Réforme des retraites : une nouvelle marche aux flambeaux ce mercredi à Lyon

Réforme des retraites : une nouvelle marche aux flambeaux ce mercredi à Lyon
Photo d'illustration - LyonMag

La contestation se poursuit alors que le projet est examiné cette semaine en commission spéciale à l’Assemblée nationale.

Nouvelle journée de mobilisation ce mercredi à Lyon contre la réforme des retraites. Comme le 23 janvier dernier, c’est une retraite aux flambeaux qui est organisée dans l’après-midi. Le départ se fera à 17h de la place Maréchal Lyautey. Le cortège rejoindra ensuite la place Bellecour en passant notamment par les quais Sarrail et Augagneur, le pont de la Guillotière, le quai Gailleton et la place Antonin-Poncet. Des perturbations sont par conséquent attendues tout au long du parcours.

A noter également qu’une autre manifestation se déroulera ce jeudi à 11h30 à Lyon à l’appel de l’intersyndicale avec comme point de départ la manufacture des Tabacs dans le cadre d’une nouvelle journée interprofessionnelle de grève.

15 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
merci le 06/02/2020 à 20:04
chiffres manipulés a écrit le 06/02/2020 à 16h59

amusez vous à revoir toutes vos idées reçues et manière de manipuler les chiffres avec l'OFCE organisme politique de gauche
Quand à Mediapart ,on connait leur préférence à la politique de Besançenot et la complaisance avec Ramadan (voir le litige...)...Quand à votre journaliste expert,il n'est pas économiste spécialiste mais juste un journaliste: il n'a fait aucune recherche universitaire ,ni apporté des travaux étudiés et reconnus par ses pairs de l'association française de science économique par exemple:si vous voulez des noms des meilleurs économistes ,faites moi signe!!!
https://www.lci.fr/politique/les-revenus-des-plus-pauvres-ont-ils-baisse-ou-augmente-sous-macron-on-vous-explique-la-bataille-de-chiffres-ofce-bercy-2144774.html

bien content qu'au moins ce sont les actifs (ceux qui amènent la richesse ) qui sont les plus récompensés .CQFD

+100

Signaler Répondre

avatar
chiffres manipulés le 06/02/2020 à 16:59
adieu retraite a écrit le 05/02/2020 à 22h38

"L’OFCE a intégré les mesures prévues dans le budget 2020 dans son modèle Ines pour estimer l’effet sur le niveau de vie des différentes couches de la population. Au total, l’institut estime à 5,2 milliards d’euros net les mesures de soutien du pouvoir d’achat des ménages sur l’année 2020 après 12 milliards d’euros sur l’année 2019. En tout, les mesures prises dans la foulée du mouvement des gilets jaunes s’élèvent sur ces deux années à 17,3 milliards d’euros. Autrement dit, sans ce mouvement et sa réponse contrainte, la politique du gouvernement n’aurait eu aucun impact global sur le pouvoir d’achat. Il est donc toujours utile de rappeler que ces politiques favorables aux ménages ont été mises en place sous la pression de la rue et ne constituent pas le cœur de la politique économique du gouvernement."

Article de Romaric Godin sur Médiapart. Probablement l'un des meilleurs journaliste économique français. Loin de la soupe libérale des journaux non indépendants. Difficilement attaquable car lui même provenant de la Tribune journal aussi trotskiste que colon est démocrate dans sa gouvernance !

amusez vous à revoir toutes vos idées reçues et manière de manipuler les chiffres avec l'OFCE organisme politique de gauche
Quand à Mediapart ,on connait leur préférence à la politique de Besançenot et la complaisance avec Ramadan (voir le litige...)...Quand à votre journaliste expert,il n'est pas économiste spécialiste mais juste un journaliste: il n'a fait aucune recherche universitaire ,ni apporté des travaux étudiés et reconnus par ses pairs de l'association française de science économique par exemple:si vous voulez des noms des meilleurs économistes ,faites moi signe!!!
https://www.lci.fr/politique/les-revenus-des-plus-pauvres-ont-ils-baisse-ou-augmente-sous-macron-on-vous-explique-la-bataille-de-chiffres-ofce-bercy-2144774.html

bien content qu'au moins ce sont les actifs (ceux qui amènent la richesse ) qui sont les plus récompensés .CQFD

