Christophe Girard : "J’ai le courage de nommer le problème à Vénissieux"

Christophe Girard, candidat Divers Droite aux élections municipales à Vénissieux, est l’invité ce vendredi matin de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon.

Christophe Girard : "J’ai le courage de nommer le problème à Vénissieux"
Gérard Angel et Christophe Girard - LyonMag

Pour la quatrième fois, Christophe Girard va tenter de remporter la mairie de Vénissieux. Le candidat Divers Droite, soutenu par les Républicains, estime que "la persévérance paye. Quand on croit en quelque chose, on va jusqu’au bout".

Sa campagne a été marquée par le départ chez Yves Blein, candidat LREM, de deux militants de droite. "Ce sont des gens qui ont une vision opportuniste. Je n’en voulais pas et je suis très content de ne pas les avoir. (…) Mustapha Ghouila, c’est un gamelard. Il nous a harcelé pendant un an et demi pour être sur la liste", tacle Christophe Girard.

La sécurité à Vénissieux sera l’une des clés de sa campagne : "A Vénissieux, il y a 32 policiers municipaux. Ailleurs, c’est un policier pour 1000 habitants. Nous avons 66 000 habitants, il faudrait donc 66 policiers minimum. Nous, on va tripler".

"Quand on veut répondre à un problème, il faut déjà avoir le courage de le nommer. Moi je le fais", se targue l’opposant à la maire PCF Michèle Picard.

Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en vidéo sur LyonMag.com.

19 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Mont Monnet le 26/01/2020 à 19:15

Quelqu'un croit encore à l'homme providentiel ? La solution dans ce cas, comme dans beaucoup d'autres, est de partir, loin, de préférence au vert.

Signaler Répondre

avatar
FI_Lyon8 le 26/01/2020 à 16:08

Bonjour à tous,

En 2020 les choses ne se sont pas améliorées au Moulin à Vent en dépit de la vraie plus-value du T6.
Devant l’école Marie BORDAS comme à l’arrêt du bus C34 (ancien C22), les poubelles débordent et les détritus jonchent les trottoirs comme les voitures ventouses et les déchets devant le centre TAKSIM MARKET. Les rats s’y promènent sans aucun problème. En face, les grandes barres d’immeubles méritent aussi d’avoir un bas de résidence propre or, quel laisser-aller !

La salubrité est une vraie priorité à revoir pour ce quartier qui ne doit pas rater sa transformation avec toutes ces nouvelles constructions ! Densité de population signifie une réflexion forte et une utilisation rationnelle des fonds publics pour le bien vivre ensemble. Espérons au moins que la logique électoraliste permettra une action forte à court terme au moins de nettoyage sinon de sensibilisation à l’égard des habitants et des commerçants du quartier par les Mairies de Lyon et de Vénissieux.

Dans le cas contraire, la classe moyenne fuira ce très beau quartier !

Merci.

Signaler Répondre

avatar
Whats le 26/01/2020 à 05:07

Et qui va financer ? Les vont eux aussi tripler ?

Signaler Répondre

avatar
charlot1959 le 25/01/2020 à 18:39

bravo !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
Pito57 le 25/01/2020 à 15:59

Soutiens à monsieur Christophe Girard, il n'y a tant d'injustice donc bravo bravo

Signaler Répondre

avatar
Attention,DANGER. le 25/01/2020 à 12:40

Même en contrôlant les médias et les sondages, vous n’échapperez pas la colère insurrectionnelle des français..

Signaler Répondre

avatar
Vous avez perdus !! le 25/01/2020 à 12:27
Pauvre Vénissieux a écrit le 25/01/2020 à 09h44

Bravo à Christophe Girard pour son courage dans cette ville islamisée détruite par les communistes depuis 50 ans.

Tout est à reconstruire.

Toute la société française est à repenser!!

Signaler Répondre

avatar
Salut les pleutres. le 25/01/2020 à 12:26

Le courage ? Mdrrrr. Ils sont tous tétanisés rien que de soulever le problème de l’islam...

Signaler Répondre

avatar
Ursul le 25/01/2020 à 09:47

Il a raison de dénoncer les lâches, les gamellards, les traîtres et les opportunistes.
Chaque commune a ces aziza.

Signaler Répondre

avatar
Pauvre Vénissieux le 25/01/2020 à 09:44

Bravo à Christophe Girard pour son courage dans cette ville islamisée détruite par les communistes depuis 50 ans.

Tout est à reconstruire.

Signaler Répondre

avatar
Grand gognand le 24/01/2020 à 20:11

Bon sang mais c'est bien sûr...!!
Doublez les effectifs de la police municipale de Vénissieux pour lutter contre les trafics de chichon et les règlements de compte qui en découlent...personne n'y avait pensé..!!

Signaler Répondre

avatar
La gamelle des peteux . le 24/01/2020 à 18:08

La droite devra affronter un jour les listes communautaires qui gagneront ses élections par le nombres .

Signaler Répondre

avatar
Maktoub 7 le 24/01/2020 à 16:38

Girard poura mettre 200 flics ; rien n'y fera , tant que la justice sera douce !
Les types qui traffiquent n'ont plus peur de RIEN !!!!
ILS peuvent tuer et n 'ont pas peur de mourir ! donc ....
Vous ferez quoi , au juste ?????

Signaler Répondre

avatar
jossette le 24/01/2020 à 15:48

monsieur Girard votre interview c est de la délation !!!! il faut prendre de la hauteur !!!! si un jour vous voulais être maire de Vénissieux amicalement

Signaler Répondre

avatar
VenissianThony le 24/01/2020 à 14:25

"A Vénissieux, il y a 32 policiers municipaux. Ailleurs, c’est un policier pour 1000 habitants. Nous avons 66 000 habitants, il faudrait donc 66 policiers minimum. Nous, on va tripler".
Je soutiens donc Christophe Girard, seul candidat à faire preuve de clairvoyance pour notre sécurité !

Signaler Répondre

avatar
Joy le 24/01/2020 à 12:37

Et bien il faudra que ça change..
Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. Faut arrêter le social, ça paie pas, ca détruit... tjrs les mêmes qui en profitent, et ils le savent....le fric dépensé.. .pour ça.. grave...je cauchemarde....

Signaler Répondre

avatar
Tabou le 24/01/2020 à 11:19

Dans ces villes de non-droit la loi ne sera pas appliquée.
Pour éviter les émeutes l'instabilité perdurera....
Par ailleurs M Girard n'a pas nommé le problème...qui est tabou.

Signaler Répondre

avatar
Logique le 24/01/2020 à 10:18

A venissieux la police municipale a partir du moment où tu te gare en double file il surgissent de nul part on les voit tourné en rond toute la journée mai des qu'ils ya un problème ils ne sont jamais la on les voit plus du tout

Signaler Répondre

avatar
De Lyon le 24/01/2020 à 09:00

Problème, Vénisseux vote coco depuis des décennies, ça fait 38 ans qu'il y a des gros problèmes d'insécurité, aux Minguettes et aussi ailleurs, mais les habitants continuent de voter pour les mêmes...
Par habitude, et aussi parce que la mairie dépense beaucoup dans le social, au bénéfice de la majorité des gens à faibles revenus.

En plombant au passage les quelques à pouvoir d'achat plus aisé (taxes d'habitation et foncière) sans rien faire pour eux par contre.

Alors les candidats LR et Larem... ça m'étonnerait que ça marche.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.