Avec son "pôle alimentaire", la Ville de Lyon "prend sa part" pour "garantir un droit à l'alimentation"

Avec son "pôle alimentaire",  la Ville de Lyon "prend sa part" pour "garantir un droit à l'alimentation"
Grégory Doucet a pris le temps de discuter avec les futurs bénéficiaires du pôle - LyonMag

Grégory Doucet s'est rendu ce mercredi dans le tout nouveau "pôle alimentaire" du 3e arrondissement de Lyon.

Le maire de Lyon a donné rendez-vous à la presse pour présenter cet ensemble de trois structures socio alimentaires destiné aux plus précaires. "Avec mon exécutif, on prend notre part du travail en essayant de garantir un droit à l'alimentation saine", a déclaré l'élu EELV dans la salle du restaurant social "La table des gones", ouverte il y a tout juste un mois.

Ici sont distribués 250 repas par jour aux personnes les plus démunies. Des repas conçus à l'aide de produits majoritairement frais, bio et locaux. "L'alimentaire est un enjeu important. Le restaurant social est aussi un lieu où se poser pour créer du lien", a précisé Hélène Resch, responsable de "La table".

C'est de cette volonté de rapprochement et d'insertion qu'a été imaginée la création du pôle. Il sera entièrement fonctionnel à l'automne 2021 et regroupera, en plus du restaurant, une épicerie sociale et solidaire (anciennement située dans le 5e arrondissement) et un "tiers lieu" dédié aux loisirs culinaires. Les bénéficiaires pourront y accéder pour préparer leurs propres plats tout en sociabilisant avec d'autres occupants. "C'est une façon pour ces gens de retrouver une estime de soi", a ajouté Grégory Doucet. Cet espace sera ponctuellement occupé par l'association "Graille", qui animera des ateliers tournants autour de la lutte contre le gaspillage alimentaire.

A l'aide de ce projet géré par le Centre Communal d'Action Social (CCAS), la Ville de Lyon tente un peu plus d'exercer son "écologie politique". "Nous devons prendre soin de la planète, mais aussi des individus. C'est ce qu'on fait ici", a conclu Grégory Doucet.

Coût de l'opération : 2,1 millions d'euros.

L.M.

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
kikou le 27/05/2021 à 07:58

Photo désastreuse quant à l'hygiène " pas de charlotte ou de calot sur la tête, pas de gants main droite pour tenir le cul de poule, veste de costume au dessus des aliments ". Il aurait pu revêtir une veste de cuisinier. Quand je pense qu'il veut nous donner des leçons !!!

Signaler Répondre

avatar
ald le 26/05/2021 à 19:30

quelle misère ! le maire de Lyon vend sa ville à l'international et ne reste pas enfermé dans une cuisine

Signaler Répondre

avatar
Pilou69 le 26/05/2021 à 19:05

Plus d'argent là que pour la sécurité des policiers ou de la population...

Signaler Répondre

avatar
le vert dans le fruit le 26/05/2021 à 18:53

l'Abbé Doucet

Signaler Répondre

avatar
MDR69 le 26/05/2021 à 18:51

Greg on porte une charlotte sur la tête quand on cuisine. Les garants au droit à l'alimentation vont se retrouver avec un cheveux sur la soupe

Signaler Répondre

avatar
ong le 26/05/2021 à 18:15
Prout the real one a écrit le 26/05/2021 à 17h59

Saint Greg !

Enfin GD en mission humanitaire !

Signaler Répondre

avatar
Prout the real one le 26/05/2021 à 17:59

Saint Greg !

Signaler Répondre

avatar
Mouhaha le 26/05/2021 à 16:51

Droit a l’alimentation tout à fait normal, tout comme le droit à la sécurité et la liberté chèrement acquise notre droit au blasphème, à la laïcité à la critique que EELV et d’autres voudraient nous supprimer :-)

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.