Marché de Noël menacé à Lyon : "décision idéologique ou incompétence" se demande le maire du 2e

Marché de Noël menacé à Lyon : "décision idéologique ou incompétence" se demande le maire du 2e
Photo d'illustration - LyonMag

Ce mercredi, la rédaction de LyonMag publiait des révélations sur la mise en place menacée, cette année, du marché de Noël de Lyon.

De quoi faire réagir les internautes et élus attachés à l’événement, à commencer par le maire LR du 2e arrondissement de Lyon, Pierre Oliver. Dans une publication partagée sur Facebook, le jeune édile assure qu’il va tout faire "pour que la mairie de Lyon n’annule pas le marché"

Pour Pierre Oliver, "il en va de nos traditions et du succès de nos commerçants pour les fêtes. À ce stade il est difficile de savoir s’il s’agit d’une décision idéologique ou alors, et c'est presque pire, qu’ils sont totalement incompétents pour gérer un simple marché de Noël"

Son premier adjoint Jean-Stéphane Chaillet se désolait, de son côté, "en apprenant que le passage du Père Noël pour de nombreux enfants de toute l’agglomération lyonnaise était menacé"

Un rendez-vous, où se croise des milliers de Lyonnais chaque jour, qui reste toujours prévu du 4 au 24 décembre prochain place Carnot dans le 2e arrondissement d’après la municipalité écologiste. Interrogée sur le sujet ce jeudi lors du conseil municipal, l’adjointe du maire de Lyon en charge du commerce Camille Augey affirme être "en discussion avec organisateurs depuis le début de l’année". L’intéressée avance avoir publié l’avis de mise en concurrence "dans les temps", contrairement à ce que déclare le comité Auvergne-Rhône-Alpes Gourmand.

X
22 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
JEFF200 le 19/10/2021 à 11:46

Le marche de Noel aura lieu.
Nouvelle organisation , nouveaux chalets.

Signaler Répondre

avatar
Alerte le 02/10/2021 à 20:18

Nous vous rappelons que nous sommes en période Vigie pirate surtout depuis le deuxieme tour des élections municipales! Le terrorisme vert avancent.

Signaler Répondre

avatar
Mouhaha 0,001 le 02/10/2021 à 20:18
Philléas a écrit le 02/10/2021 à 19h32

Je n'ai manqué qu'une seule édition du marché de Noël, la première. J'ai ensuite participé à toutes les suivantes. Un demi chalet pour commencer, puis un chalet entier, puis deux chalets, puis de nouveau un seul ; les années ont passé, s'achevant immuablement place Carnot dans ce qui était, pour moi comme pour tous les exposants, le point d'orgue de l'année. En deux décennies j'ai vu la fête des lumières passer d'une curiosité locale passablement anarchique à un événement majeur qui nous a amené à côtoyer des accents venus du monde entier. Plus globalement, j'ai pu mesurer l'attractivité grandissante de la ville de Lyon, attractivité à laquelle, je le crois, le marché de Noël contribue, ainsi que l'attachement des lyonnais à ce qui est devenu une institution et un rendez-vous attendu avec impatience pour beaucoup d'entre eux. Lorsque l'année dernière j'ai appris l'annulation du marché, ce fût une déception sans être une surprise. Chacun pouvait mesurer le niveau d'incertitude et comprendre que les priorités étaient ailleurs. Comme tout le monde j'ai fait le dos rond et reporté mes espoirs sur 2021. Il en est tout autrement cette année. Un bref rappel des faits : En avril dernier l'organisateur historique nous informe qu'il n'a reçu aucune garantie de la nouvelle municipalité quant à la tenue du marché de Noël. Courant juin nouveau mail, où commence à percer un certain agacement, dans lequel il est dit que la situation n'a pas évoluée, hormis le fait que le marché, s'il devait avoir lieu, serait amputé d'une cinquantaine de chalets et réduit de 2 semaines. Début septembre c'est par un coup de téléphone que j'apprends que le dossier est toujours à l'arrêt et que L'association Rhône Alpes Gourmand considère que les délais sont d'ors et déjà trop courts pour lui permettre d'organiser le marché dans de bonnes conditions. La confirmation arrive par mail le 29 septembre. Parallèlement, les services de la mairie contactés mi-septembre affirment que tout va bien, qu'un appel d'offre a été lancé qui doit se conclure le 24, qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter, que le marché de Noël se tiendra, comme prévu. Le ton change quand ils sont de nouveau sollicités il y a quelques jours suite au mail de l'organisateur nous indiquant qu'il se retirait. Ils tombent des nues, au point de douter de l'information et de demander une copie du mail. Cela donne une bonne idée du niveau de confiance et de la qualité des échanges qui s'étaient établis entre les deux parties. Il apparaît rapidement qu'il n'y a pas de plan B, si tant est qu'il y ait jamais eu un plan A. J'ignore si, pour l'image de la municipalité, il vaudrait mieux que ce fiasco soit la conséquence d'une totale impréparation, d'une somme incompétences, ou l'aboutissement d'une volonté délibérée de laisser pourrir la situation en sacrifiant le marché de noël sur l'autel d'une idéologie, mais il n'est pas exclu qu'il soit perçu comme le cumul des deux, et les premières réactions laissent à penser que même à Lyon, il n'est pas forcement profitable de passer pour des guignols...

