Cyclistes à Lyon : "La Ville à Vélo n’en est pas encore à exiger des choses pour son petit confort"

Cyclistes à Lyon : "La Ville à Vélo n’en est pas encore à exiger des choses pour son petit confort"
Nicolas Frasie et Frédérique Bienvenüe - LyonMag

C’est l’association la plus en vue depuis la victoire des écologistes l’été dernier.

Son ancien président, Fabien Bagnon, avait obtenu de belles victoires les années passées, avant de devenir élu à la Métropole pour s’occuper de la Voirie et des Mobilités. La Ville à Vélo informe, négocie, dénonce, réclame. Apolitique, même si la plupart de ses adhérents se sont probablement tournés vers le bulletin vert en 2020. Interview avec ses deux co-présidents, Frédérique Bienvenüe et Nicolas Frasie, dans le monde d’après, celui que l’on promet aux cyclistes (entretien paru dans le numéro de mars de LyonMag).

La Métropole de Lyon est-elle aujourd’hui un territoire parfaitement cyclable ?
F.B. : Pas toute la Métropole mais ça progresse. Ça fait 15 ans qu’il y a 10 à 15% de cyclistes en plus chaque année. Aujourd’hui on commence à le voir. Et c’est vrai qu’on se rend compte qu’à Lyon, les aménagements ont bien progressé. Mais pas partout.

Quels sont les points noirs ?
F.B. : Le Sud-Ouest de l’agglomération a bien progressé. Ce qui pêche aujourd’hui, ce sont les verrous qui empêchent de circuler de la 1ère ou 2e couronne vers le centre de Lyon. Il y a le pont Poincaré, tous les ponts au-dessus du périphérique, certains ponts de Lyon. Un pont, c’est un espace toujours contraint car tout le monde veut y passer et le vélo, c’est souvent la dernière roue du carrosse. On essaie donc de faire le forcing.
Il y a aussi les Monts d’Or où il y a beaucoup de cyclistes sportifs le week-end mais peu de vélotafeurs. On note toutefois une forte demande de la part des habitants et des élus pour voir comment améliorer la pratique du vélo.
 
N.F. : Le premier frein à la pratique du vélo, c’est le sentiment d’insécurité. Il est concret quand on regarde les chiffres : il y a des cyclistes et des piétons qui meurent sous les roues des voitures et des poids-lourds. Pour éviter cela, il faut réduire la vitesse des véhicules, il faut des aménagements qui permettent de séparer les circulations, ou de signaler la présence de cyclistes. Finalement, la seule chose que l’on demande, c’est qu’on ne risque pas notre vie à vélo, qu’on puisse circuler avec nos enfants. L’objectif de la Ville à Vélo pour 2026, c’est de voir des enfants de 11 ans aller seuls au collège à vélo. Aujourd’hui, même dans Lyon, ce n’est pas du tout évident pour des parents de les laisser prendre le vélo.

La loi Laure oblige les collectivités à prévoir un aménagement cycliste dès que la chaussée est refaite. Cela ne donne pas toujours des résultats probants…

F.B. : Si c’est juste un coup de peinture, ça va. Mais ce que l’on voit souvent apparaître, c’est une bordure centrale qui a pour but de faire ralentir les voitures. Mais qui au final réduit la taille des deux voies de circulation. Le cycliste ne peut donc plus se faire doubler, et ça renforce son sentiment de danger. Ce type d’aménagements, on en voit encore qui apparait, il y en a eu l’été dernier à Oullins ou Marcy-l’Etoile.

N.F. : Et il y a des fois où la loi Laure n’est pas du tout appliquée. A Oullins ces derniers mois, des chaussées ont été refaites sans que rien n’ait été prévu pour les cyclistes. On ne peut pas faire systématiquement de recours, déjà parce qu’on n’a pas forcément accès rapidement à l’information. Il faut qu’un adhérent nous le signale pendant les travaux et qu’on interroge la mairie pour vérifier que la loi Laure sera respectée. On doit encore se battre.

Aujourd’hui, que représente la Ville à Vélo ?
F.B. : Nous avons plus de 1600 adhérents. Il y a 6 ans, il y en avait environ 75. Par contre, on n’a pas noté d’explosion ces derniers mois après le premier confinement. Ça continue à augmenter doucement. Les personnes n’adhérent pas forcément mais nous écrivent énormément sur le site de la Ville à Vélo ou sur nos réseaux sociaux, avec 6000 followers sur Twitter.

N.F. : La crise sanitaire nous empêche de multiplier les actions et donc de nous faire connaître. Comme on ne fait pas de publicité, notre notoriété n’évolue pas. Et comme les gens se déplacent moins, ils sont moins confrontés à des aménagements qui ne leur plaisent pas.

Quelles sont les actions que vous menez au quotidien ?
F.B. : On a une commission "monde du travail" qui agit auprès des entreprises, salariés et syndicats pour les accompagner pour développer un forfait mobilité durable qui peut monter jusqu’à 500 euros par an, pour installer des stationnements vélo, des vestiaires, des douches. Et puis on a des actions de promotion pour tous les citoyens, et notamment ceux qui n’imaginent pas pouvoir faire des trajets en vélo. Moi, je fais Oullins-La Doua tous les jours alors que je me disais au début que je n’y arriverais pas. Je ne suis pas spécialement sportive, mais je le fais sans moteur, ce n’est pas surhumain. L’entraînement vient avec la pratique et après ça devient quasiment addictif.

N.F. : Notre mission, c’est de transformer la ville pour qu’il y ait plus de vélos. Car ça deviendra une ville moins polluée, plus calme, plus sécurisée.

Qui sont vos interlocuteurs politiques ?
F.B. : La voirie, c’est la Métropole qui gère. Mais elle ne fera pas grand-chose d’innovant si la mairie n’est pas porteuse aussi. Sur l’exemple du chaucidou (une chaussée à voie centrale banalisée ndlr) à Saint-Genis-Laval, c’est parce que la maire Marylène Millet l’a demandé.

La Métropole ne peut pas imposer des aménagements cyclables à un maire ?
F.B. : Officiellement elle pourrait, mais elle ne le fait pas. Elle va expliquer qu’il faut appliquer la loi Laure, mais ne poussera pas pour qu’une voirie soit refaite ou qu’une commune passe à 30km/h si la commune ne le veut pas.

