Thomas Ravier : "Un flou qui règne autour de l’organisation du grand débat national"

Thomas Ravier, maire de Villefranche-sur-Saône, est l’invité ce lundi matin de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon.

Thomas Ravier : "Un flou qui règne autour de l’organisation du grand débat national"
Gérard Angel et Thomas Ravier - LyonMag

Depuis le début du mouvement des gilets jaunes, Villefranche est l’une des communes du Rhône les plus concernées. A tel point que le maire multiplie les rendez-vous avec les délégations, et leur prête également des salles.

Thomas Ravier ne croit donc pas à la fin des gilets jaunes, même avec le grand débat national : "Il y a un vrai cri profond sur le pouvoir d’achat, mêlé avec du mépris et un questionnement sur la gouvernance. Il y a quelque chose d’ancré qui ne va pas s’éteindre aussi vite qu’on ne le croit".

Dans les cahiers de doléance de la mairie caladoise reviennent essentiellement des écrits sur la justice fiscale et la gouvernance. "Je n’ai toujours pas reçu le kit d’explications, se plaint Thomas Ravier. Je ne veux pas être l’organisateur en chef du débat car ne je connais toujours pas mon rôle. On n’a aucune consigne, il y a un flou qui règne. Et une fois le débat terminé, à qui transmet-on ? Je ne sais toujours pas".

Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en vidéo sur LyonMag.com.

14 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Non à LaRem le 21/01/2019 à 17:27

Le grand débat national c'est la campagne électorale européenne de Jupiter aux frais de la princesse et aucun décompte de temps d'antenne pour LREM (Le nain l'avait déjà expérimenté avant lui).
C'est aussi la façon simple après restitution des débats :
- de faire passer sa réforme constitutionnelle par un référendum à questions multiples pour se débarrasser du Sénat,
- de baisser le nombre de députés (une loi organique suffit) en diminuant le rôle de l'opposition.

Signaler Répondre

avatar
Au piquet le 21/01/2019 à 15:13
Www a écrit le 21/01/2019 à 15h07

Pour tes amis les consanguins,tes frangins à l’assemblée ont voté le remboursement du préservatif pendant que les sanguins brûlés PARIS. C’est pour dire ,l’amateurisme de ce gouvernement de folles et de travestis,mdrrrrrrr.

Une orthographe à la hauteur de l'argumentation: nulle. Bonnet d'âne de la journée.

Signaler Répondre

avatar
Www le 21/01/2019 à 15:07
Gilets jaunes-- et mes rires jaunes a écrit le 21/01/2019 à 09h25

Bien dit. En réalité, le 'mouvement' gilets jaunes se réduit au fil des semaines au dénominateur le plus bas : les 'têtes rondes' sinistres dépeintes dans le roman 'Leurs enfants après eux' de Nicolas Mathieu. Un ramassis de gens aux idées confuses, incapables d'aller au-delà d'un catalogue à la Prévert qui empêche toute capacité pour le débat. Ce sont des sanguins qui vont continuer à saper l'économie locale et l'image du presqu'île jusqu'au départ de Macron de l'Elysée rien de moins. Les grandes villes de la France sont dans un sacré pétrin pendant longtemps, je crains. 'Comme Dieu en France' -- ha ha ha !

Pour tes amis les consanguins,tes frangins à l’assemblée ont voté le remboursement du préservatif pendant que les sanguins brûlés PARIS. C’est pour dire ,l’amateurisme de ce gouvernement de folles et de travestis,mdrrrrrrr.

Signaler Répondre

avatar
la calade le 21/01/2019 à 12:47

Vive la calade et les caladois !! Mais les conscrits et le beaujolais ça rend fou !!

Signaler Répondre

avatar
boubouphile le 21/01/2019 à 12:42

De l’enfumage encore et toujours... le sport des élus LREM, de Jupiter et ses Sinistres. Mépris, suffisance, mensonges... incompétents etc.. il est exemplaire, le nouveau monde. Faut bien faire diversion et masquer les couleuvres de l’affaire Benalla.. y a plus grave que ces petits arrangements entre potes mais c’est révélateur du contexte actuel. Grand débat va accoucher d’une souris

Signaler Répondre

avatar
cestça le 21/01/2019 à 10:30
Antoine a écrit le 21/01/2019 à 10h18

Grand débat national = campagne Macronienne des Européennes.
Tout le monde le sait et personne ne le dit.
Le "grand usurpateur" n'est pas à une tricherie près.

Bien vu !!!

Signaler Répondre

avatar
Sidoine. le 21/01/2019 à 10:20
renard futé a écrit le 21/01/2019 à 08h55

Le "grand débat national" n'est que le titre déguisé de la campagne de Macron pour les Européennes, ce qui a l'avantage de ne pas être décompté de son temps de parole.

De plus la garde à vue de Ben Allah avant cette campagne n'a pour but que de lui donner une excuse pour ne pas répondre aux sénateurs.

Tout à fait d'accord, c'est une vaste fumisterie.

Signaler Répondre

avatar
Antoine le 21/01/2019 à 10:18

Grand débat national = campagne Macronienne des Européennes.
Tout le monde le sait et personne ne le dit.
Le "grand usurpateur" n'est pas à une tricherie près.