Très très bien résumé, la conclusion est parfaite, décidément ces écolos veulent tout contrôler nos vies, nos assiettes, nos rêves, bah pour me remonter le moral un bon steak, une virée en avion à Berlin, et à Noël je m’offre un SUV :-)

Signaler Répondre

avatar
KHMERS456 le 02/10/2021 à 19:51
Le GaGa a écrit le 01/10/2021 à 15h37

Ce maire et cette équipe se foutent très clairement de Noël ! Pas compliqué à comprendre….

"décision idéologique ou incompétence" La réponse est dans la question.

Signaler Répondre

avatar
Philléas le 02/10/2021 à 19:32

Je n'ai manqué qu'une seule édition du marché de Noël, la première. J'ai ensuite participé à toutes les suivantes. Un demi chalet pour commencer, puis un chalet entier, puis deux chalets, puis de nouveau un seul ; les années ont passé, s'achevant immuablement place Carnot dans ce qui était, pour moi comme pour tous les exposants, le point d'orgue de l'année. En deux décennies j'ai vu la fête des lumières passer d'une curiosité locale passablement anarchique à un événement majeur qui nous a amené à côtoyer des accents venus du monde entier. Plus globalement, j'ai pu mesurer l'attractivité grandissante de la ville de Lyon, attractivité à laquelle, je le crois, le marché de Noël contribue, ainsi que l'attachement des lyonnais à ce qui est devenu une institution et un rendez-vous attendu avec impatience pour beaucoup d'entre eux. Lorsque l'année dernière j'ai appris l'annulation du marché, ce fût une déception sans être une surprise. Chacun pouvait mesurer le niveau d'incertitude et comprendre que les priorités étaient ailleurs. Comme tout le monde j'ai fait le dos rond et reporté mes espoirs sur 2021. Il en est tout autrement cette année. Un bref rappel des faits : En avril dernier l'organisateur historique nous informe qu'il n'a reçu aucune garantie de la nouvelle municipalité quant à la tenue du marché de Noël. Courant juin nouveau mail, où commence à percer un certain agacement, dans lequel il est dit que la situation n'a pas évoluée, hormis le fait que le marché, s'il devait avoir lieu, serait amputé d'une cinquantaine de chalets et réduit de 2 semaines. Début septembre c'est par un coup de téléphone que j'apprends que le dossier est toujours à l'arrêt et que L'association Rhône Alpes Gourmand considère que les délais sont d'ors et déjà trop courts pour lui permettre d'organiser le marché dans de bonnes conditions. La confirmation arrive par mail le 29 septembre. Parallèlement, les services de la mairie contactés mi-septembre affirment que tout va bien, qu'un appel d'offre a été lancé qui doit se conclure le 24, qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter, que le marché de Noël se tiendra, comme prévu. Le ton change quand ils sont de nouveau sollicités il y a quelques jours suite au mail de l'organisateur nous indiquant qu'il se retirait. Ils tombent des nues, au point de douter de l'information et de demander une copie du mail. Cela donne une bonne idée du niveau de confiance et de la qualité des échanges qui s'étaient établis entre les deux parties. Il apparaît rapidement qu'il n'y a pas de plan B, si tant est qu'il y ait jamais eu un plan A. J'ignore si, pour l'image de la municipalité, il vaudrait mieux que ce fiasco soit la conséquence d'une totale impréparation, d'une somme incompétences, ou l'aboutissement d'une volonté délibérée de laisser pourrir la situation en sacrifiant le marché de noël sur l'autel d'une idéologie, mais il n'est pas exclu qu'il soit perçu comme le cumul des deux, et les premières réactions laissent à penser que même à Lyon, il n'est pas forcement profitable de passer pour des guignols...

Signaler Répondre

avatar
On a hâte de la révolution le 02/10/2021 à 19:26
JMJ CAPITALISTE a écrit le 01/10/2021 à 23h29

La Dictature ecolo ! Ou le nouveau visage du fascisme!
Imposer une vision idéologique au plus grand nombre en détruisant les libertés individuelles. Ce n'est et ne sera pas ma vision de la société ! Révolution contre les dictats de ces guguss vert cacadois

Commencez donc on vous regarde ! Allez rejoindre la ZAD gentrifiée de Sainte Foy tiens.

Signaler Répondre

avatar
Zome le 02/10/2021 à 14:05

L'écologie c'est important à condition qu'elle soit portée par des gens réalistes et compétents. Ce n'est malheureusement pas le cas à Lyon ou ailleurs. On nous annonce l'Apocalypse. Les plus grands pollueurs aujourd'hui ce sont tous ceux qui utilisent internet à outrance ou tout simplement les mineurs de cryptomonnaie

Signaler Répondre

avatar
JMJ CAPITALISTE le 01/10/2021 à 23:40
//+++ FORZA EELV +++// a écrit le 01/10/2021 à 15h17

Sans parler des ascenseurs !