N.F. : Clairement, faire évoluer un aménagement, ce n’est pas évident. Parfois il faut attendre qu’il y ait eu un décès, voire plusieurs décès pour que, soudainement, on agisse. On ne veut pas rendre la vie plus pénible pour les riverains et les automobilistes, on veut juste avoir la vie sauve. L’an dernier, quatre cyclistes sont décédés, et il y a une dizaine de piétons généralement mortellement fauchés chaque année dans la Métropole.

Avec la victoire des écologistes, la portion d’élus cyclistes a explosé. Votre ancien président Fabien Bagnon est désormais en charge de la Voirie à la Métropole. Un maire, un adjoint ou un vice-président vélotafeur est-il forcément un bon interlocuteur ?

F.B. : Forcément, je ne suis pas sûre. Mais il sera plus attentif aux besoins des cyclistes. Christophe Quiniou, maire de Meyzieu, a par exemple une pratique assez sportive du vélo, et il a parfois un peu de mal à se mettre à la place d’une famille qui veut se déplacer en vélo.

N.F. : Il y a eu un projet politique qui a été présenté, et qui mettra un certain nombre d’années à être réalisé. Clairement, les écologistes ne sont pas capables de tout livrer du jour au lendemain. Mais il y a des choses qui ont été annoncées et qui vont indéniablement dans le bon sens comme la systématisation des panneaux M12 "Cédez le passage cycliste" aux feux rouges de la Métropole ou la piétonisation des rues devant certaines écoles.
Pour autant, on reste très vigilants car, on l’a dit, il y a encore des aménagements qui ne respectent pas la loi Laure. Pour certains, on ne sait pas si Fabien Bagnon a été impliqué ou non. Clairement, il y a encore beaucoup à faire. Et il ne faut pas oublier les communes qui sont compétentes sur le stationnement et sur la police. Quand on a fait l’opération "Protège ta piste" en janvier à Lyon, on a contacté l’adjoint au maire chargé des ASVP pour lui dire que ça ne servait à rien de faire des aménagements si des voitures stationnent dessus, c’est même encore plus dangereux que de ne rien faire !

On a l’impression que les cyclistes ont obtenu beaucoup d’avancées depuis des mois…
N.F. : Pour faire un aménagement, il faut parfois des mois voire des années. Ce qui est ironique, c’est que beaucoup de choses qui voient le jour aujourd’hui ont en fait été lancées par la précédente équipe de David Kimelfeld. On peut notamment saluer son travail sur l’urbanisme tactique après le premier déconfinement. Les écologistes ont prolongé ces projets engagés. Mais pour le moment, excepté sur les rues devant les écoles…

F.B. : Concrètement, on attend que Lyon et Villeurbanne passent en ville 30.

Vous n’avez pas peur de passer pour des pourris gâtés ?
F.B. : On communique sur les points noirs, ceux que les cyclistes nous font remonter et pour lesquels ils nous disent ne pas se sentir en sécurité. Par exemple, le rond-point du Valvert, aucun cycliste ne l’emprunte, ils passent tous sur le trottoir. On reste ferme, on veut des aménagements, qui, certes, prendront de la place à la voiture mais il n’y a pas le choix !

N.F. : Je comprends tout à fait le sentiment des automobilistes. Mais depuis les années 70, tout est fait pour eux. Il faut reconnaître que durant les mandats de Gérard Collomb, un certain nombre de choses ont été réalisées pour les cyclistes. Sur les axes où il y a beaucoup de trafic, il s’agit désormais de donner le droit aux autres usagers de se déplacer en sécurité. La Ville à Vélo n’en est pas encore à exiger des choses pour son petit confort.

Quelles sont les grandes attentes de l’association pour la suite du mandat ?
F.B. : Le stationnement sécurisé. Et aussi sur la voirie. La loi LOM prévoit que pour fin 2026, à la fin du mandat, les 5 mètres en amont de chaque passage piéton soient interdits de stationnement automobile.
N.F. : Il faut bien préciser à vos lecteurs que ce n’est pas une décision politique du maire et du président de la Métropole de Lyon, ou même de la Ville à Vélo. C’est juste une obligation réglementaire. Et on veut 100% de la Métropole cyclable.
F.B. : Le REV (Réseau Express Vélo ndlr) aussi, qui est l’épine dorsale, mais il faut travailler sur toutes les arêtes autour.

Vous y croyez vraiment au REV avant 2026 ?
F.B. : Oui. Même si pour le moment, on ne l’a pas vu. On va être vigilant sur ce qui nous a été promis. On attend des annonces dans quelques jours.
N.F. : On essaye de provoquer des rencontres avec les élus. Le vélo est bon et nécessaire pour le maintien du commerce de proximité. Parce qu’en vélo, vous n’allez pas à Auchan.
F.B. : Et aussi les députés et les sénateurs, parce que ce sont eux qui votent les lois.

Qu’en est-il de la pédagogie, de la sensibilisation des automobilistes face à l’afflux nouveau de cyclistes ? Est-elle suffisante ?
F.B. : La sensibilisation des automobilistes, certainement pas. On les voit toujours se garer sur les aménagements cyclables, couper la route aux cyclistes même s’ils ont la priorité… Ça sera plus facile quand la Métropole sera en zone 30, on ne sera pas si dérangeant que ça pour les automobilistes. Ça ne sert à rien de nous dépasser parce qu’on vous rattrapera et au feu, on se remettra devant vous, voire cinq voitures devant. C’est long d’éduquer, il faut répéter beaucoup.

Et les cyclistes qui se sentent pousser des ailes, ou ceux qui se sont convertis récemment et qui n’ont pas encore les bons réflexes ?
F.B. : On communique sur le code de la route et sur le fait qu’un cycliste doit être visible. Lumières, gilet jaune : tant pis si on se transforme en guirlande de Noël. Il faut aussi être visible sur la voirie et ne pas longer une file de voitures, il faut donc rester au milieu. Alors oui, on s’impose un peu, c’est plus facile quand on est plusieurs. On va avoir droit aux panneaux M12, donc on aura plus de droits, et les automobilistes pas moins. Donc pas besoin d’être jaloux.

Votre discours pro-vélo rencontre souvent les mêmes contre-arguments. L’automobiliste va inlassablement vous demander ce que vous faites les jours de pluie ou de neige. Alors, que faites-vous ?
N.F. : C’est rare que je sois malheureux à vélo. Même quand il pleut. Si je suis malheureux, c’est parce qu’un automobiliste m’a filé une frousse avec sa voiture. Ça reste un moment de plaisir de faire les trajets en vélo.

