Vénissieux : un jeune condamné à 5 ans de prison pour braquage à main armée

Vénissieux : un jeune condamné à 5 ans de prison pour braquage à main armée
Photo d'illustration - LyonMag.com

L'homme, déjà connu pour des affaires de vols avec violence, a reconnu sa participation dans le braquage à main armée d'un collectionneur de pièces anciennes, en Suisse, courant 2016. Deux autres individus ont également été jugés en Suisse.

 

Le 3 septembre 2016, Trois individus ont braqué trois personnes, dans le parking souterrain d'un immeuble fortuné de Genève. Le jeune homme, d'origine guinéenne, a été jugé ce jeudi au tribunal correctionnel de Lyon. 

Le jour du braquage prémédité, deux hommes, dont le jeune vénissian, partent à la recherche d'un duo de numismates, des collectionneurs de pièces anciennes. Le troisième homme se situe, quant à lui, à l'extérieur de l'immeuble, dans la voiture.

Des pièces de collection, de l'argent liquide et des romans dérobés

Armés d'un couteau pour l'un et d'un pistolet pour l'autre, ils agressent violemment l'homme de 93 ans et sa fille au sortir de leur voiture. Ils dérobent un stock de pièces, d'une valeur de 50 000 francs suisses (environ 43 000 euros), acheté à une brocante quelques instants auparavant. Ils  volent également du portefeuille de la fille. Ils agressent dans la foulée un voisin à vélo et s'emparent de son argent, ainsi qu'un lot de 24 romans de Michel Leiris.

Lors de leur fuite, qui ne s'est pas déroulée comme prévue, le trio laisse de nombreuses marques digitales. Deux des trois individus ont été interpellés puis jugés en suisse. L'un des agresseur a écopé de 30 mois de prison et le chauffeur à quant à lui été condamné à un peine de cinq ans.

Jeune récidiviste

Le troisième individu, résidant à Vénissieux, faisait l’objet d’un mandat d’arrêt européen. Il a été interpellé six mois après les faits lors d'un contrôle d'identité. Déjà connu pour d'autres vols à main armée, le jeune homme a notamment écopé d'une peine de cinq ans de prison, dont un avec sursis, par la cour d'assises des mineurs de l'Isère, en 2015, après un braquage dans la région de Grenoble.

Il a fini par reconnaître son implication dans le braquage et a évité le procès devant les assises du Rhône. Jugé ce jeudi au tribunal correctionnel de Lyon, ce récidiviste a été décrit comme un "psychopathe asocial et impulsif" par les experts psychiatriques. Mais son avocat indique, à propos de son client, "(qu')aujourd'hui, il assume", relate Le Progrès.

L'homme a été condamné à cinq ans de prison avec maintien en détention.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
A BIENTOT le 19/06/2018 à 16:28

5 ANS CE N'EST PAS ASSEZ POUR CE GENRE D'INDIVIDU.....

Signaler Répondre

avatar
A bientot le 16/06/2018 à 13:07

On ne reverra dans mois entrain de faire la même chose....
alors soit il est psychiatriquement dangereux et on l enferme en HP, soit il est socialement dangereux et on l enferme en prison... dans tous les cas , dans moins de 2ans, dans sa grande indulgence, le JAP le laissera partir

Une bande de lâches qui s attaque à un homme de 93.... ils sont beaux les « bonhommes »

Signaler Répondre

avatar
Le jeûne,c’est finit. le 16/06/2018 à 13:04
Media a écrit le 16/06/2018 à 12h25

Pourquoi "un jeune" et pas "un voyou" ou "un délinquant multi-récidiviste" ?

Tout à fait d’accord. Sûrement une crapule issue de l’immigration protégée.

Signaler Répondre

avatar
peut-être... le 16/06/2018 à 13:04
Media a écrit le 16/06/2018 à 12h25

Pourquoi "un jeune" et pas "un voyou" ou "un délinquant multi-récidiviste" ?

On parle de 'jeunes' ou de 'grands frères' dans certaines conditions. Il convient aussi de parler de 'déséquilibrés' lors d'agressions ethniques gratuites.

Signaler Répondre

avatar
Media le 16/06/2018 à 12:25

Pourquoi "un jeune" et pas "un voyou" ou "un délinquant multi-récidiviste" ?

Signaler Répondre

avatar
chance pour la France..... le 16/06/2018 à 11:16

Chances pour la France !!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.