Signaler Répondre

avatar
adieu retraite le 05/02/2020 à 22:38
égalitarisme à la mode a écrit le 05/02/2020 à 15h51

un autre indicateur factuel et non démagogue à connaitre pour couper l'herbe sous le pied de ceux qui abusent de terminologie de "ultralibéralisme,"d'hyper inégalités " ou de gouvernement pour les riches" etc...pure démagogie pour ceux qui savent se documenter .
La France fait parti des pays où la redistribution est des plus élevés au monde par les 600 milliards de transferts sociaux ,faisant un des pays les plus égalitaires derrière des pays aux revenus très faibles ( Slovénie...) et certains pays nordiques..180/195 pays sont plus inégalitaires que la France et portant on entend que les discours inverses dans les médias et réseaux sociaux:l'hypocrisie la plus totale d'un pays à forte dominante étatiste avec 57% de dépenses publique du Pib
pour ceux qui veulent la même rémunération pour tous ,idéal utopique qui évite le mérite et l'innovation:allez en Corée du Nord pour un communisme 100% totalitaire:la place vous attend là bas!!@Sturlat, non a la rem et autres adorateurs du collectivime du "tout Etat" et de l'éradication de l'entreprise privée et ses profits nuisibles à priori!!
https://data.oecd.org/fr/inequality/inegalite-de-revenu.htm

"L’OFCE a intégré les mesures prévues dans le budget 2020 dans son modèle Ines pour estimer l’effet sur le niveau de vie des différentes couches de la population. Au total, l’institut estime à 5,2 milliards d’euros net les mesures de soutien du pouvoir d’achat des ménages sur l’année 2020 après 12 milliards d’euros sur l’année 2019. En tout, les mesures prises dans la foulée du mouvement des gilets jaunes s’élèvent sur ces deux années à 17,3 milliards d’euros. Autrement dit, sans ce mouvement et sa réponse contrainte, la politique du gouvernement n’aurait eu aucun impact global sur le pouvoir d’achat. Il est donc toujours utile de rappeler que ces politiques favorables aux ménages ont été mises en place sous la pression de la rue et ne constituent pas le cœur de la politique économique du gouvernement."

Article de Romaric Godin sur Médiapart. Probablement l'un des meilleurs journaliste économique français. Loin de la soupe libérale des journaux non indépendants. Difficilement attaquable car lui même provenant de la Tribune journal aussi trotskiste que colon est démocrate dans sa gouvernance !

Signaler Répondre

avatar
Point de detail le 05/02/2020 à 21:33
tout le monde n'arrive pas aux mêmes conclusions a écrit le 05/02/2020 à 20h05

Amputer n'est pas de moi, c'est france info qu'il faudrait corriger.
après prendre de l'argent aux pauvres pour le donner au riche, même si c'est peu, ça me défrise ! pas vous ?

20 euros par mois c est même pas un paquet de cigarette
Ceux qui ne fument pas ne sont donc pas concernés par la hausse du tabac..normal que ceux qui fument contribuent quelquesoit leur revenu quandvon sait les millions que ça coute pour les malades du tabac..un sevrage fera l affaire..
95 % des français y gagnent:c est pas ça la bonne nouvelle? L utopie de 100% c est dans vos rêves

Signaler Répondre


avatar
Non à LaRem le 05/02/2020 à 20:31

avatar
Non à LaRem le 05/02/2020 à 20:27
égalitarisme à la mode a écrit le 05/02/2020 à 15h51

un autre indicateur factuel et non démagogue à connaitre pour couper l'herbe sous le pied de ceux qui abusent de terminologie de "ultralibéralisme,"d'hyper inégalités " ou de gouvernement pour les riches" etc...pure démagogie pour ceux qui savent se documenter .
La France fait parti des pays où la redistribution est des plus élevés au monde par les 600 milliards de transferts sociaux ,faisant un des pays les plus égalitaires derrière des pays aux revenus très faibles ( Slovénie...) et certains pays nordiques..180/195 pays sont plus inégalitaires que la France et portant on entend que les discours inverses dans les médias et réseaux sociaux:l'hypocrisie la plus totale d'un pays à forte dominante étatiste avec 57% de dépenses publique du Pib
pour ceux qui veulent la même rémunération pour tous ,idéal utopique qui évite le mérite et l'innovation:allez en Corée du Nord pour un communisme 100% totalitaire:la place vous attend là bas!!@Sturlat, non a la rem et autres adorateurs du collectivime du "tout Etat" et de l'éradication de l'entreprise privée et ses profits nuisibles à priori!!
https://data.oecd.org/fr/inequality/inegalite-de-revenu.htm

Je constate que vous continuez à écrire vos élucubrations habituelles sur les personnes ne partageant pas vos sinistres idées en vous permettant de citer mon pseudo avec des fautes.