F.B. : L’été dernier, je me suis pris un orage de grêle, j’avais l’impression d’avoir 8 ans.

N.F. : Je préfèrerai également prendre la grêle que de passer une heure et demie dans les bouchons. Mais il existe maintenant des applications qui annoncent s’il pleuvra dans l’heure ou pas, et on s’organise. Sinon, ça vous arrivera 2 ou 3 fois d’être trempé. Mais en comparaison avec le nombre de fois où vous serez énervé et bloqué dans un embouteillage… Tout le monde est un peu déprimé en ce moment. Alors les moments où l’on se retrouve dehors, autant qu’ils soient plaisants.

A.A.

0-50 sur 64 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Doucet Noel le 04/05/2021 à 09:22

Greg ! tu en es ou avec ton projet de réserver une voie sur les rocades pour les vélos???

Signaler Répondre

avatar
MaiBon le 03/05/2021 à 05:31
Foxy69 a écrit le 02/05/2021 à 09h52

Les Verts sont sectaires, comme beaucoup d'extrêmistes.


Il faudrait manger, vivre, se déplacer d'une certaine façon. Et en plus donc n'aimer que le vélo ( hors tour de France ) ou la randonnée.


Ils choisiront la musique à écouter, les films dignes de ce nom, les commerces autorisés ... et en plus le bon âge pour aller voter ...

quel rapport entre des vélos en ville et les "verts" , lyon à mis en place les Vlove ily a plus d'une décennie . L'évolution continue son court

Signaler Répondre

avatar
bliblablo le 02/05/2021 à 23:59
roulette russe a écrit le 02/05/2021 à 15h55

Une rue de 15 mètres entre façades, avec 2 trottoirs ridiculement étroits, comme on en a plein à Lyon : vous nous expliquez comment vous faites un site propre vélos sans prendre de place aux voitures, M'sieu Superfort ?

"Pourquoi laisser les cyclistes se comporter en enfants gâtés qui ne respectent ni règles, ni piétons, ni voitures " Vous croyez vraiment que les automobilistes sont des saints ? La grande majorité ne respecte pas les limites de vitesses... sans parler du reste !

Signaler Répondre

avatar
gobe le 02/05/2021 à 18:08

Faut pas raconter des histoires , la ville à vélo, c'est l'association des verts.Donc c'est pas des adhérents d'une association, c'est des militants verts politisés

Signaler Répondre

avatar
roulette russe le 02/05/2021 à 15:55
Le Canut de Lyon a écrit le 02/05/2021 à 11h07

Pas de haine pour les autres usagers ?
Alors pourquoi systématiquement prendre sur la place des voitures et des piétons pour développer des pistes cyclables, plutôt que d'en créer en site propre, comme là ,où ça marche (Hollande, Strasbourg, Grenoble, ...) ?
Pourquoi laisser les cyclistes se comporter en enfants gâtés qui ne respectent ni règles, ni piétons, ni voitures ? Pas tous il est vrai, mais une grande majorité des nouveaux ?
Pourquoi ne pas contrôler les VAE dont une majorité sont trafiqués (vitesse, puissance moteur, interrupteurs pour ne pas avoir à pédaler) ?
Montrez donc une vraie volonté, plutôt que des paroles infirmées par les faits !

Une rue de 15 mètres entre façades, avec 2 trottoirs ridiculement étroits, comme on en a plein à Lyon : vous nous expliquez comment vous faites un site propre vélos sans prendre de place aux voitures, M'sieu Superfort ?

Signaler Répondre

avatar
Le Canut de Lyon le 02/05/2021 à 11:07

Pas de haine pour les autres usagers ?
Alors pourquoi systématiquement prendre sur la place des voitures et des piétons pour développer des pistes cyclables, plutôt que d'en créer en site propre, comme là ,où ça marche (Hollande, Strasbourg, Grenoble, ...) ?
Pourquoi laisser les cyclistes se comporter en enfants gâtés qui ne respectent ni règles, ni piétons, ni voitures ? Pas tous il est vrai, mais une grande majorité des nouveaux ?
Pourquoi ne pas contrôler les VAE dont une majorité sont trafiqués (vitesse, puissance moteur, interrupteurs pour ne pas avoir à pédaler) ?
Montrez donc une vraie volonté, plutôt que des paroles infirmées par les faits !

Signaler Répondre

avatar
Pile le 02/05/2021 à 10:26

"F.B. : L’été dernier, je me suis pris un orage de grêle, j’avais l’impression d’avoir 8 ans."

Ne laissez jamais votre enfant de 8 ans seul sur son vélo, sur la route, et sous la grêle !

Signaler Répondre

avatar
Foxy69 le 02/05/2021 à 09:52

Les Verts sont sectaires, comme beaucoup d'extrêmistes.


Il faudrait manger, vivre, se déplacer d'une certaine façon. Et en plus donc n'aimer que le vélo ( hors tour de France ) ou la randonnée.


Ils choisiront la musique à écouter, les films dignes de ce nom, les commerces autorisés ... et en plus le bon âge pour aller voter ...

Signaler Répondre

avatar
Cosmic3 le 02/05/2021 à 09:36
Jean_Pierre a écrit le 01/05/2021 à 22h25

Je ne pensais pas.un jour prendre la défense des militants EELV mais les abrutis anti ecolo sans cervelle qui réclament le droit de continuer à vivre comme des boeufs m'ont convaincu

Je ne pensais pas un jour prendre la défense des anti écolos mais les nouveaux militants EELV accusant ses opposants d'être des abrutis anti ecolo sans cervelle qui réclament le droit de continuer à vivre comme des boeufs m'a convaincu ...

Signaler Répondre

avatar
Ma le 02/05/2021 à 09:10

On donne la parole aux sectaires...

Signaler Répondre

avatar
bob100 le 02/05/2021 à 09:05
Jean_Pierre a écrit le 01/05/2021 à 22h22

Étonnant. Quand on commence à vouloir être vertueux il est interdit d'être dans la demi-mesure. Je prends mon vélo pour aller au boulot par conviction écologique..... je n'ai donc plus de droit de prendre la voiture pour partir en vacances !
Absurde.

