Lyon : une manifestation pour conserver le droit de filmer les policiers

Lyon : une manifestation pour conserver le droit de filmer les policiers
Photo d'illustration - LyonMag

Ce mardi soir, un rassemblement doit avoir lieu à 18h devant la préfecture du Rhône à Lyon.

A l'appel de plusieurs collectifs comme Alternatiba, les Gilets jaunes, Youth for Climate ou la Ligue des droits de l'Homme, les personnes rassemblées diront "non" à la loi sécurité globale, qui prévoit notamment de limiter le droit à filmer des policiers, notamment lors des manifestations.

"Cette loi ne ferait qu'aggraver la répression inouïe que subissent déjà depuis plusieurs années de nombreux secteurs de la société. Avec cette loi, aurait-on seulement eu connaissance de l'affaire Benalla ? Il est urgent de réagir pour que les violences policières ne soient pas passées sous silence, pour conserver des contre-pouvoirs citoyens nécessaires en démocratie et dans un Etat respectueux du droit international", indiquent les organisateurs dans leur appel.

Ce rassemblement annoncé comme "pacifique" doit se décliner dans plusieurs villes de France ce mardi, 1er jour de l'examen de la proposition de loi à l'Assemblée nationale. Une seconde manifestation devrait également se dérouler le 24 novembre.

37 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Toujours pareil.... le 17/11/2020 à 19:12

On nous vend le truc pour traquer la racaille, le trafiquant de drogue, et on se retrouve à l'utiliser contre des activistes écolo' et des gilets jaunes...

Signaler Répondre

avatar
Vous avez les papirs ? le 17/11/2020 à 19:02

Ils sont terribles dans le dernier ´Film d’horreur, Eborgne le GJ’

Signaler Répondre

avatar
Pije le 17/11/2020 à 18:42
KIKOU a écrit le 17/11/2020 à 18h19

Ce qui n'empêche pas de filmer ce qui peut sembler une bavure ! Avec leurs,leur foulard, leur visière, cela réduit leur physionomie, leur fasciès. Donc cela ne change pas grand chose. Que l'on ne voit pas leur visage sur les films, prenons acte, mais que ces messieurs de la force de l'ordre ne frappent ceux qui filment ou arrachent les portables à leur propriétaire. Ils n'ont aucun droit de coercition dès l'instant que leur visage n'est pas visible

Vous êtes libre de votre interprétation mais le texte ne vise pas ce que vous indiquez.

Dans le projet de texte, il s'agit de la diffusion d'image permettant l'identification de FDO en dehors du numéro d'immatriculation (en clair le visage) dans le but d'agresser ces personnes par la suite.

Signaler Répondre

avatar
KIKOU le 17/11/2020 à 18:19
Pije a écrit le 17/11/2020 à 18h04

Ci dessous l'article 24 qui soulève la critique des uns et des autres

"Article 24
…..
Est puni d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende le fait de diffuser, par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support, dans le but qu’il soit porté atteinte à son intégrité physique ou psychique, l’image du visage ou tout autre élément d’identification d’un agent de la police nationale ou de la gendarmerie nationale autre que son numéro d’identification individuel lorsqu’il agit dans le cadre d’une opération de police."

Que chacun relise bien le texte avant d'avoir des avis aussi tranchés dans un sens comme dans un autre

Ce qui n'empêche pas de filmer ce qui peut sembler une bavure ! Avec leurs,leur foulard, leur visière, cela réduit leur physionomie, leur fasciès. Donc cela ne change pas grand chose. Que l'on ne voit pas leur visage sur les films, prenons acte, mais que ces messieurs de la force de l'ordre ne frappent ceux qui filment ou arrachent les portables à leur propriétaire. Ils n'ont aucun droit de coercition dès l'instant que leur visage n'est pas visible

Signaler Répondre

avatar
Pije le 17/11/2020 à 18:04

Ci dessous l'article 24 qui soulève la critique des uns et des autres

"Article 24
…..
Est puni d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende le fait de diffuser, par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support, dans le but qu’il soit porté atteinte à son intégrité physique ou psychique, l’image du visage ou tout autre élément d’identification d’un agent de la police nationale ou de la gendarmerie nationale autre que son numéro d’identification individuel lorsqu’il agit dans le cadre d’une opération de police."

