La Région va-t-elle couper ses liens avec les zones "anti LGBT" de Pologne ?

La Région va-t-elle couper ses liens avec les zones "anti LGBT" de Pologne ?
Photo d'illustration - LyonMag

C’est un article publié sur le site Têtu en fin de semaine dernière qui a fait éclater l’affaire.

Dans l’enquête publiée par le magazine, on apprend que parmi les 88 zones "anti-LGBT" de Pologne, épinglées par le site "Atlas de la haine", certaines sont jumelées avec des communes ou régions françaises, dont la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Dans ces deux zones polonaises, toujours selon Têtu, "des services privés peuvent être refusés à des personnes LGBT+ pour des motifs religieux".

Une affirmation qui ne surprend pas vraiment dans ce pays où le mariage des couples de même sexe est illégal. La Pologne avait été condamnée, en décembre dernier, par le parlement européen après que les élus locaux polonais aient été poussés "à s’abstenir de toute action visant à encourager la tolérance à l’égard des personnes LGBTI et à ne pas fournir d’aide financière aux ONG qui œuvrent en faveur de l’égalité des droits". Ambiance.

La Région Auvergne-Rhône-Alpes a noué depuis de nombreuses années trois partenariats avec l’Assemblée régionale de Voïvodie de Petite Pologne, Malopolska. C’est cette même Assemblée qui avait approuvé une déclaration sur l’opposition à l’introduction de l’idéologie LGBT dans les collectivités locales.

Dans un communiqué, le patron de la gauche à la Région Jean-François Debat, a demandé à Laurent Wauquiez que la Région Auvergne-Rhône-Alpes "condamne publiquement cette déclaration de la Région de Malopolska et apporte son soutien à la communauté LGBTI". Jean-François Debat soutient également que "si la Région de Malopolska devait persister sur cette voie, il deviendrait dès lors nécessaire de remettre en question notre convention de partenariat".

Contacté, l’entourage de Laurent Wauquiez affirme "veiller scrupuleusement à ce que les sujets de politique intérieure n'aient aucun lien avec ce jumelage" puisque "les positions politiques prises par la région Poliskaia en Pologne n'engagent en rien notre Région". Paradoxalement, les communicants de l’ancien chef de file des Républicains soutiennent que "les politiques qui visent à ostraciser ou discriminer une partie de la population et notamment les homosexuels sont contraires aux valeurs que porte la région Auvergne-Rhône-Alpes".

Des positions qui, semble-t-il, ne laissent pas présager la rupture des partenariats entre les deux régions. Pourtant, il y a quelques jours sa décision de "geler ses relations avec les autorités de la région Malopolska".

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
mirou69 le 28/02/2020 à 13:00

Oui, qu’en pense le candidat à la mairie de Lyon ?

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais06 le 28/02/2020 à 07:21

Qu'en pense Etienne Blanc, vice président du conseil régional?

Signaler Répondre

avatar
Pauvre France le 27/02/2020 à 21:08

Tous les commentaires parlant du lobby Lgbt ont été censurés.

Quand on vous dit que la France n'est plus un pays de liberté d'expression.

Signaler Répondre

avatar
Cathy c le 27/02/2020 à 21:07

Quel rapport avec la région ????!?

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 27/02/2020 à 20:18

Mon commentaire s v p merci...

Signaler Répondre

avatar
et oui le 27/02/2020 à 18:03
bob75 a écrit le 27/02/2020 à 13h43

raison de plus, pourquoi prendre plus de distance avec un pays de notre chere union europeenne ?

parce qu'il y a des règles communes aux pays de l'union Européenne

Signaler Répondre

avatar
corona le 27/02/2020 à 16:16

Déjà qu'on est incapables de prendre nos distances avec une italie du nord contaminée.

Signaler Répondre

avatar
pode le 27/02/2020 à 13:56
bob75 a écrit le 27/02/2020 à 13h43

raison de plus, pourquoi prendre plus de distance avec un pays de notre chere union europeenne ?

il ne s'agit pas de prendre de la distance avec le pays mais avec des régions/villes qui prennent des arrêtés anti-LGTB.
pourquoi pas ?

Signaler Répondre

avatar
BackToTheFascism le 27/02/2020 à 13:51

Wauquiez, toujours autant de courage. Et y s'en tamponne.
Ëtre étudiant gay, être envoyé dans ces régions ou nos droits sont baffoués, nan ca gêne pas Wauquiez ca.

Laurent, honte a toi. De mon côté j'ai encore un peut plus honte d'avoir "ca" comme président de région.

Signaler Répondre

avatar
bob75 le 27/02/2020 à 13:43
CQFD. a écrit le 27/02/2020 à 12h59

Un petit détail à ne pas négliger, les pays que vous citez ne font pas partie de l'union européenne

raison de plus, pourquoi prendre plus de distance avec un pays de notre chere union europeenne ?

Signaler Répondre

avatar
CQFD. le 27/02/2020 à 12:59
encore des psotures? a écrit le 27/02/2020 à 12h24

nous entretenons bien des relations avec des pays racistes et ne respectant pas les droits de l homme!!!
(Israel et les colonies, avec un chef d etat d extreme droite, la russie, la Turquie, les pays du Golfe, le Bresil, certais pays africains)
alors pourquoi la Pologne ferait exception?

et la non ingérance?

Un petit détail à ne pas négliger, les pays que vous citez ne font pas partie de l'union européenne

Signaler Répondre

avatar
encore des psotures? le 27/02/2020 à 12:24

nous entretenons bien des relations avec des pays racistes et ne respectant pas les droits de l homme!!!
(Israel et les colonies, avec un chef d etat d extreme droite, la russie, la Turquie, les pays du Golfe, le Bresil, certais pays africains)
alors pourquoi la Pologne ferait exception?

et la non ingérance?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.