ENFIN un CYCLISTE qui roule aussi en voiture.
Vous avez complètement raison, d'ailleurs, beaucoup d'automobilistes AIMENT faire du vélo.
L'inverse est moins vrai si l'on en juge par les commentaires ! C'est peut être une question d'âge, ou, de moyens.
Le débat sur le code de la route est intéressant, mais, à mon avis priorité ou pas, il faut rester sur ses gardes, surtout quand on est PIETON (ce que je suis aussi), ...ou CYCLISTE (ce que je suis aussi), d'autant plus que certaines règles sont CONTRADICTOIRES, ET, OU, DANGEREUSES (priorité à droite, ..mais pas tout le temps et pas partout./doubler par la droite, oui, mais pas partout, ou, pas pour tous (uniquement pour les vélos./ Rue à sens unique, mais, .....attention aux vélos, et, aux trottinettes, ...entre autres).
LA PRIORITE n'est pas un passeport pour la vie éternelle !

Signaler Répondre

avatar
Zig le 02/05/2021 à 08:01
3f6sous a écrit le 01/05/2021 à 21h09

Les boomers sont aussi ceux qui s'insurgent contre une écologie niaise. Réduire les voies automobiles à d'abord pour effet de multiplier les stop-and-go et donc d'augmenter l'énergie dépensée par le véhicule de façon vertigineuse et la pollution en conséquence. Le vélo c'est bien pour un couple de bobos qui n'ont à transporter que leur paquet de graines de quinoa, leurs carottes circuit-court et leur bouteille de kéfir, pas pour nourrir une famille modeste de 4 personnes. Si je crains quelque chose à Lyon, ce ne sont pas les voitures mais bien les vélos qui passent au feu rouge à toute allure, grimpent sur les trottoirs de façon aléatoire et délaissent les pistes cyclables.

Comment peut-on intelligemment et en toute bonne foi écrire dans un même message cela:

"Les boomers sont aussi ceux qui s'insurgent contre une écologie niaise.
...
Le vélo c'est bien pour un couple de bobos qui n'ont à transporter que leur paquet de graines de quinoa, leurs carottes circuit-court et leur bouteille de kéfir, pas pour nourrir une famille modeste de 4 personnes."

C'est juste une technique connue dans le domaine de la com qui dans le cas présent veut enfumer le lecteur avec (justement) des niaiseries.

1/ vous réinventez le sens de "boomer" en pretendant qu'ils sont contre une écologie niaise, c'est votre façon de dire que vous êtes un boomer non niais, ou un boomer "sachant"

2/ et en tant que "sachant" vous donnez une définition totalement fausse et niaise de l'écolo que vous appelez bobo.

Mais ce faisant, vous êtes en dehors de toutes réalités en ce qui concerne les boomers et les écolos.
Et pour discréditer les écolos et cacher votre déni de la réalité (la catastrophe climatique), vous voulez les rendre niais, ce qu'ils sont très loin d'être.

Vous semblez aussi occulter le fait qu'il y a des tas de familles de 4, ni boomer ni bobo, ni écolo qui n'ont pas de voiture, et qui le vivent très bien.

Le "tout" auto n'est pas la seule et inévitable solution.

Contrairement à ce que les boomers réfractaires aux changement veulent nous faire niaisément croire.

Signaler Répondre

avatar
roulette russe le 01/05/2021 à 23:39
guignolesque a écrit le 01/05/2021 à 18h31

Narcisse réduit ton discours victimaire et tu te sentira mieux.

Victimaire ? Je suis super content de la victoire de EELV et de les voir appliquer leurs programmes.

Signaler Répondre

avatar
Jean_Pierre le 01/05/2021 à 22:28
Yo a écrit le 01/05/2021 à 18h34

Marrant, tout l'insécurité est de la responsabilité des conducteurs de 4 roues et plus.

Les cyclistes respectent ils donc le code de la route ?

Cela aurait été intéressant de poser cette question de manière un peu plus appuyé !

On aimerait ici connaître le nombre de personnes innocentes tuées par des chauffards et combien par des cyclistes inconscients pour réfléchir à votre commentaire.

Signaler Répondre

avatar
Jean_Pierre le 01/05/2021 à 22:25
Une dinguerie a écrit le 01/05/2021 à 15h48

Je pensai pas un jour détester les cyclistes, pourtant EELV et ces cyclo-hystériques ont réussis

Je ne pensais pas.un jour prendre la défense des militants EELV mais les abrutis anti ecolo sans cervelle qui réclament le droit de continuer à vivre comme des boeufs m'ont convaincu

Signaler Répondre

avatar
Jean_Pierre le 01/05/2021 à 22:22
Anti égoïste a écrit le 01/05/2021 à 14h10

J’espère qu’en tant qu’anti voiture, vous assumez jusqu’au bout ? J’imagine que vous partez en vacances en vélo ?

Étonnant. Quand on commence à vouloir être vertueux il est interdit d'être dans la demi-mesure. Je prends mon vélo pour aller au boulot par conviction écologique..... je n'ai donc plus de droit de prendre la voiture pour partir en vacances !
Absurde.

Signaler Répondre

avatar
Jean_Pierre le 01/05/2021 à 22:19
Anti égoïste a écrit le 01/05/2021 à 14h06

Je cite : « Finalement, la seule chose que l’on demande, c’est qu’on ne risque pas notre vie à vélo ».
Commencez par respecter le code de la route : les feux tricolores, les Stop, le sens de circulation, les passages protégés !
Quand on voit le nombre de cyclistes qui passent au feu rouge sans même regarder et qui houspillent les piétons qui traversent ou qui manquent de passer sur le capot d’une voiture qui arrive tranquillement sans rien demander, il ne faut pas s’étonner d’avoir des morts.
Avant d’exiger des aménagements et la suppression des voitures, commencez par respecter l’espace commun. Et s’il vous plait, arrêtez vos leçons de morale et de vous sentir si supérieurs !
A bon entendeur…

Pas certain que les cyclistes respectent moins le code de la route que les autres...excès de vitesse, passage au feu rouge, dépassement dangereux, refus de priorité..... Les automobilistes le vivent et le constatent tous les jours.

Signaler Répondre

avatar
Jean_Pierre le 01/05/2021 à 22:10
lol a écrit le 01/05/2021 à 09h24

Supprimer les trottinettes électriques,conduites par des criminels,et ne respectant que dalle

D'accord avec vous, dangereux pour celui qui est dessus et pour les autres. Mais rien à voir avec le vélo.