Que chacun relise bien le texte avant d'avoir des avis aussi tranchés dans un sens comme dans un autre

Signaler Répondre

avatar
blackblocs spirit le 17/11/2020 à 17:52
1936 a écrit le 17/11/2020 à 17h46

les CRS ne cogneraient que les personnes cagoulées ?!
il faut venir en manif pour vous faire un avis...

Non c'est vrai, ils cognent aussi sur ceux qui brisent les vitrines, les abribus, qui mettent le feux aux poubelles, aux voitures, qui agressent les passant(e)s...

Signaler Répondre

avatar
1936 le 17/11/2020 à 17:46
freepapi a écrit le 17/11/2020 à 12h55

Donc dans les manifs, ceux qui se plaignent d'avoir les "faveurs" des flics sont de par leur accoutrement "hors le loi" ; d'où la sévérité bien méritée ! Alors silence les voyous.

les CRS ne cogneraient que les personnes cagoulées ?!
il faut venir en manif pour vous faire un avis...

Signaler Répondre

avatar
KIKOU le 17/11/2020 à 17:45
Ce n'est pas le souk a écrit le 17/11/2020 à 16h45

Les policiers ne sont pas des assistantes sociales ils sont là pour maintenir l'ordre et faire appliquer les Lois de la République on est pas au souk ....

Non monsieur, les flics sont d'abord au service du peuple ! Qu'ils fassent appliquer les lois de la République mais sans abuser de leur prérogatives. Une fois un homme à terre, d'après la déontologie en vigueur dans la police, les agents de la force publique se doivent de ne plus frapper le mise en cause et seulement de le neutraliser,

Signaler Répondre

avatar
Alternatiba le 17/11/2020 à 17:09

Alternatiba.. comme par hasard..
Le collectif qui autrefois défendait l'écologie et qui maintenant marche main dans la main avec le clan Traoré
https://www.huffingtonpost.fr/entry/pourquoi-le-comite-adama-traore-et-les-ecologistes-marchent-ensemble_fr_5f122340c5b619afc40174ce

Signaler Répondre

avatar
Ce n'est pas le souk le 17/11/2020 à 16:45
freepapi a écrit le 17/11/2020 à 14h01

Je n'inverse rien, je demande simplement que la loi soit appliquée, que cela vous plaise ou pas ! Mais comprenez vous ?

Les policiers ne sont pas des assistantes sociales ils sont là pour maintenir l'ordre et faire appliquer les Lois de la République on est pas au souk ....

Signaler Répondre

avatar
galinette le 17/11/2020 à 14:33

Comment ? Quand on voit des vidéos prises sur le fait prise par des potes , le visages des malfaiteurs sont floutes. Pas celui des policiers, ...Alors ?

Signaler Répondre

avatar
freepapi le 17/11/2020 à 14:01
C'est pareil a écrit le 17/11/2020 à 12h44

Vous n'êtes pas là pour dicter a la Police ce qu'elle à faire il ne faudrait pas inverser les rôles.
La police est là pour mater les récalcitrants et puis c'est tout si vous n'êtes pas contents c'est pareil...

Je n'inverse rien, je demande simplement que la loi soit appliquée, que cela vous plaise ou pas ! Mais comprenez vous ?

Signaler Répondre

avatar
gab le 17/11/2020 à 14:00

Je croyais que MACRON été pour la libertée d'expression.
Quand ce n'est pas le cas cela ressemble à une dictature

Signaler Répondre

avatar
Calahann le 17/11/2020 à 13:17

Souriez , vous êtes filmés !

Signaler Répondre

avatar
Kinay le 17/11/2020 à 13:00

Où est le problème de les filmer!? quand tu nous, nous sommes filmer en permanence par eux, par les caméras de ville....
Comme on m'a toujours dit quand on n'a rien à se reprocher, il ne devrait pas avoir de problème ou de peur!!!
On sais le dire au citoyens mais apparemment ça ne marche pas pour tout le monde encore une fois !!comme beaucoup de choses dernièrement!!!

