Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Jean-François Auzal - LyonMag

Jean-François Auzal (Mouvement radical) : “Réunification des radicaux : ce n’est pas facile mais c’est pas trop dur”

Jean-François Auzal - LyonMag

Le président rhodanien du PRG, Jean-François Auzal, était l'invité ce vendredi matin de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon.

Quelques 45 ans après la séparation du Parti radical entre deux branches, le Parti radical valoisien et le Parti radical de gauche, la "famille radicale" est aujourd'hui en train de se réunir à nouveau au sein du Mouvement radical, social et libéral (MRSL). "Le mot radical aujourd'hui, il fait peur. Quand on parle aux jeunes qui n'ont pas trop de culture politique, ils ont l'impression que l'on est la gauche de Mélenchon. Donc il y a un vrai travail à faire. Après, concernant cette réunification, je crois que l'on se connait quand même très bien. (…) On a trois valeurs communes, des piliers, qui sont l'humanisme, la laïcité et la république. Donc oui, ce n'est pas facile mais c'est pas trop dur", assure Jean-François Auzal.

 

Alors que le visage que le MRSL prendra dans le Rhône demeure encore relativement incertain, l'adjoint au maire du 8e arrondissement explique que le choix du patron local "va se décider prochainement. Les membres du PRG discutent avec ceux du Parti radical valoisien. (…) Nous on a une seule fédération du Rhône. Les valoisiens, ils avaient deux fédérations dans un département. Après ce n'est pas une incohérence puisque les métropoles sont quand même appelées à prendre de l'importance. Au PRG, pour coller à la réalité et en signe d'ouverture, on a dit d'accord pour deux fédérations, car il y a une vraie cohérence."

 

Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en vidéo sur LyonMag.com.



Tags : les coulisses du Grand Lyon | Mouvement Radical Social et Libéral | jean-françois auzal | Auzal |

Commentaires 19

Déposé le 30/04/2018 à 09h41  
Par la grenouille et le boeuf Citer

Et maintenant, pour cache-sexe des différents profondes de fond et des querelles internes inévitables entre deux ex-partis politiques aux idéologies et à l'histoire diamétralement opposées, ils en sont à inventer des commissions pour définir la ligne politique nationale du parti qui ne peut bien sûr s'exprimer que par incantations générales sur les questions posées par nos concitoyens.

La grenouille lyonnaise qui veut se faire aussi grosse que le boeuf !
Le pathétique est que la poignée de ces irréductibles locaux accrochés à leur siège ou leur futur siège tentent par tous les moyens souvent inavouables de convaincre ceux qui hier osaient dire la vérité.
Et les adhérents et Radicaux de base dans tout ça ? ....on s'en fout, comme d'habitude !
On est en plein dans la farce guignolesque !

Déposé le 24/04/2018 à 10h01  
Par qui est le dindon? Citer

A voir comment les événements se sont déroulés depuis la réunification de décembre et comment certains ont été mis au placard par les leaders nationaux, il n’est pas proscrit de penser que pour Lyon et sa métropole, des tractations Parisiennes ont laissé le champ libre, à un ex- ministre Lyonnais de Hollande afin de prendre une revanche sur laRem qui ne l’avait pas investi au moment des législatives. Avoir à nouveau la main sur son parti, le PRG et donc sur le nouveau Mouvement Radical est toujours un atout.
Malheureusement, dans ce cas le dindon de la farce est toujours le citoyen électeur ou l’adhérent qui paye sa cotisation.

Déposé le 23/04/2018 à 10h38  
Par Albert le Radical Citer

Cette interview est sans intérêt et témoigne d’une conception et d’une vision à minima de la politique.
On a bien compris que monsieur Auzal s’intéresse à son poste d’elu et à ceux de ces copains.
Quel est votre message en revanche pour les gens en souffrance actuellement ? Quelles sont vos solutions ?Que pensez vous du mouvement des cheminots ? Que pensezvous de la question des migrants ?, des ZAD? Du burn out etc ....
Au fait de quoi avez vous discuté avec François Holland et Thierry Braillard à l automne dernier, du PS, de MRSL de l’avenir de Lyon et/ou des Radicaux ?

Déposé le 23/04/2018 à 09h28  
Par Clemenceau Citer

Comme le disait un jour, le Président du Conseil, Radical Socialiste, Georges Clemenceau : " en entrant dans le néant, il a dû se sentir chez lui ".