Signaler Répondre

avatar
Boomer ? le 01/05/2021 à 21:50
Attention il a prévu d'allé voter a écrit le 01/05/2021 à 15h23

OK boomer

C'est ce qui remplace à présent le "lol" et le "mdr" quand on a un peu de mal à tenir une conversation ?

Signaler Répondre

avatar
3f6sous le 01/05/2021 à 21:09
guignolesque a écrit le 01/05/2021 à 18h31

Narcisse réduit ton discours victimaire et tu te sentira mieux.

Les boomers sont aussi ceux qui s'insurgent contre une écologie niaise. Réduire les voies automobiles à d'abord pour effet de multiplier les stop-and-go et donc d'augmenter l'énergie dépensée par le véhicule de façon vertigineuse et la pollution en conséquence. Le vélo c'est bien pour un couple de bobos qui n'ont à transporter que leur paquet de graines de quinoa, leurs carottes circuit-court et leur bouteille de kéfir, pas pour nourrir une famille modeste de 4 personnes. Si je crains quelque chose à Lyon, ce ne sont pas les voitures mais bien les vélos qui passent au feu rouge à toute allure, grimpent sur les trottoirs de façon aléatoire et délaissent les pistes cyclables.

Signaler Répondre

avatar
Une dangereuse aberration le 01/05/2021 à 20:43
Yo a écrit le 01/05/2021 à 18h34

Marrant, tout l'insécurité est de la responsabilité des conducteurs de 4 roues et plus.

Les cyclistes respectent ils donc le code de la route ?

Cela aurait été intéressant de poser cette question de manière un peu plus appuyé !

Il faut le BSR pour conduire un scooter, le code de la route pour une voiture, mais rien pour les vélos et trotinettes
C'est une ABERRATION
Quand on voit des gosses de 12 ans sur des trottinettes électriques sur la route, c'est de l'inconscience pur des parents et des gouvernements !!!

Signaler Répondre

avatar
kikou lol le 01/05/2021 à 20:12

"F.B. : L’été dernier, je me suis pris un orage de grêle, j’avais l’impression d’avoir 8 ans."... oh c trop cute!!!

Signaler Répondre

avatar
roulette russe le 01/05/2021 à 19:50
ideali69 a écrit le 01/05/2021 à 18h30

Le réseau français est déjà exigu et on veut faire passer dans la même voie des voitures, un bus, un tram, des velos et des patinettes
On marche sur la tête comme toujours

Oui, il faut enlever un max de voitures, le pire ratio surface prise/nombre de personnes transportées

Signaler Répondre

avatar
Plus le 01/05/2021 à 19:46
Moi 40 ans, simple piétons parfois avec poussette a écrit le 01/05/2021 à 15h10

Le sentiment d insécurité.... parlons en!

Les cyclistes ne respectent absolument pas les piétons!
Des exemples concrets:
Quai augagneur, une magnifique piste cyclable protégée .... sur les berges une belle voie partagée ... et bien non, beaucoup de cycliste sur le trottoir du haut, et sur la bande RÉSERVÉE aux piétons sur les quais .... sans oublier les types qui roulent à fond sur ces espaces partagée voire interdit! Elle dit quoi l association? Il suffit de se mettre 2 min sur un des ponts ou sur le quai pour constater l agressivité des cyclistes et l irrespect total du code de la route... et des autres
Rue de la part Dieu... une belle piste cyclable protégée avec des feux.... les cyclistes ne le respectent pas du tout, force le passage aux piétons, auto et tram ... sans oublier le raccourci à fond la caisse sur les trottoirs .... là encore, aucune verbalisation
Métro Foch, oui il y a une station velov... mais elle n autorise pas les cyclistes de rouler sur les trottoirs du quartier!!!!
On continue???
Ok, autour de la place des terreaux, donc sous les fenêtres du maire.... les cyclistes sur les trottoirs, à fond.... toujours aucune réaction .... le pire c est quand ça se passe devant les fenêtres du commissariat du 1er!!!!
Allé, une dernière.... place bellecour vers perrache ... la encore des cyclistes à fond sur une voie « douce » réservée aux piétons et vélos... ou les cyclistes se comportent très mal en roulant très vite, sans se soucier des piétons et des voitures qui coupent la rue

Le discours de cette asso est inaudible tant qu aucune régulation des vélos ne sera effective! J en ai marre des les entendre se plaindr toujours des autres, sans accepter qu ils sont eux aussi responsable de l insécurité routier qui sévit à Lyon
Ce ne sont que des gamins pourris gâtés faisant des caprices pour exiger que les autres se plient en quatre pour eux... tandis que eux ne feront rien pour les autres!

Les gars, vous n’êtes pas tout seul en ville!

Et je rajouterai : piéton renversé par un cycliste qui a grillé le feu rouge : un bras cassé pour le piéton !

Signaler Répondre

avatar
Yo le 01/05/2021 à 18:34

Marrant, tout l'insécurité est de la responsabilité des conducteurs de 4 roues et plus.

Les cyclistes respectent ils donc le code de la route ?

Cela aurait été intéressant de poser cette question de manière un peu plus appuyé !

Signaler Répondre

avatar
guignolesque le 01/05/2021 à 18:31
roulette russe a écrit le 01/05/2021 à 16h46

Boomer ? Même pas ! (hormis que je suis né dans la période), en tout cas probablement moins que vous, niveau façon de penser et se comporter :
Le terme "Boomer" est utilisé pour répliquer à ce qui est perçu comme un refus d'admettre la réalité de la crise environnementale (réchauffement climatique, disparition de la biodiversité, diminution des ressources naturelles, pollutions, etc.) ou de la gravité de celle-ci, une résistance au changement, une marginalisation des minorités, une adhésion à une droite identitaire ou une opposition aux idéaux et pratiques des générations montantes.

Narcisse réduit ton discours victimaire et tu te sentira mieux.

Signaler Répondre

avatar
ideali69 le 01/05/2021 à 18:30

Le réseau français est déjà exigu et on veut faire passer dans la même voie des voitures, un bus, un tram, des velos et des patinettes
On marche sur la tête comme toujours

Signaler Répondre

avatar
super-boomer ! le 01/05/2021 à 18:28
roulette russe a écrit le 01/05/2021 à 16h46

Boomer ? Même pas ! (hormis que je suis né dans la période), en tout cas probablement moins que vous, niveau façon de penser et se comporter :
Le terme "Boomer" est utilisé pour répliquer à ce qui est perçu comme un refus d'admettre la réalité de la crise environnementale (réchauffement climatique, disparition de la biodiversité, diminution des ressources naturelles, pollutions, etc.) ou de la gravité de celle-ci, une résistance au changement, une marginalisation des minorités, une adhésion à une droite identitaire ou une opposition aux idéaux et pratiques des générations montantes.