Signaler Répondre

avatar
freepapi le 17/11/2020 à 12:55
pode a écrit le 17/11/2020 à 12h03

c'est déjà interdit par la loi !

Donc dans les manifs, ceux qui se plaignent d'avoir les "faveurs" des flics sont de par leur accoutrement "hors le loi" ; d'où la sévérité bien méritée ! Alors silence les voyous.

Signaler Répondre

avatar
C'est pareil le 17/11/2020 à 12:44
freepapi a écrit le 17/11/2020 à 11h59

Faisons large : ok pour filmer les policier et ainsi voir le visage de ceux qui matraquent, mais... fini les cagoules, casques et autres accessoire cachant le visage des détraqués/casseur ! Toujours d'accord ?

Vous n'êtes pas là pour dicter a la Police ce qu'elle à faire il ne faudrait pas inverser les rôles.
La police est là pour mater les récalcitrants et puis c'est tout si vous n'êtes pas contents c'est pareil...

Signaler Répondre

avatar
brol le 17/11/2020 à 12:09

Donc, on peut filmer aussi, les dealers et les kayeras dans leurs œuvres …

Signaler Répondre

avatar
venividivici le 17/11/2020 à 12:06

la RDA c était le bonheur .
pas de manifestation ..

Signaler Répondre

avatar
oui le 17/11/2020 à 12:05
freepapi a écrit le 17/11/2020 à 11h59

Faisons large : ok pour filmer les policier et ainsi voir le visage de ceux qui matraquent, mais... fini les cagoules, casques et autres accessoire cachant le visage des détraqués/casseur ! Toujours d'accord ?

oui, toujours d accord!

la loi interdit a quiconque de masquer son visage sur l espace publique (ce qui est impossible avec la COVID, masque oblige)

donc interpellation systématique des gens au visage couvert... qu on arrête de laisser les casseurs et facho de gauche/droite envahir les manifs pour tout casser!

Signaler Répondre

avatar
pode le 17/11/2020 à 12:03
freepapi a écrit le 17/11/2020 à 11h59

Faisons large : ok pour filmer les policier et ainsi voir le visage de ceux qui matraquent, mais... fini les cagoules, casques et autres accessoire cachant le visage des détraqués/casseur ! Toujours d'accord ?

c'est déjà interdit par la loi !

Signaler Répondre

avatar
freepapi le 17/11/2020 à 11:59
Précisions a écrit le 17/11/2020 à 10h16

Pourquoi pas empêcher uniquement de diffuser les visages de policiers MAIS à condition qu'ils portent leur matricule, ce qu'ils ne font pas et qui pourtant qui est dans la loi....
Sans çà c'est c'est inconcevable.
Ou alors s'ils ne portent pas leur matricule on a le droit de les filmer, point.
Sinon c'est la porte ouverte à toutes les dérives comme ça s'est passé très souvent ces dernières années.
Chaque fois qu'ils voient une caméra, ils rentrent dedans, ils gazent et ils matraquent, demandez aux journalistes.

Faisons large : ok pour filmer les policier et ainsi voir le visage de ceux qui matraquent, mais... fini les cagoules, casques et autres accessoire cachant le visage des détraqués/casseur ! Toujours d'accord ?

Signaler Répondre

avatar
Sakura le 17/11/2020 à 11:48
venividivici a écrit le 17/11/2020 à 10h47

ok pas de problème
en échange reconnaissance faciale validee dans les manifestations .

Pas que cela, autorisation aux forces de lordre de filmer leurs interventions et de les diffuser sur les reseaux sociaux ou dans les, medias.

Signaler Répondre

avatar
Y'a pas plus grave? le 17/11/2020 à 11:41

Il y en a vraiment qui n'ont rien à faire!
Encore une raison pour sortir se promener!

Signaler Répondre

avatar
venividivici le 17/11/2020 à 10:47

ok pas de problème
en échange reconnaissance faciale validee dans les manifestations .

