ?
De même, les inspecteurs du travail, de la répression des fraudes ont été décimés : c'est bel et bien une volonté délibérée (pléonasme pour renforcement du discours) de déréguler la société française, au profit de Qui-vous-savez.

Signaler Répondre

avatar
sans souci le 10/11/2017 à 12:36

interdiction de fumer dans les bars, restaurants, boites... et autorisation dans ces bars à chicha... bizarre

Signaler Répondre

avatar
james69 le 10/11/2017 à 12:22

mais quand feront ils de vrais controles dans ces bars à racailles !!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.