Des classes en demi-journée pour la réouverture des collèges de la Métropole

Des classes en demi-journée pour la réouverture des collèges de la Métropole
Lyonmag.com

Les élèves de 6e et de 5e vont reprendre le chemin de l'école dès lundi.

Pour ce retour sur les bancs du collège, la Métropole de Lyon, qui a la gestion de ces 79 établissements, assure avoir "mis en place des mesures adaptées à la situation sanitaire actuelle".

Ainsi, la majorité des classes se déroulera sur la demi-journée pour assurer le ratio de 4m² par élève. Mais l'organisation sera fluctuante selon les établissements.

Les services du Grand Lyon distribueront 1 900 repas par jour en moyenne aux collégiens du territoire. Des paniers repas qui seront gratuits pour les deux premières semaines.

A noter que 88% des agents de la Métropole ont repris le travail pour permettre la remise en service des collèges. Cela s'est traduit par la mise en place d'une signalisation, de marquages au sol, ainsi que par l'aménagement des accès destinés aux élèves des établissements.

Enfin, des distributeurs de gel hydro-alcoolique ont été installés dans chaque établissement. Des masques supplémentaires pourraient également être distribués en cas de besoin.

A noter par ailleurs que les 33 collèges dépendant du Département du Rhône accueilleront également les élèves de 6e et de 5e à partir de lundi, avec des classes de 15 enfants maximum.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Bravissimo le 16/05/2020 à 14:14
Loli a écrit le 16/05/2020 à 11h41

En somme, ça ne ressemble plus du tout à un collège. Cet ambiancr anxiogène risque au final de faire plus de mal aux collégiens et 2 l'équipe pédagogique que le virus en soi.
Mais bon, qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour délester les parents de leurs gamins afin qu'ils puissent retourner travailler. Tout cela est bien merveilleux.

Oui vous avez raison pour si peu d heures aucun intérêt enfin.....

Signaler Répondre

avatar
Loli le 16/05/2020 à 11:41

En somme, ça ne ressemble plus du tout à un collège. Cet ambiancr anxiogène risque au final de faire plus de mal aux collégiens et 2 l'équipe pédagogique que le virus en soi.
Mais bon, qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour délester les parents de leurs gamins afin qu'ils puissent retourner travailler. Tout cela est bien merveilleux.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.