Certains étaient fiers d'être des héritiers de Clemenceau et désormais, d'autres Radicaux et autres sympathisants de plus en plus nombreux, ont la honte de se revendiquer de cette réunification qui n'a aucune substance, aucune profondeur, aucune fierté. et même aucune légitimité car conceptualisé par quelques professionnels en quête d'un poste honorifique et rémunérateur.
Avant il y avaient des idées, un programme.Maintenant, on crée des embryons de parti, des mini-partis ou même des micro-mouvements pour uniquement caser ou recaser tel ou telle !

Déposé le 22/04/2018 à 13h16  
Par Un monde de fous,cà c’est clair. Citer

Radical ? Radicaux ? De droite ,de gauche ? Du centre ? Droit ? Gauche ? Centriste ? Quelle fumisterie ses partis,qui ne servent VRAIMENT qu’a Faire carrière en politique,mdr. Et dire qu’il y a de millions de Tuhes qui croient à ces bêtises,mdrrrrrr. Vive L’ABSTENTION ,elle nous libère de la confusion et de la connerie con citoyenne.

Déposé le 22/04/2018 à 09h38  
Par démocratie ! Citer

Quand répondant à une question, le Président du PRG se veut le premier défenseur de la démocratie interne, il ferait mieux avant tout de balayer devant sa porte.
A B.Fialaire, la fédération du Nouveau Rhône et à moi, celle de la Métropole Lyonnaise.Le partage est programmé par avance par des tractations en sous-main.
La presse ayant révélé que le Président du PR Valoisien de la Métropole a été écarté de sa fonction légitime de délégué....aujourd'hui, à entendre J.F.Auzal, on comprend pourquoi.
Après toutes ces "arrangements entre amis" d'arrière boutique, que J.F. Auzal et consorts cessent de prendre le citoyen pour une marionnette.

Déposé le 21/04/2018 à 18h33  
Par Union 69 Citer

Pour commencer Mr Auzal,lorsque l on se rend à une interview pour "imiter" Mr Schoendorff ,la moindre des choses et de répondre au journaliste qui a l amabilité de vous recevoir quand celui-ci commence par un "bonjour ".Vous n avez pas la prestance de votre homologue du PRV malheureusement.Pour le reste cette interview est à votre image et celle de votre Parti.Vous devez bien vous amuser au"MRSL "

Déposé le 21/04/2018 à 18h09  
Par mensonge et camouflage Citer

Déjà que ce Mouvement Radical n'a pas de fond, si on y ajoute de tels représentants du dogmatisme et du part pris censés incarner le renouveau, où va-t-on ?
Franchement, Lyon la Centriste ne mérite pas ça et les vrais humanistes non plus.Il est temps que M.Auzal arrête d'abuser du mensonge et du camouflage.

Déposé le 21/04/2018 à 15h15  
Par pour info Citer

C'est pas le mot Parti Radical qui fait peur!
C'est vous et votre équipe qu'on assimile à extrême gauche, toujours dans la manipulation à contrer systématiquement ce que propose des personnes intelligentes, intéressantes et forte de proposition pour faire avancer la France,
Vous! vous contrez même si vous n'avez rien à proposer!
vous tirez la France vers le BAS et uniquement pour avoir de petite place au chaud.
pffff ! comme dirait l'autre,
Pitoyable.

Déposé le 21/04/2018 à 11h22  
Par Jean le Lyonnais Citer

JF Auzal vous êtes inélégant!! Facile et inutile de s’en prendre à Patrice Schoendorff plutôt que nous faire des propositions politiques intéressants les citoyens . On s en fout de votre problème avec lui !
Au fait vous n avez vous pas les moyens de vous acheter une veste ????? pourquoi pas en maillot de bain à la prochaine photo ?

Déposé le 21/04/2018 à 09h14  
Par Citoyenencolere Citer

Bel exemple que ce Xavier Simon anciennement Nouveau Centre, puis UDI, désormais Radical (pour combien de temps?) cité par Monsieur Auzal qui profite de sa situation politique pour transformer son restaurant en salle de réunion politique payante.
Halte aux Guignols et Gnafon de tous boils!
Quel est votre programme Monsieur Auzal, de quoi savez vous parler hormis tenrer de protéger vos amis elus ?! Vous feriez mieux de créer un syndicat des élus qui ne servent à rien !

Déposé le 20/04/2018 à 22h06  
Par Jeremy69 Citer

“Pas facile, mais pas trop dur” : il fait pas rêver ce gone là! Par contre il a peut-être sa place au théâtre de Guignol avec cette réplique et ce qu’il raconte. Le pauvre Édouard Herriot va se retourner dans sa tombe ! Les Radicaux lyonnais sont bien mal partis...c est le degré zéro de la politique !! Consternant.