Signaler Répondre

avatar
caméras ? le 17/11/2020 à 10:27

Donc les jours de manifestations, les caméras publiques (sur les poteaux) seront donc coupées aussi ?

Signaler Répondre

avatar
Anto le 17/11/2020 à 10:21
gilet rose a écrit le 17/11/2020 à 09h23

En toute honnêteté, qu'est ce qui a changé dans votre vie et dans celle de la République depuis que l'affaire Bennala a éclaté ? On peut aller plus loin : le jour où il y aura un procès, où il y aura une possible condamnation, qu'est ce que ça changera ?

SPOILER ALERT : rien

En toute honnêteté . J'ai hérité de certaines valeurs de justice , d’empathie envers mon prochain , le droit au respect et les principes de liberté . Après chacun vit avec ses "tares" et c'est vrai qu'actuellement pas facile d'y croire surtout quand on n'a pas appris à bêler

Signaler Répondre

avatar
De Lyon le 17/11/2020 à 10:19

Evidemment qu'il ne faudrait pas que les voyous se servent de ces vidéos pour aller ensuite s'en prendre aux policiers...

Maintenant, vues les brutalités policières (avec de nombreux éborgnés) lors des manifs des GJs, les vidéos ont permis de dénoncer ses problèmes.
Souvenez-vous aussi de l'hôpital parisien "attaqué" par les GJs selon Castaner, alors que les vidéos ont montré qu'il s'agissait de manifestants pris en étau par les policiers et qui cherchaient simplement à se réfugier dans l'hôpital..

Avec un gvt très porté sur la dictature, ce contre-pouvoir des vidéos est salutaire. Je le dis alors que je soutiens la police et la fermeté judiciaire en général.

Signaler Répondre

avatar
Précisions le 17/11/2020 à 10:16

Pourquoi pas empêcher uniquement de diffuser les visages de policiers MAIS à condition qu'ils portent leur matricule, ce qu'ils ne font pas et qui pourtant qui est dans la loi....
Sans çà c'est c'est inconcevable.
Ou alors s'ils ne portent pas leur matricule on a le droit de les filmer, point.
Sinon c'est la porte ouverte à toutes les dérives comme ça s'est passé très souvent ces dernières années.
Chaque fois qu'ils voient une caméra, ils rentrent dedans, ils gazent et ils matraquent, demandez aux journalistes.

Signaler Répondre

avatar
zied31 le 17/11/2020 à 10:12
KIKOU a écrit le 17/11/2020 à 09h51

Si le gouvernement veut empêcher de filmer la police en action lors de manifestations, c'est que l'on veut cacher quelque chose ! Que les manifestants n'aient plus aucune preuves des bavures policières. En fait ce gouvernement est un gouvernement totalitaire, qui s' attaque au bon peuple en négligeant les racailles, leurs potes. Quand on a pas l'autorité nécessaire pour faire taire la racaille, on taxe les honnêtes gens, on dragonne la jeunesse, on musèle la presse . Ne nous étonnons pas si la révolution éclate, si c'était le cas, il y aurait beaucoup de victimes, car le peuple en a marre d'être pris pour des sans dents

Bien d'accord avec vous ; totalitarisme gouvernemental , c'est évident !
Depuis quand , les flics sont purs ? Depuis quand ?

Signaler Répondre

avatar
zied31 le 17/11/2020 à 10:08

Eux auraient toujours le droit de filmer le peuple , et le peuple n 'aurait pas le droit ? Les policiers ne font pas partie du peuple ?
Donc , inégalité de traitement entre les êtres ; trop facile d'aller que dans un sens ! Je suis contre cette loi !

Signaler Répondre

avatar
KIKOU le 17/11/2020 à 09:51

Si le gouvernement veut empêcher de filmer la police en action lors de manifestations, c'est que l'on veut cacher quelque chose ! Que les manifestants n'aient plus aucune preuves des bavures policières. En fait ce gouvernement est un gouvernement totalitaire, qui s' attaque au bon peuple en négligeant les racailles, leurs potes. Quand on a pas l'autorité nécessaire pour faire taire la racaille, on taxe les honnêtes gens, on dragonne la jeunesse, on musèle la presse . Ne nous étonnons pas si la révolution éclate, si c'était le cas, il y aurait beaucoup de victimes, car le peuple en a marre d'être pris pour des sans dents

Signaler Répondre

avatar
ciboul le 17/11/2020 à 09:47

On pourra toujours filmer les policiers, ce sera la diffusion sans autorisation des images qui sera interdite.