Signaler Répondre

avatar
tout le monde n'arrive pas aux mêmes conclusions le 05/02/2020 à 20:05
sémantique des démagogues a écrit le 05/02/2020 à 15h56

"amputer" de ...0.2%,!!! si c'était 10% c'était quel terme à utiliser? cherchons.
.et pour les gagnants (plus de 70% de la population ,on laisse de coté?) ou on parle de richesse si ça fait augmenter de 5% certains??

Amputer n'est pas de moi, c'est france info qu'il faudrait corriger.
après prendre de l'argent aux pauvres pour le donner au riche, même si c'est peu, ça me défrise ! pas vous ?

Signaler Répondre

avatar
sémantique des démagogues le 05/02/2020 à 15:56
tout le monde n'arrive pas aux mêmes conclusions a écrit le 05/02/2020 à 15h41

Le budget 2020 va "amputer" le niveau de vie des "15% de ménages les plus modestes", selon l'OFCE
https://www.francetvinfo.fr/economie/budget/le-budget-2020-va-amputer-le-niveau-de-vie-des-15-de-menages-les-plus-modestes-selon-l-ofce_3813275.html

"amputer" de ...0.2%,!!! si c'était 10% c'était quel terme à utiliser? cherchons.
.et pour les gagnants (plus de 70% de la population ,on laisse de coté?) ou on parle de richesse si ça fait augmenter de 5% certains??

Signaler Répondre

avatar
égalitarisme à la mode le 05/02/2020 à 15:51
objectivité ne fait pas de mal a écrit le 05/02/2020 à 15h12

on peut en faire une autre lecture:il y a qu'une partie des 5% les plus pauvres qui seraient perdants des mesures fiscales notamment due à la hausse du tabac qui a un impact important sur un revenu faible si la personne concernée fume....beaucoup!
Moralement,je préfère que la moyenne classe et pas la classe moyenne supérieure comme vous dites(seuil dès 1800 euros par mois) soit en grande partie gagnante pour 90% d'entres eux d'une part car c'est cette catégorie qui a été toujours le plus ponctionnée depuis 40 ans pour assurer la redistribution des plus faibles entre autres,et d'autres part,mettre le poste du tabac comme critère négatif alors qu'on devrait considérer cette dépense comme superflu (pas vitale) et coûteuse pour la sécurité sociale (cf: le coût des cancers et autres maladies due au tabac...)
finalement les détracteurs n'ont pas d'arguments valables pour (encore) chercher systématiquement des poux du gouvernement en place:tout n'est pas que noir loin s'en faux..mais les élections approchent et les démagogues affluent

un autre indicateur factuel et non démagogue à connaitre pour couper l'herbe sous le pied de ceux qui abusent de terminologie de "ultralibéralisme,"d'hyper inégalités " ou de gouvernement pour les riches" etc...pure démagogie pour ceux qui savent se documenter .
La France fait parti des pays où la redistribution est des plus élevés au monde par les 600 milliards de transferts sociaux ,faisant un des pays les plus égalitaires derrière des pays aux revenus très faibles ( Slovénie...) et certains pays nordiques..180/195 pays sont plus inégalitaires que la France et portant on entend que les discours inverses dans les médias et réseaux sociaux:l'hypocrisie la plus totale d'un pays à forte dominante étatiste avec 57% de dépenses publique du Pib
pour ceux qui veulent la même rémunération pour tous ,idéal utopique qui évite le mérite et l'innovation:allez en Corée du Nord pour un communisme 100% totalitaire:la place vous attend là bas!!@Sturlat, non a la rem et autres adorateurs du collectivime du "tout Etat" et de l'éradication de l'entreprise privée et ses profits nuisibles à priori!!
https://data.oecd.org/fr/inequality/inegalite-de-revenu.htm

Signaler Répondre

avatar
OBJECTIVITE objective le 05/02/2020 à 15:42

https://www.mingzi.fr/mingzi-actualites/pourquoi-la-distribution-de-dividendes-a-augmente-avec-la-flat-tax/

De fait, la fiscalité réduite de moitié depuis 2018 sur les dividendes non seulement remplit les poches des actionnaires et dirigeants-actionnaires, mais en arrive aux tristes conséquences sur le plan économique,
- à privilégier la distribution de dividendes au détriment de l'investissement
quitte même à emprunter pour ce faire
- à encourager le transfert de rémunératins classiques (plus fortement fiscalisées IR-prélèvement sociaux) au profit de dividendes

et cette conséquence, non prévue, a pour conséquence de contribue d'une part
- à réduire les prélèvements redistributifs (notamment les cotisations retraite) d'une part,
- et à affaiblir encore plus la production industrielle de la France

et c'est une politique à vue, pour satisfaire ceux qui ont placé macron dans ce travail de sape du tissu social