Signaler Répondre

avatar
le borgne le 21/01/2019 à 09:58
Gilets jaunes-- et mes rires jaunes a écrit le 21/01/2019 à 09h25

Bien dit. En réalité, le 'mouvement' gilets jaunes se réduit au fil des semaines au dénominateur le plus bas : les 'têtes rondes' sinistres dépeintes dans le roman 'Leurs enfants après eux' de Nicolas Mathieu. Un ramassis de gens aux idées confuses, incapables d'aller au-delà d'un catalogue à la Prévert qui empêche toute capacité pour le débat. Ce sont des sanguins qui vont continuer à saper l'économie locale et l'image du presqu'île jusqu'au départ de Macron de l'Elysée rien de moins. Les grandes villes de la France sont dans un sacré pétrin pendant longtemps, je crains. 'Comme Dieu en France' -- ha ha ha !

si tu analysais un peu la situation tu te rendrais compte que le dénominateur commun a toutes les revendication, c est plus de justice
en France, on met un pignon de dingues dans les poches de quelques un
Macron exige des efforts de la part des français, mais n en fait aucun... il a notamment augmenté tous ses ministres de 20% dès son arrivé
Macron exige de la repression contre les manifestants.... mais aucune contre ses barbouzes, ses amis banquiers qui organisent les fraudes et volent les français
Macron impose une extreme centralisation, en 2019, la ou depuis 20ans, les français réclament et voient lentement la décentralisation
Macron exige le contrôle des chômeurs... mais aucun en ce qui concerne les députés
Macron nous bassine avec les obligations européennes que nous devons mettre en place... mais toujours aucune action concernant la sécurité sociale qui met en concurrence les caisses nationales... seule le ministère de la justice s est désafilié de la sécu, alors qu en même temps elle poursuit juridiquement ceux qui font pareil
Macron a augmenté la dépense publique

ne vois tu pas que la source de toutes ses manifs resident dans le comportement autoritaire du président?

Signaler Répondre

avatar
Gilets jaunes-- et mes rires jaunes le 21/01/2019 à 09:25
une salade a écrit le 21/01/2019 à 09h12

Quartiers,étudiants,syndicats,retraités,gilets jaunes ,routiers,agriculteurs,ect.....
Une vraie salade à la niçoise, vous mettez tout dedans, sauf que les problèmes de tous sont différents,
Les quartiers vivent de aides et du trafic, les pseudos étudiants rêvent de révolution, les syndicats sont absents, les retraités (certains ) passent leur temps à voyager à l'étranger, les gilets jaunes empêchent les routiers de faire leur travail, les agriculteurs devront se passer du glyphosate
Bonne salade

Bien dit. En réalité, le 'mouvement' gilets jaunes se réduit au fil des semaines au dénominateur le plus bas : les 'têtes rondes' sinistres dépeintes dans le roman 'Leurs enfants après eux' de Nicolas Mathieu. Un ramassis de gens aux idées confuses, incapables d'aller au-delà d'un catalogue à la Prévert qui empêche toute capacité pour le débat. Ce sont des sanguins qui vont continuer à saper l'économie locale et l'image du presqu'île jusqu'au départ de Macron de l'Elysée rien de moins. Les grandes villes de la France sont dans un sacré pétrin pendant longtemps, je crains. 'Comme Dieu en France' -- ha ha ha !

Signaler Répondre

avatar
Salima le 21/01/2019 à 09:24
une salade a écrit le 21/01/2019 à 09h12

Quartiers,étudiants,syndicats,retraités,gilets jaunes ,routiers,agriculteurs,ect.....
Une vraie salade à la niçoise, vous mettez tout dedans, sauf que les problèmes de tous sont différents,
Les quartiers vivent de aides et du trafic, les pseudos étudiants rêvent de révolution, les syndicats sont absents, les retraités (certains ) passent leur temps à voyager à l'étranger, les gilets jaunes empêchent les routiers de faire leur travail, les agriculteurs devront se passer du glyphosate
Bonne salade

Effectivement une belle salade composée. Mais si ,ils s’unissent,alors attention vos rues seront barbares et vous resterez cachés chez vous comme aujourd’hui,car vous n’avez rien dans le pantalon,sans les étrangers.

Signaler Répondre

avatar
une salade le 21/01/2019 à 09:12
Quartiers,étudiants,syndicats,retraités,gilets jaunes ,routiers,agriculteurs,ect..... a écrit le 21/01/2019 à 09h03

Une vaste fumisterie pour les béné ouioui de service. Ce gouvernement c’est très bien qu’il a gagné avec des gogols qui ont voté pour eux contre Marine. Minoritaire et isolé,ce gouvernement de gays ne sait plus comment faire pour imposer sa dictature. Quand le peuple se réveillera au printemps, cette mascarade gouvernementale tremblera.

Quartiers,étudiants,syndicats,retraités,gilets jaunes ,routiers,agriculteurs,ect.....
Une vraie salade à la niçoise, vous mettez tout dedans, sauf que les problèmes de tous sont différents,
Les quartiers vivent de aides et du trafic, les pseudos étudiants rêvent de révolution, les syndicats sont absents, les retraités (certains ) passent leur temps à voyager à l'étranger, les gilets jaunes empêchent les routiers de faire leur travail, les agriculteurs devront se passer du glyphosate
Bonne salade

Signaler Répondre

avatar
Quartiers,étudiants,syndicats,retraités,gilets jaunes ,routiers,agriculteurs,ect..... le 21/01/2019 à 09:03

Une vaste fumisterie pour les béné ouioui de service. Ce gouvernement c’est très bien qu’il a gagné avec des gogols qui ont voté pour eux contre Marine. Minoritaire et isolé,ce gouvernement de gays ne sait plus comment faire pour imposer sa dictature. Quand le peuple se réveillera au printemps, cette mascarade gouvernementale tremblera.

Signaler Répondre

avatar
renard futé le 21/01/2019 à 08:55

Le "grand débat national" n'est que le titre déguisé de la campagne de Macron pour les Européennes, ce qui a l'avantage de ne pas être décompté de son temps de parole.

De plus la garde à vue de Ben Allah avant cette campagne n'a pour but que de lui donner une excuse pour ne pas répondre aux sénateurs.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.