Vous pourrez toujours envoyer la vidéo au procureur si vous croyez avoir filmé une infraction.

En espérant avoir les gauchiasses.

Signaler Répondre

avatar
oula le 17/11/2020 à 09:29
gilet rose a écrit le 17/11/2020 à 09h23

En toute honnêteté, qu'est ce qui a changé dans votre vie et dans celle de la République depuis que l'affaire Bennala a éclaté ? On peut aller plus loin : le jour où il y aura un procès, où il y aura une possible condamnation, qu'est ce que ça changera ?

SPOILER ALERT : rien

il n y a plus de contre pouvoir!!!
l image reste la seule et dernière arme que la population possède pour dénoncer des faits !

l affaire Benala, reparlons en!
elle m'a permis de confirmer que Macron utilise a des fins perso les forces de l Etat (oui, sans avoir connaissance de Benalla, on n aurait pas su qu il rencontrait des oligarques russes a Londres pour financer la campagne de Macron... et pareil apres l élection)
on n aurait pas su non plus que ce personnage violent avait commander des armes lourdes
et j en passe


mais le plus choquant, c'est que vous passiez sous silence les videos des policiers infiltrés dans les manifs, qui caillassent et vont se réfugier derrière les CRS (qui savent donc qui ils sont et ce qu ils font)


je le repete, l'image est la seule image qu il nous reste pour nos défendre face a un groupe qui réponds aux ordres d'une bande de fous, et contre lesquels la justice ne nous aide pas!

Signaler Répondre

avatar
gilet rose le 17/11/2020 à 09:23
oula a écrit le 17/11/2020 à 09h21

si les flics n avaient pas été filmés, on n aurait jamais connus Benalla
rien que pour cela, il fut conserver ce droit!

apres tout, qu ont ils a se reprocher?

sinon, au nom de l égalité, on interdit aussi aux policiers de filmer les français!!

ils ont deja voulu nous faire le coup avec les drones, et ca n est pas passer




au fait, on a des nouvelles des flics infiltrés dans les cortèges GJ et qui lançaient des projectiles, avant de se réfugier derrière un cordon de CRS?




le priorité, c est surtout au niveau de a justice!! comment se fait il que des gens qui menacent les flics, ou les simples citoyens ne soient jamais enfermés?

En toute honnêteté, qu'est ce qui a changé dans votre vie et dans celle de la République depuis que l'affaire Bennala a éclaté ? On peut aller plus loin : le jour où il y aura un procès, où il y aura une possible condamnation, qu'est ce que ça changera ?

SPOILER ALERT : rien

Signaler Répondre

avatar
Kit le 17/11/2020 à 09:21

Les flics devraient filmer les agressions, ça ça serait bien. Concernant la violence policière, lol, les gens normaux n ont jamais affaire à la police (à part les gilets jaunes mais bon ces derniers avaient un peu déconnés, quel était la finalité de ce mouvement?.... En plus ils y allaient en mode bisounours).

Signaler Répondre

avatar
oula le 17/11/2020 à 09:21

si les flics n avaient pas été filmés, on n aurait jamais connus Benalla
rien que pour cela, il fut conserver ce droit!

apres tout, qu ont ils a se reprocher?

sinon, au nom de l égalité, on interdit aussi aux policiers de filmer les français!!

ils ont deja voulu nous faire le coup avec les drones, et ca n est pas passer




au fait, on a des nouvelles des flics infiltrés dans les cortèges GJ et qui lançaient des projectiles, avant de se réfugier derrière un cordon de CRS?




le priorité, c est surtout au niveau de a justice!! comment se fait il que des gens qui menacent les flics, ou les simples citoyens ne soient jamais enfermés?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.