Signaler Répondre

avatar
tout le monde n'arrive pas aux mêmes conclusions le 05/02/2020 à 15:41
objectivité ne fait pas de mal a écrit le 05/02/2020 à 15h12

on peut en faire une autre lecture:il y a qu'une partie des 5% les plus pauvres qui seraient perdants des mesures fiscales notamment due à la hausse du tabac qui a un impact important sur un revenu faible si la personne concernée fume....beaucoup!
Moralement,je préfère que la moyenne classe et pas la classe moyenne supérieure comme vous dites(seuil dès 1800 euros par mois) soit en grande partie gagnante pour 90% d'entres eux d'une part car c'est cette catégorie qui a été toujours le plus ponctionnée depuis 40 ans pour assurer la redistribution des plus faibles entre autres,et d'autres part,mettre le poste du tabac comme critère négatif alors qu'on devrait considérer cette dépense comme superflu (pas vitale) et coûteuse pour la sécurité sociale (cf: le coût des cancers et autres maladies due au tabac...)
finalement les détracteurs n'ont pas d'arguments valables pour (encore) chercher systématiquement des poux du gouvernement en place:tout n'est pas que noir loin s'en faux..mais les élections approchent et les démagogues affluent

Le budget 2020 va "amputer" le niveau de vie des "15% de ménages les plus modestes", selon l'OFCE
https://www.francetvinfo.fr/economie/budget/le-budget-2020-va-amputer-le-niveau-de-vie-des-15-de-menages-les-plus-modestes-selon-l-ofce_3813275.html

Signaler Répondre

avatar
objectivité ne fait pas de mal le 05/02/2020 à 15:12
Ce n'est pas une légende a écrit le 05/02/2020 à 11h52

https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/02/05/la-politique-economique-d-emmanuel-macron-profite-d-abord-aux-actifs-et-aux-plus-aises_6028477_3234.html

La politique économique d’Emmanuel Macron profite d’abord aux actifs et aux plus aisés

« Les perdants se trouvent parmi les plus modestes, les chômeurs et les retraités. Les 5 % de Français les plus pauvres devraient voir leur niveau de vie se réduire d’environ 240 euros par an alors que les 5 % les plus riches devraient voir le leur grimper de 2 905 euros par an », selon l’OFCE.

Le début du mandat d’Emmanuel Macron lui avait valu l’étiquette de « président des riches ». Près de trois ans plus tard, celle-ci risque de continuer à lui coller à la peau, à en croire l’Obervatoire français des conjonctures économiques (OFCE), un cercle de réflexion classé à gauche.

Dans une étude publiée mercredi 5 février, les économistes ont passé au crible les mesures fiscales et sociales des trois premiers budgets de l’ère Macron, et leurs conséquences sur le pouvoir d’achat des Français. Leurs conclusions sont sans appel : « Sur les 17 milliards d’euros distribués aux ménages depuis le début du quinquennat, plus du quart (environ 4,5 milliards d’euros) est allé soutenir le revenu disponible des 5 % de ménages les plus aisés », indiquent-ils.

Un an après le mouvement des « gilets jaunes », le budget 2020 est en effet marqué par la baisse de 5 milliards d’euros d’impôt sur le revenu, la suppression du dernier tiers de la taxe d’habitation pour 80 % des foyers et la défiscalisation des heures supplémentaires. De quoi favoriser les classes moyennes supérieures (entre les 50 % les plus modestes et les 20 % les plus aisés), au détriment des 15 % les plus pauvres – qui y perdent en raison des réformes de l’assurance-chômage et des allocations logement – et des retraités aisés.

on peut en faire une autre lecture:il y a qu'une partie des 5% les plus pauvres qui seraient perdants des mesures fiscales notamment due à la hausse du tabac qui a un impact important sur un revenu faible si la personne concernée fume....beaucoup!
Moralement,je préfère que la moyenne classe et pas la classe moyenne supérieure comme vous dites(seuil dès 1800 euros par mois) soit en grande partie gagnante pour 90% d'entres eux d'une part car c'est cette catégorie qui a été toujours le plus ponctionnée depuis 40 ans pour assurer la redistribution des plus faibles entre autres,et d'autres part,mettre le poste du tabac comme critère négatif alors qu'on devrait considérer cette dépense comme superflu (pas vitale) et coûteuse pour la sécurité sociale (cf: le coût des cancers et autres maladies due au tabac...)
finalement les détracteurs n'ont pas d'arguments valables pour (encore) chercher systématiquement des poux du gouvernement en place:tout n'est pas que noir loin s'en faux..mais les élections approchent et les démagogues affluent

