Prison avec sursis pour une femme, son mari et leur fille ayant ruiné un couple âgé

Prison avec sursis pour une femme, son mari et leur fille ayant ruiné un couple âgé
Photo d'illustration - LyonMag.com

La femme, gardienne de l'immeuble villeurbannais où vivait le couple vulnérable, a écopé d'un an de prison avec sursis pour abus de faiblesse. Le mari, également gardien dans ce même immeuble, ainsi leur fille, ont écopé de six mois avec sursis pour le même motif. Ils sont également mis à l'épreuve pendant 3 ans et doivent indemniser les victimes.

37 000 euros pour une assistance sept jours sur sept, 6 800 euros pour un remplacement de WC ou encore une voiture d'une valeur de 2 000 euros et des versements pour un montant de 5 800 euros. Voilà ce qu'auraient touché les gardiens d'immeuble et leur fille de la part des époux âgés, dont la femme est alcoolique et le mari atteint de la maladie d'Alzheimer. Les chèques seraient tombés entre les mains des gardiens jusqu'au jour où le couple âgé se serait retrouvé sur la paille.

Selon les enfants et neveux du couple vieillard, ce n'est pas moins de 140 000 euros qui auraient disparu. Les virements répété aurait fini par ruiner le couple, incapable de payer leur loyer.

Pour la partie civile, l'abus de faiblesse se caractériserait par le montant des chèques reçus et par la vulnérabilité "connue et apparente" des victimes. La mère de famille conteste avoir abusé du couple et indique juste avoir vu "une femme généreuse".

L'argumentaire ne semble pas avoir convaincu le tribunal qui a suivi les réquisition du parquet. La femme est condamnée à un an de prison avec sursis. La peine est réduite de moitié pour le mari et la fille. Tous sont également mis à l'épreuve pendant trois et ils doivent indemniser les victimes à hauteur de 48 350 euros.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
petit calcul le 04/06/2018 à 11:58

Prison avec sursis, "140 000 euros auraient disparu"... "ils doivent indemniser les victimes à hauteur de 48 350 euros". En résumé, le crime paie.

Signaler Répondre

avatar
Trop gentils pour être honnête. le 03/06/2018 à 18:07

Dans la vie Malheuresement, ceux qui se veulent aimables et toujours prêt à aider leur prochain,sont à fuir comme la peste. Il y a TOUJOURS un intérêt au final,qui soit financier,ou plus intime ,c’est dans la nature humaine. Beaucoup d’associations d’ailleurs,le font pour l’argent et pour l’esclavage sexuels sur des étrangers. Rien sans rien ,tel est la Vérité que l’on se cache.

Signaler Répondre

avatar
terim heur le 03/06/2018 à 16:49

Et les enfants du couples, ils ont pas HONTE, c’est incroyable !!!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.