Bien avant la mode, beaucoup ont été réformateurs et ont fait des choix de vie écologique,
Pas de smartphone, pas de voitures, transport en commun, usage ferroviaire, pas de vol aérien, produits locaux..
Bonne chance à la Start Up Nation, naïve et narcissique, qui croit tout réinventer !

Signaler Répondre

avatar
Le GaGa le 01/05/2021 à 18:20

Ceux qui vont se rebeller contre les incivilités des cyclistes ne seront pas les automobilistes mais assurément les piétons....!
Quand aux trottinettes, n’en parlons pas, là il y aura des morts avec les piétons et les enfants....!

Signaler Répondre

avatar
roulette russe le 01/05/2021 à 17:24
le vélo pour tous a écrit le 01/05/2021 à 13h09

Après la dictature de la voiture, il était temps de mettre en place la dictature du vélo. Automobilistes, on ne veut plus de vous dans Lyon en particulier, mais pas que !
Automobilistes, mettez-vous rapidement au vélo, c'est bon pour la santé, ca ne pollue, ça apaise (si, si... C'est même notre bon Maire qui le dit, mais aussi Bruno Bernard et Fabien Bagnon)
Personnellement, étant cycliste aguerri, je n'utilise que rarement les pistes cyclables, souvent inutiles il faut le reconnaitre. Nous séparer les automobilistes est quand même un peu absurde, puisque notre objectif est de réduire la place de la voiture au maximum en ville. Donc plus on est présent sur les axes routiers et plus il faut que l'automobiliste s'adapte à notre présence, jusqu'au au jour ou enfin il n'y aura quasiment plus de voitures, tellement nous seront nombreux et partout à vélo. De toutes façon beaucoup de pistes cyclables sont utilisées par les automobilistes et autres livreurs pour s'arrêter (il faut dire que c'est hyper pratique et beaucoup remercient Fabien Bagnon pour ça, ce qui est quand même un comble), alors autant rouler sur la route plutôt que de slalomer entre les voitures et camionnettes arrêtées sur ces pistes. Et puis, c'est encore pire sur les voies mixtes bus-vélos ; là on roule tranquillement, le bus arrive derrière, klaxonne pour que tu te ranges puis s'arrêt 50 mètres plus loin, alors c'est toi qui le double cette fois (sans klaxonner !) Prenons le pouvoir, prenons la route ! Bon, il y a ceux qui veulent à tout prix utiliser leur voiture, par nécessité, choix, obligation. A eux, je dis d'aller vivre ailleurs, à la campagne, et qu'ils laissent la ville aux cyclistes. On a voté écolo, alors les autres vous pouvez aller voir à la campagne si on y est ! Bien à vous !

Bonjour,
Vous êtes cycliste, mais pour autant vous écrivez des choses qui vont nuire aux cyclistes.
Si vous êtes aguerri, ce n'est pas le cas de tous les cyclistes, et surtout pas des débutants qui augmenteront la part modale du vélo.
Le partage de chaussée à l'arrache entre automobile et cyclistes débutants, c'est comme "un renard libre dans un poulailler libre" : on sait comment ça finit.
Donc OUI, il faut des pistes pour protéger les petites volailles, pour qu'elles puissent devenir des coqs aguerris.

Avant les pistes cyclables de Fabien Bagnon vous utilisiez à contre sens les rues où elles ont été peintes ?

Avant les couloirs mixtes bus-vélos, vous utilisiez les deux sens des avenues sens unique où ils ont été installés ?
Un bus qui klaxonne en arrivant derrière, c'est pour prévenir du danger le cycliste, pas pour le faire dégager.
L'inverse (dreling, dreling) n'est pas nécessaire, le vélo n'est pas un danger pour le bus.

Donc OK, prenons le pouvoir, mais laissons une partie de la route aux bus, car ils contiennent un demi million de cyclistes potentiels qui vous prendraient beaucoup plus de place s'ils se mettaient au vélo demain. Bien à vous !

signé : un cycliste pacifiste

Signaler Répondre

avatar
roulette russe le 01/05/2021 à 16:46
Attention il a prévu d'allé voter a écrit le 01/05/2021 à 15h23

OK boomer

Boomer ? Même pas ! (hormis que je suis né dans la période), en tout cas probablement moins que vous, niveau façon de penser et se comporter :
Le terme "Boomer" est utilisé pour répliquer à ce qui est perçu comme un refus d'admettre la réalité de la crise environnementale (réchauffement climatique, disparition de la biodiversité, diminution des ressources naturelles, pollutions, etc.) ou de la gravité de celle-ci, une résistance au changement, une marginalisation des minorités, une adhésion à une droite identitaire ou une opposition aux idéaux et pratiques des générations montantes.

Signaler Répondre

avatar
Les cyclistes prudents, ça existe aussi le 01/05/2021 à 15:49
Anti égoïste a écrit le 01/05/2021 à 14h06

Je cite : « Finalement, la seule chose que l’on demande, c’est qu’on ne risque pas notre vie à vélo ».
Commencez par respecter le code de la route : les feux tricolores, les Stop, le sens de circulation, les passages protégés !
Quand on voit le nombre de cyclistes qui passent au feu rouge sans même regarder et qui houspillent les piétons qui traversent ou qui manquent de passer sur le capot d’une voiture qui arrive tranquillement sans rien demander, il ne faut pas s’étonner d’avoir des morts.
Avant d’exiger des aménagements et la suppression des voitures, commencez par respecter l’espace commun. Et s’il vous plait, arrêtez vos leçons de morale et de vous sentir si supérieurs !
A bon entendeur…

Et réciproquement, la cycliste ultra prudente que je suis - avec un bébé dans le siège arrière - , rencontre au moins une situation dangereuse tous les 500 m (tourne à droite, sortie de garage, dépassement hasardeux, portière, survitesse, piéton, etc.).

Les aménagements de voirie et le comportement de certains automobilistes ne sont en effet clairement pas au niveau suffisant pour laisser un collégien circuler seul dans Lyon... Je croise les doigts pour que ce soit possible d'ici 2026.

