Lyon 3e : 10 000 euros saisis dans la voiture de dealers

Lyon 3e : 10 000 euros saisis dans la voiture de dealers
Image d'illustration - LyonMag

Ce lundi, la GSP a interpellé trois Lyonnais pour vente illicites de drogue.

Un premier individu a été interpellé alors qu'il venait de vendre 7g d'herbe de cannabis au second pour 50 euros. La perquisition du domicile du vendeur a amené à la découverte de 10 000 euros et de 198g d'herbe.

Un troisième s'est rajouté à la liste en se faisant prendre en train de fouiller le véhicule du vendeur. Retraçant l'origine, la police a découvert 8 200 euros et du matériel utilisé pour vendre des stupéfiants lors de la perquisition du domicile.

Reconnaissant les faits, le second a été laissé libre et les deux autres sont présentés au parquet ce mercredi.

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Jean Rachid le 30/05/2019 à 09:09

Mdr le gilet jaune son jaloux aller le dire à Jordan

Signaler Répondre

avatar
Le grand Skippy le 29/05/2019 à 20:38
virtual monnaie a écrit le 29/05/2019 à 16h02

bientôt l'argent liquide n'existera plus, les gouvernements et les banques attendent le signal pour lancer la cryptomonnaie officiellement :
-terminé le travail au noir
-les bakchich
-les locations de vacances en liquide
-le trafic sur leboncoin
- la prostitution
etc....

Peut-importe les cryptomonnaies, afin de bâtir une civilisation basée sur l'après monnaie, votre argent heu, tout argent est le bienvenue.

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 29/05/2019 à 16:17
virtual monnaie a écrit le 29/05/2019 à 16h02

bientôt l'argent liquide n'existera plus, les gouvernements et les banques attendent le signal pour lancer la cryptomonnaie officiellement :
-terminé le travail au noir
-les bakchich
-les locations de vacances en liquide
-le trafic sur leboncoin
- la prostitution
etc....

A voir...

mais ça ne solutionnera pas les problèmes liés au fait que pour avoir de la valeur, une unité monétaire doit être relativement rare.

Et cette rareté implique une "injustice" : certains auront, d'autres n'auront pas.
Idem pour la recherche de rentabilité qui cherche à "liquider" le coût humain.
Donc au final... virtuelle ou pas, la monnaie engendrera toujours la guerre entre humains et la destruction des ressources (la nature).

Et je pense que parallèlement à cette monnaie virtuelle officelle, continuera de se développer la monnaie "or" ou autres métaux rares.

Signaler Répondre

avatar
virtual monnaie le 29/05/2019 à 16:02
Post monétaire a écrit le 29/05/2019 à 15h11

N'oubliez pas que l'argent est "liquide" et que lorsqu'on fait un barrage quelque part, il passe par un autre chemin (voilà entre autres pourquoi aucune frontière n'a jamais arrêté les trafics)

L'expérience US montre qu'il y a toujours des trafics, mais les trafiquants ont deux motivations :
- éviter de payer les taxes (comme d'hab et en France on connait le travail au noir)
- avoir des clients pour qui c'est interdit : les mineurs.

Ceci dit, dans le "délire d'un monde monétaire", la légalisation amoindrit les trafics : un moindre mal.

bientôt l'argent liquide n'existera plus, les gouvernements et les banques attendent le signal pour lancer la cryptomonnaie officiellement :
-terminé le travail au noir
-les bakchich
-les locations de vacances en liquide
-le trafic sur leboncoin
- la prostitution
etc....

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 29/05/2019 à 15:11
Je suis de droite et pour la légalisation a écrit le 29/05/2019 à 15h04

Ou alors prendre exemple sur les pays qui ont légalisés le cannabis !

La légalisation permettrait aux forces de l'ordre de se concentrer sur des choses plus importantes, à l’État de percevoir de nouvelles taxes tandis que les dealeurs de seconde zone retourneraient pointer à pôle emploi...

N'oublions pas que la prohibition engendre un trafic qui ne rapporte rien à l’État, sans pour autant réduire la consommation.

N'oubliez pas que l'argent est "liquide" et que lorsqu'on fait un barrage quelque part, il passe par un autre chemin (voilà entre autres pourquoi aucune frontière n'a jamais arrêté les trafics)

L'expérience US montre qu'il y a toujours des trafics, mais les trafiquants ont deux motivations :
- éviter de payer les taxes (comme d'hab et en France on connait le travail au noir)
- avoir des clients pour qui c'est interdit : les mineurs.

Ceci dit, dans le "délire d'un monde monétaire", la légalisation amoindrit les trafics : un moindre mal.

Signaler Répondre

avatar
Je suis de droite et pour la légalisation le 29/05/2019 à 15:04
Ouimai a écrit le 29/05/2019 à 14h34

C'est ensuite que cela ne suit pas, les peines sont trop légères voire avec sursis. Comment voulez-vous que ce soit dissuasif ? Il faudrait prendre exemple sur l'Indonésie ou la Thaïlande ....

Ou alors prendre exemple sur les pays qui ont légalisés le cannabis !

La légalisation permettrait aux forces de l'ordre de se concentrer sur des choses plus importantes, à l’État de percevoir de nouvelles taxes tandis que les dealeurs de seconde zone retourneraient pointer à pôle emploi...

N'oublions pas que la prohibition engendre un trafic qui ne rapporte rien à l’État, sans pour autant réduire la consommation.

Signaler Répondre

avatar
Ouimai le 29/05/2019 à 14:34

C'est ensuite que cela ne suit pas, les peines sont trop légères voire avec sursis. Comment voulez-vous que ce soit dissuasif ? Il faudrait prendre exemple sur l'Indonésie ou la Thaïlande ....

Signaler Répondre

avatar
schtroumpf Savant le 29/05/2019 à 14:15

Mince alors je croyais que le fric n'avait aucun rapport avec le trafic !
Surement à l'insu de son plein gré comme dirait l'autre. o:)

Signaler Répondre

avatar
robocop le 29/05/2019 à 14:03

la police se bouge un peu
dommage qu'elle ne le fasse pas tous les jours car il y a du ménage à faire

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.