Déposé le 20/04/2018 à 21h45  
Par Kim Citer

Précisions : depuis la réunification du 9 décembre 2017, le Parti Radical de Gauche et le Parti Radical Valoisien ont unis sous la bannière du MRSL (Mouvement Radical Social Libéral). Le PRG et le PRV n'existent plus juridiquement. Il est bon de le préciser pour éviter les confusions. Reportez vous aux statuts du MRSL qui sont en ligne sur le site national.

Déposé le 20/04/2018 à 20h08  
Par enfumage Citer

pitoyable a écrit le 20/04/2018 à 11h42

Si le programme commun qui unit le parti Radical de Gauche et le parti Radical Valoisien se résume à la République et à la laïcité, dans cette hypothèse la plupart des partis actuels peuvent se réunir sous la même bannière. Ils se réclament tous de la défense de la devise de la République : liberté, égalité, fraternité.Quant à la laïcité, qui, aujourd'hui est pour le communautarisme ?...pas grand monde.
Par contre, ces 2 partis sont-ils d'accord sur les questions pratiques qui intéressent aujourd'hui nos concitoyens et qui touchent leur vie de tous les jours : la sécurité, l'immigration, la fiscalité, le pouvoir d'achat, la fonction publique etc...la réponse est NON.
En fait, il s'agit d'un nouveau parti d'élus fabriqué par des élus en quête d'atterrissage pour les très prochaines échéances électorales.
Quand on écoute F.Auzal, on a l'impression de retourner sur les bancs de la 4ème République, où tout est fait de combines....Il parle constamment d'élus et pas du tout du citoyen....bref, un nouveau Mouvement usinée par des élus pour des élus. C'est pitoyable !

Oui, Ils n'ont rien compris de ce qui s'est passé en 2017 où les Français ont rejeté toutes ces pratiques d'un autre siècle et dont ils ne veulent plus.Et dire que certains jeunes élus se prêtent encore à ce jeu.On peut être jeune et déjà formaté;triste France.
C'est la culture de l'entre-soi.Ne touchez pas à mon grisbi ! Où est le peuple dans tout ça?
Vous lui demandez d'adhérer pour uniquement tracter un jour pour vous sur un programme, des idées concrètes qu'ils ne peuvent connaître puisque vous-mêmes vous êtes incapables de les définir...et pour cause

Déposé le 20/04/2018 à 19h57  
Par parc Guèpe Citer

C est le président du PRG qui s exprime ainsi ?Il est peu élégant et est vraiment "à la ramasse" comme il le dit ".Je pense qu il n y a pas que le mot Radical qui fait peur .De plus pourquoi s attaque t il à son homologue Patrice Schoendorff?Peut être pour tenter d exister?
Je me demande également si le Xavier Simon dont il fait allusion est celui qui était au nouveau centre il y a peu et qui vient trahir aujourd'hui ceux qui l avait si gentillement accueilli.
Avec toute cette troupe le MRSL est certainement un parti avec un bel avenir.

Déposé le 20/04/2018 à 18h42  
Par Renard Citer

Pathétique ! cet homme ne sait pas parler . propos et attitude ringarde. C'est quoi être radicale en 2018 ?
Cela ne se borne pas à l'humanisme et à la dégustation des andouillettes de chez bobosse.
marre de ces politiques de l'ancien monde !!

Déposé le 20/04/2018 à 14h05  
Par prg Citer

Vous avez raison, la lecture se perd et la culture aussi

Déposé le 20/04/2018 à 11h42  
Par pitoyable Citer

Si le programme commun qui unit le parti Radical de Gauche et le parti Radical Valoisien se résume à la République et à la laïcité, dans cette hypothèse la plupart des partis actuels peuvent se réunir sous la même bannière. Ils se réclament tous de la défense de la devise de la République : liberté, égalité, fraternité.Quant à la laïcité, qui, aujourd'hui est pour le communautarisme ?...pas grand monde.
Par contre, ces 2 partis sont-ils d'accord sur les questions pratiques qui intéressent aujourd'hui nos concitoyens et qui touchent leur vie de tous les jours : la sécurité, l'immigration, la fiscalité, le pouvoir d'achat, la fonction publique etc...la réponse est NON.
En fait, il s'agit d'un nouveau parti d'élus fabriqué par des élus en quête d'atterrissage pour les très prochaines échéances électorales.
Quand on écoute F.Auzal, on a l'impression de retourner sur les bancs de la 4ème République, où tout est fait de combines....Il parle constamment d'élus et pas du tout du citoyen....bref, un nouveau Mouvement usinée par des élus pour des élus. C'est pitoyable !

Déposé le 20/04/2018 à 09h15  
Par Jeansais Citer

Les radicaux ? le parti radical ?
Personne ne sait ce que c'est...c'est vintage !

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.