Signaler Répondre

avatar
Une dinguerie le 01/05/2021 à 15:48

Je pensai pas un jour détester les cyclistes, pourtant EELV et ces cyclo-hystériques ont réussis

Signaler Répondre

avatar
Attention il a prévu d'allé voter le 01/05/2021 à 15:23
roulette russe a écrit le 01/05/2021 à 15h11

En train et à pied, essentiellement, vu que Vélo'v, on ne peut pas le sortir très loin de Lyon.
Pas conduit de bagnole depuis 15 ans (mais j'ai tous mes points sur le permis), et avant ces 15 ans, ça tournait sous les 1000 km par an.

OK boomer

Signaler Répondre

avatar
roulette russe le 01/05/2021 à 15:11
Anti égoïste a écrit le 01/05/2021 à 14h10

J’espère qu’en tant qu’anti voiture, vous assumez jusqu’au bout ? J’imagine que vous partez en vacances en vélo ?

En train et à pied, essentiellement, vu que Vélo'v, on ne peut pas le sortir très loin de Lyon.
Pas conduit de bagnole depuis 15 ans (mais j'ai tous mes points sur le permis), et avant ces 15 ans, ça tournait sous les 1000 km par an.

Signaler Répondre

avatar
Moi 40 ans, simple piétons parfois avec poussette le 01/05/2021 à 15:10

Le sentiment d insécurité.... parlons en!

Les cyclistes ne respectent absolument pas les piétons!
Des exemples concrets:
Quai augagneur, une magnifique piste cyclable protégée .... sur les berges une belle voie partagée ... et bien non, beaucoup de cycliste sur le trottoir du haut, et sur la bande RÉSERVÉE aux piétons sur les quais .... sans oublier les types qui roulent à fond sur ces espaces partagée voire interdit! Elle dit quoi l association? Il suffit de se mettre 2 min sur un des ponts ou sur le quai pour constater l agressivité des cyclistes et l irrespect total du code de la route... et des autres
Rue de la part Dieu... une belle piste cyclable protégée avec des feux.... les cyclistes ne le respectent pas du tout, force le passage aux piétons, auto et tram ... sans oublier le raccourci à fond la caisse sur les trottoirs .... là encore, aucune verbalisation
Métro Foch, oui il y a une station velov... mais elle n autorise pas les cyclistes de rouler sur les trottoirs du quartier!!!!
On continue???
Ok, autour de la place des terreaux, donc sous les fenêtres du maire.... les cyclistes sur les trottoirs, à fond.... toujours aucune réaction .... le pire c est quand ça se passe devant les fenêtres du commissariat du 1er!!!!
Allé, une dernière.... place bellecour vers perrache ... la encore des cyclistes à fond sur une voie « douce » réservée aux piétons et vélos... ou les cyclistes se comportent très mal en roulant très vite, sans se soucier des piétons et des voitures qui coupent la rue

Le discours de cette asso est inaudible tant qu aucune régulation des vélos ne sera effective! J en ai marre des les entendre se plaindr toujours des autres, sans accepter qu ils sont eux aussi responsable de l insécurité routier qui sévit à Lyon
Ce ne sont que des gamins pourris gâtés faisant des caprices pour exiger que les autres se plient en quatre pour eux... tandis que eux ne feront rien pour les autres!

Les gars, vous n’êtes pas tout seul en ville!

Signaler Répondre

avatar
Anti égoïste le 01/05/2021 à 14:10
roulette russe a écrit le 01/05/2021 à 10h44

Tiens, j'aurais pu dire la même chose à propos des bagnoles presque à n'importe quel instant du demi siècle écoulé :
"Pourquoi imposer la bagnole, qui ne convient pas à tout le monde ?"

J’espère qu’en tant qu’anti voiture, vous assumez jusqu’au bout ? J’imagine que vous partez en vacances en vélo ?

Signaler Répondre

avatar
Muche le 01/05/2021 à 14:06

Et la ville à pied , ça intéresse qui ?
Il devient parfois, dans certains secteurs que les cyclistes se sont appropriés , très difficile d être piéton ... et de se faire une place aux milieu des vélos, trottinettes qui se sentent pousser des ailes et se croient tout permis en se prenant pour les nouveaux rois de la ville
Le partage de la voirie et le respect de chacun de ses utilisateurs par chacun de ses utilisateurs doit être un objectif , automobiliste cycliste piéton

Signaler Répondre

avatar
Anti égoïste le 01/05/2021 à 14:06

Je cite : « Finalement, la seule chose que l’on demande, c’est qu’on ne risque pas notre vie à vélo ».
Commencez par respecter le code de la route : les feux tricolores, les Stop, le sens de circulation, les passages protégés !
Quand on voit le nombre de cyclistes qui passent au feu rouge sans même regarder et qui houspillent les piétons qui traversent ou qui manquent de passer sur le capot d’une voiture qui arrive tranquillement sans rien demander, il ne faut pas s’étonner d’avoir des morts.
Avant d’exiger des aménagements et la suppression des voitures, commencez par respecter l’espace commun. Et s’il vous plait, arrêtez vos leçons de morale et de vous sentir si supérieurs !
A bon entendeur…

Signaler Répondre

avatar
Pedaleduschnok le 01/05/2021 à 14:05

Moi je serais plus de ce monde bientôt et je fuis la ville puisque les ayatollahs vert et du vélo ont ostracise les seniors (les fameux boomers) mais je serais curieux de voir dans le futur les véliambulances, velipompiers, les velicorbillards, les velicargos (quand vous aurez commandé une cuisine en kit avec électroménager). Vous allez vous marrer. ????????

Signaler Répondre

avatar
1789 le 01/05/2021 à 13:57

Citation : "Clairement, faire évoluer un aménagement, ce n’est pas évident. Parfois il faut attendre qu’il y ait eu un décès, voire plusieurs décès pour que, soudainement, on agisse."
Combien de morts avant de prendre en compte l'avis des usagers, à 2 et 4 roues.
Un ordinateur décidera, en fonction du résultat vies /coût, c'est la concertation?

Signaler Répondre

avatar
Foudre le 01/05/2021 à 13:52

Ils ont pris un coup de foudre sur le...casque!

Signaler Répondre

avatar
1789 le 01/05/2021 à 13:50

"Clairement, faire évoluer un aménagement, ce n’est pas évident. Parfois il faut attendre qu’il y ait eu un décès, voire plusieurs décès pour que, soudainement, on agisse."
Pour anticiper il faut donc une plainte pour mise en danger de la vie d'autrui.