Signaler Répondre

avatar
pode le 05/02/2020 à 14:21
Ce n'est pas une légende a écrit le 05/02/2020 à 11h52

https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/02/05/la-politique-economique-d-emmanuel-macron-profite-d-abord-aux-actifs-et-aux-plus-aises_6028477_3234.html

La politique économique d’Emmanuel Macron profite d’abord aux actifs et aux plus aisés

« Les perdants se trouvent parmi les plus modestes, les chômeurs et les retraités. Les 5 % de Français les plus pauvres devraient voir leur niveau de vie se réduire d’environ 240 euros par an alors que les 5 % les plus riches devraient voir le leur grimper de 2 905 euros par an », selon l’OFCE.

Le début du mandat d’Emmanuel Macron lui avait valu l’étiquette de « président des riches ». Près de trois ans plus tard, celle-ci risque de continuer à lui coller à la peau, à en croire l’Obervatoire français des conjonctures économiques (OFCE), un cercle de réflexion classé à gauche.

Dans une étude publiée mercredi 5 février, les économistes ont passé au crible les mesures fiscales et sociales des trois premiers budgets de l’ère Macron, et leurs conséquences sur le pouvoir d’achat des Français. Leurs conclusions sont sans appel : « Sur les 17 milliards d’euros distribués aux ménages depuis le début du quinquennat, plus du quart (environ 4,5 milliards d’euros) est allé soutenir le revenu disponible des 5 % de ménages les plus aisés », indiquent-ils.

Un an après le mouvement des « gilets jaunes », le budget 2020 est en effet marqué par la baisse de 5 milliards d’euros d’impôt sur le revenu, la suppression du dernier tiers de la taxe d’habitation pour 80 % des foyers et la défiscalisation des heures supplémentaires. De quoi favoriser les classes moyennes supérieures (entre les 50 % les plus modestes et les 20 % les plus aisés), au détriment des 15 % les plus pauvres – qui y perdent en raison des réformes de l’assurance-chômage et des allocations logement – et des retraités aisés.

j'ajouterai que ce gain pour les plus aisés est lié à une baisse des impôts... donc à une perte pour tous niveau services publics (moins d'hôpitaux, de transports publics à la campagne, de postes...) qui sera d'autant plus nette pour les plus fragiles (et re les retraités et les chômeurs) : c'est la double peine !

Signaler Répondre

avatar
Ce n'est pas une légende le 05/02/2020 à 11:52

https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/02/05/la-politique-economique-d-emmanuel-macron-profite-d-abord-aux-actifs-et-aux-plus-aises_6028477_3234.html

La politique économique d’Emmanuel Macron profite d’abord aux actifs et aux plus aisés

« Les perdants se trouvent parmi les plus modestes, les chômeurs et les retraités. Les 5 % de Français les plus pauvres devraient voir leur niveau de vie se réduire d’environ 240 euros par an alors que les 5 % les plus riches devraient voir le leur grimper de 2 905 euros par an », selon l’OFCE.

Le début du mandat d’Emmanuel Macron lui avait valu l’étiquette de « président des riches ». Près de trois ans plus tard, celle-ci risque de continuer à lui coller à la peau, à en croire l’Obervatoire français des conjonctures économiques (OFCE), un cercle de réflexion classé à gauche.

Dans une étude publiée mercredi 5 février, les économistes ont passé au crible les mesures fiscales et sociales des trois premiers budgets de l’ère Macron, et leurs conséquences sur le pouvoir d’achat des Français. Leurs conclusions sont sans appel : « Sur les 17 milliards d’euros distribués aux ménages depuis le début du quinquennat, plus du quart (environ 4,5 milliards d’euros) est allé soutenir le revenu disponible des 5 % de ménages les plus aisés », indiquent-ils.

Un an après le mouvement des « gilets jaunes », le budget 2020 est en effet marqué par la baisse de 5 milliards d’euros d’impôt sur le revenu, la suppression du dernier tiers de la taxe d’habitation pour 80 % des foyers et la défiscalisation des heures supplémentaires. De quoi favoriser les classes moyennes supérieures (entre les 50 % les plus modestes et les 20 % les plus aisés), au détriment des 15 % les plus pauvres – qui y perdent en raison des réformes de l’assurance-chômage et des allocations logement – et des retraités aisés.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.