Farid Hamel : "Ceux qui n’ont pas accès à Internet n’auront plus accès à la justice"

Farid Hamel, bâtonnier de Lyon, est l’invité ce vendredi matin de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon.

Farid Hamel : "Ceux qui n’ont pas accès à Internet n’auront plus accès à la justice"
Gérard Angel et Farid Hamel - LyonMag

Mercredi, environ 300 avocats ont manifesté à Lyon contre la réforme de la justice. "Nous sommes pour le changement, nous sommes une profession en évolution constante, indique Farid Hamel. Mais la difficulté, c’est qu’on est en train de laisser une grosse partie de la population sur le bord de la route, notamment les justiciables les plus faibles. Ceux qui n’ont pas accès à Internet n’auront plus accès à la justice".

Le bâtonnier de Lyon promet "une justice remplacée par des algorithmes". "Il faudra passer par des plateformes privées et payantes, s’inscrire, faire état de son litige et l’algorithme vous donnera une solution, une médiation. Si ça ne vous convient pas, vous serez obligés de prendre un avocat et engager une procédure".

Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en vidéo sur LyonMag.com.

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
69004 le 14/12/2018 à 17:33
Citron a écrit le 14/12/2018 à 15h05

les gens ne veulent plus payer parce que justement ça disparaît... Les prélèvements augmentent, les services publiques disparaissent ou se font moins compétent.

Entierement d'accord. On se demande où va tout ce pognon.
Tout augmente et en parallèle, le service publique se dégrade.

Signaler Répondre

avatar
Sturlat. le 14/12/2018 à 17:02
Jeansais a écrit le 14/12/2018 à 09h43

Histoire vraie :
un monsieur âgé de plus de 90 ans est victime de vols d'achats frauduleux de 2000 euros (parfum,vetements de sport alors qu'il ne se deplace plus tout seul ) avec sa carte bleue qui n'a pas été volée ...
Alerté par sa banque qui neutralise sa carte il se rend donc avec son fils âgé de 72 ans à la gendramerie pour porter plainte avec les documents de sa banque
Et la le gendarme lui dit :
"ce sont certainement des vols par des achats faits sur Internet...inscrivez vous sur Internet pour le signaler et porter plainte...
Ce monsieur n'a pas Internet, son fils non plus et la banque lui dit que ce n'est pas de leur compétence. .."
HONTEUX !
Voici ce que devient la France et sa justice

...... le monde merveilleux des progressistes, le monde des LREM, porté et adoubé dans le Rhône par un certain G. Collomb et tous les "cocus" du PS.
Mais aujourd'hui, même G. Collomb ne fait plus étalage de son appartenance à LREM..... compris trop tard, le mal est fait, le mal se fait, et le mal se fera encore jusqu'en 2022.
Combien de pauvres gens d'ici là qui resteront au bord de la route ?
Et les politiques transfuges de tous partis politiques qui pour se faire une carrière ont rejoint LREM, quelles figures pourront ils montrer quand notre société sera à terre ?
Quelle sera encore leur crédibilité à tous ces menteurs et opportunistes ?

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 14/12/2018 à 15:18
Citron a écrit le 14/12/2018 à 15h05

les gens ne veulent plus payer parce que justement ça disparaît... Les prélèvements augmentent, les services publiques disparaissent ou se font moins compétent.

Les gens ne manifestent pas parce que les services publics disparaissent (même si c'est une réalité, même dans les villes avec les bureaux de poste qui ferment)... je n'ai pas vu cette revendication présente chez les gilets jaunes...

ce qu'ils veulent, c'est payer moins et gagner plus ! Point barre.

Signaler Répondre

avatar
Citron le 14/12/2018 à 15:05
Post monétaire a écrit le 14/12/2018 à 13h18

Oui mais les services publics disparaissent parce qu'il n'y a pas d'argent parce que les gens ne veulent pas payer !

:o)

Vive le fric, facteur civilisationnel !

les gens ne veulent plus payer parce que justement ça disparaît... Les prélèvements augmentent, les services publiques disparaissent ou se font moins compétent.

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 14/12/2018 à 13:18
comme dhab a écrit le 14/12/2018 à 11h26

remonter ce genre de truc, c est le boulot, notamment, des élus... et plus particulièrement celui des députés

encore une preuve que nous devons faire le ménage dans notre système politique

Majoubi est bien sympa, il a promis des gens pour aider les plus démunis, vulnérable, et autres éloignés de la technologie... ça n est pas budgeté!! tout ce qu on sait, c est que les services publiques ferment... alors qui pour assurer cette mission?

nos politiques mentent

Oui mais les services publics disparaissent parce qu'il n'y a pas d'argent parce que les gens ne veulent pas payer !

:o)

Vive le fric, facteur civilisationnel !

Signaler Répondre

avatar
comme dhab le 14/12/2018 à 11:26

remonter ce genre de truc, c est le boulot, notamment, des élus... et plus particulièrement celui des députés

encore une preuve que nous devons faire le ménage dans notre système politique

Majoubi est bien sympa, il a promis des gens pour aider les plus démunis, vulnérable, et autres éloignés de la technologie... ça n est pas budgeté!! tout ce qu on sait, c est que les services publiques ferment... alors qui pour assurer cette mission?

nos politiques mentent

Signaler Répondre

avatar
maisoui le 14/12/2018 à 10:07

Oui elle est chouette la justice en France !

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 14/12/2018 à 09:43

Histoire vraie :
un monsieur âgé de plus de 90 ans est victime de vols d'achats frauduleux de 2000 euros (parfum,vetements de sport alors qu'il ne se deplace plus tout seul ) avec sa carte bleue qui n'a pas été volée ...
Alerté par sa banque qui neutralise sa carte il se rend donc avec son fils âgé de 72 ans à la gendramerie pour porter plainte avec les documents de sa banque
Et la le gendarme lui dit :
"ce sont certainement des vols par des achats faits sur Internet...inscrivez vous sur Internet pour le signaler et porter plainte...
Ce monsieur n'a pas Internet, son fils non plus et la banque lui dit que ce n'est pas de leur compétence. .."
HONTEUX !
Voici ce que devient la France et sa justice

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.