Jérémy Thien : "Beaujolais, un millésime 2018 extraordinaire"

Jérémy Thien, maire de Jullié et viticulteur, était l’invité ce vendredi matin de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon.

Jérémy Thien : "Beaujolais, un millésime 2018 extraordinaire"
Gérard Angel et Jérémy Thien - LyonMag

Le beaujolais nouveau est arrivé. "Un millésime 2018 extraordinaire", selon Jérémy Thien, qui était à Beaujeu mercredi soir pour fêter cela. "On sort de très belles années et 2018 fut une année solaire, de chaleur, de sécheresse, avec des beaux fruits bien concentrés. (…) C’est l’ambassadeur du millésime".

Pourtant, l’enthousiasme lyonnais autour du beaujolais nouveau semble battre de l’aile. "Les consommateurs attendent sans doute autre chose et le marché a changé, concède le viticulteur. Mais le beaujolais nouveau, ce sont 23 millions de bouteilles qui partent dans le monde entier. On peut encore parler d’un beau succès".

Également élu à la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Jérémy Thien suit de très près le plan Beaujolais. "Nous avons déjà 200 dossiers passés en comité de sélection et 5 millions d’euros mis sur la table par les collectivités", explique-t-il, promettant des investissements dans les exploitations pour renouveler le matériel et aider au commerce.

Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en vidéo sur LyonMag.com.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
vercingetorixduleon le 16/11/2018 à 21:25

Pour un vin de deux mois qui sent le bonbon anglais, il n'a rien d'extraordinaire. Seuls les amateurs de piquette et de quiréjouit peuvent en effet se pâmer devant un tel breuvage.

Signaler Répondre

avatar
cher le 16/11/2018 à 19:28

10€ chez cellérier !!!' On rêve !!

Signaler Répondre

avatar
et oui !!! le 16/11/2018 à 11:15

Beaujolais nouveau = Beaujolais de qualité moyenne (je suis gentil) qui ne peut pas "bien vieillir".

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.