Villeurbanne : enlevés de force pour fuir leur père meurtrier

Villeurbanne : enlevés de force pour fuir leur père meurtrier
Photo d'illustration - LyonMag

L’affaire avait débuté en juillet 2014, quand des grands-parents avaient décidé de ne pas ramener leurs deux petits-enfants, âgés de 4 et 5 ans, à Villeurbanne.

Les aïeux, restés en Algérie, ne voulaient plus que leurs petits-enfants soient au contact du père de famille qui avait tué six mois plus tôt, de 40 coups de couteau, sa compagne. Les faits s’étaient déroulés à Villeurbanne. Le meurtrier âgé de 57 ans a été condamné à 25 ans d'emprisonnement, dont les deux-tiers en peine incompressible. 

Selon Le Progrès, une mesure judiciaire avait déjà été mise en place avec le crime afin de placer les bambins en famille d’accueil, en raison de la violence qui se déroulait dans le foyer. Mais durant son incarcération préventive, le père de famille avait obtenu le droit de recevoir la visite de ses enfants en prison. Ce qui n’était pas du tout au goût des grands-parents.

Ces derniers sont donc poursuivis en justice pour enlèvement d’enfants. Une décision sera rendue le 24 avril.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.