Signaler Répondre

avatar
Yo le 01/05/2021 à 13:37
le vélo pour tous a écrit le 01/05/2021 à 13h09

Après la dictature de la voiture, il était temps de mettre en place la dictature du vélo. Automobilistes, on ne veut plus de vous dans Lyon en particulier, mais pas que !
Automobilistes, mettez-vous rapidement au vélo, c'est bon pour la santé, ca ne pollue, ça apaise (si, si... C'est même notre bon Maire qui le dit, mais aussi Bruno Bernard et Fabien Bagnon)
Personnellement, étant cycliste aguerri, je n'utilise que rarement les pistes cyclables, souvent inutiles il faut le reconnaitre. Nous séparer les automobilistes est quand même un peu absurde, puisque notre objectif est de réduire la place de la voiture au maximum en ville. Donc plus on est présent sur les axes routiers et plus il faut que l'automobiliste s'adapte à notre présence, jusqu'au au jour ou enfin il n'y aura quasiment plus de voitures, tellement nous seront nombreux et partout à vélo. De toutes façon beaucoup de pistes cyclables sont utilisées par les automobilistes et autres livreurs pour s'arrêter (il faut dire que c'est hyper pratique et beaucoup remercient Fabien Bagnon pour ça, ce qui est quand même un comble), alors autant rouler sur la route plutôt que de slalomer entre les voitures et camionnettes arrêtées sur ces pistes. Et puis, c'est encore pire sur les voies mixtes bus-vélos ; là on roule tranquillement, le bus arrive derrière, klaxonne pour que tu te ranges puis s'arrêt 50 mètres plus loin, alors c'est toi qui le double cette fois (sans klaxonner !) Prenons le pouvoir, prenons la route ! Bon, il y a ceux qui veulent à tout prix utiliser leur voiture, par nécessité, choix, obligation. A eux, je dis d'aller vivre ailleurs, à la campagne, et qu'ils laissent la ville aux cyclistes. On a voté écolo, alors les autres vous pouvez aller voir à la campagne si on y est ! Bien à vous !

On vit dans un monde de fous !

Signaler Répondre

avatar
Aboukam le 01/05/2021 à 13:13

le velo pas pour moi merci au revoir

Signaler Répondre

avatar
le vélo pour tous le 01/05/2021 à 13:09

Après la dictature de la voiture, il était temps de mettre en place la dictature du vélo. Automobilistes, on ne veut plus de vous dans Lyon en particulier, mais pas que !
Automobilistes, mettez-vous rapidement au vélo, c'est bon pour la santé, ca ne pollue, ça apaise (si, si... C'est même notre bon Maire qui le dit, mais aussi Bruno Bernard et Fabien Bagnon)
Personnellement, étant cycliste aguerri, je n'utilise que rarement les pistes cyclables, souvent inutiles il faut le reconnaitre. Nous séparer les automobilistes est quand même un peu absurde, puisque notre objectif est de réduire la place de la voiture au maximum en ville. Donc plus on est présent sur les axes routiers et plus il faut que l'automobiliste s'adapte à notre présence, jusqu'au au jour ou enfin il n'y aura quasiment plus de voitures, tellement nous seront nombreux et partout à vélo. De toutes façon beaucoup de pistes cyclables sont utilisées par les automobilistes et autres livreurs pour s'arrêter (il faut dire que c'est hyper pratique et beaucoup remercient Fabien Bagnon pour ça, ce qui est quand même un comble), alors autant rouler sur la route plutôt que de slalomer entre les voitures et camionnettes arrêtées sur ces pistes. Et puis, c'est encore pire sur les voies mixtes bus-vélos ; là on roule tranquillement, le bus arrive derrière, klaxonne pour que tu te ranges puis s'arrêt 50 mètres plus loin, alors c'est toi qui le double cette fois (sans klaxonner !) Prenons le pouvoir, prenons la route ! Bon, il y a ceux qui veulent à tout prix utiliser leur voiture, par nécessité, choix, obligation. A eux, je dis d'aller vivre ailleurs, à la campagne, et qu'ils laissent la ville aux cyclistes. On a voté écolo, alors les autres vous pouvez aller voir à la campagne si on y est ! Bien à vous !

Signaler Répondre

avatar
lavive le 01/05/2021 à 12:50
PerouAtLC a écrit le 01/05/2021 à 12h16

1600 adhérents qui veulent imposer leur vision des choses à des 100taines de milliers d'autres, ce n'est pas ça la démocratie.
Il est grand temps que les vraies valeurs de la démocratie reprennent leurs droits !
Cette arnaque doit cesser !

La remarque concernant le faible nombre d'adhérents de La Ville à Vélo s'appliquerait aussi aux partis politiques ou aux syndicats, et surtout à l'association "40 millions d'automobilistes"
Quant à imposer ses vues,
il n'est question que d'établir une répartition de l'espace plus efficace, le vélo permet un trafic supérieur pour une empreinte largement inférieure,
ou encore d'assurer la sécurité des enfants se rendant à leur école.

Signaler Répondre

avatar
PerouAtLC le 01/05/2021 à 12:16

1600 adhérents qui veulent imposer leur vision des choses à des 100taines de milliers d'autres, ce n'est pas ça la démocratie.
Il est grand temps que les vraies valeurs de la démocratie reprennent leurs droits !
Cette arnaque doit cesser !

Signaler Répondre

avatar
Le vengeur casqué le 01/05/2021 à 11:55
Marre des vélos a écrit le 01/05/2021 à 09h43

Naze cette interview. Ils veulent rigoler alors que les automobilistes en ont raz le bol

La route ne vous appartient pas...
Partageons là.

Signaler Répondre

avatar
Jolie Môme le 01/05/2021 à 11:53

Je suis conductrice et cycliste !
Monsieur Bagnon pourquoi des pistes cyclables
a contre sens de la circulation des voitures ?
Cela est hyper dangereux ! surtout aux croisements , je n'ai pas le feu tricolore dans le sens où je circule et les automobilistes ne voient pas le cycliste a contre sens de celui des voitures !!
Des pistes cyclables c'est bien mais surtout quand le marque au sol est encore visible !!!
Et puis les vélos c'est bien mais il ne faut pas que les automobilistes mettent 1 heure de plus
sur le même trajet juste pour la satisfaction des cyclistes !
Les politiques partisanes et le vélo a tout crin n'est pas le bon choix . J.M

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.