Pourquoi les verdâtres veulent supprimer les ascenseurs ,ohhh les c....

Signaler Répondre

avatar
Jouez hautbois, résonnez musettes le 01/10/2021 à 23:38

C'est évidemment une décision sectaire, basée sur une idéologie malsaine et rétrograde. Il suffit, pour en être convaincu, de se rappeler la décision prise l'année dernière par le maire écolo- islamo-gauchiste de Bordeaux, à savoir la suppression sans appel de l'arbre de Noël géant en centre-ville. Et tant pis pour les enfants! On les privera de la magie de Noël comme la maire de Poitiers, également écolo, voulait les priver de "rêves d'avion". A mes yeux, ces gens-là sont vraiment des malades. Et je ne suis pas le seul à le penser ..

Signaler Répondre

avatar
EricdeLyon le 01/10/2021 à 23:31

ils sont très occupé à commander des hectolitres de peinture blanche, des milliers de tonnes de goudron, des bordures en béton, avec tout son lot de camions, pelleteuses, betonneuses, etc pour sauver la planète à grand coups de milliers de tonnes de co2 émis pour leurs vessies lyonnaises

Signaler Répondre

avatar
JMJ CAPITALISTE le 01/10/2021 à 23:29

La Dictature ecolo ! Ou le nouveau visage du fascisme!
Imposer une vision idéologique au plus grand nombre en détruisant les libertés individuelles. Ce n'est et ne sera pas ma vision de la société ! Révolution contre les dictats de ces guguss vert cacadois

Signaler Répondre

avatar
raslebol69 le 01/10/2021 à 21:03
Le GaGa a écrit le 01/10/2021 à 15h37

Ce maire et cette équipe se foutent très clairement de Noël ! Pas compliqué à comprendre….

Non seulement ils s'en f..., mais surtout ils sont contre toute tradition chrétienne.

Signaler Répondre

avatar
La Mère Noël le 01/10/2021 à 20:41

C’est de la Radicalité dans toute sa verdure. Pauvre Doucette ...

Signaler Répondre

avatar
Le GaGa le 01/10/2021 à 15:37

Ce maire et cette équipe se foutent très clairement de Noël ! Pas compliqué à comprendre….

Signaler Répondre

avatar
//+++ FORZA EELV +++// le 01/10/2021 à 15:17
lilou69 a écrit le 01/10/2021 à 13h01

pas de 5G à Lyon? vous plaisantez? les lyonnais vivent dans une sorte de micro ondes géant? Pas d'insomnies, de migraines, de tachycardies? Courage

Sans parler des ascenseurs !

Signaler Répondre

avatar
Chouki le 01/10/2021 à 14:43
Marché à but non lucratif a écrit le 01/10/2021 à 13h08

, "en apprenant que le passage du Père Noël pour de nombreux enfants de toute l’agglomération lyonnaise était menacé".

C'est surtout le chiffre d'affaires des boutiquiers, qui est menacé. ;)

E6 alors, vous, signale que ces commerces ont des salariés, tout le monde ne peut pas etre salarie du public ou de la villle payé grâce ace aux impots

Signaler Répondre

avatar
Marché à but non lucratif le 01/10/2021 à 13:08

, "en apprenant que le passage du Père Noël pour de nombreux enfants de toute l’agglomération lyonnaise était menacé".

C'est surtout le chiffre d'affaires des boutiquiers, qui est menacé. ;)

Signaler Répondre

avatar
lilou69 le 01/10/2021 à 13:01
Jolie Môme a écrit le 01/10/2021 à 11h45

Quand on a un âne à la Mairie qui se prend pour un cheval de course .
On immédiatement les résultats !
Pas de patrouille de France
Pas de tour de France
Pas sapin de Noël
Pas de 5 G
Pas de viande dans les cantines
Pas de fêtes de la lumière
Pas de voiture en Centre-ville
Pas de caméras de sécurité
Pas où peu d'éclairage public
Et son solde de tout compte en gonettes pour incompétences c'est pour aujourd'hui ?? J.M

pas de 5G à Lyon? vous plaisantez? les lyonnais vivent dans une sorte de micro ondes géant? Pas d'insomnies, de migraines, de tachycardies? Courage

Signaler Répondre

avatar
Cela fera du bien aux commerçants lyonnais le 01/10/2021 à 12:35

Moins d artisans d'ailleurs fera la fortune des commerçants lyonnais ....ou d'Amazone
Sauf les restaurateurs et peut etre les hotels ...mais eux sont maintenant habitués.
Et sutout : beaucoup moins de pollution !
A la place on pourra mettre des moutons ?

Signaler Répondre

avatar
walllah'. le 01/10/2021 à 11:51

Le marché de la Guillotière, lui est autorisé toute l'année.
Pourquoi pas organiser un marché de noël sauvage. C'est ce qu'on peut appeler la créolisation de Lyon.

Signaler Répondre

avatar
Jolie Môme le 01/10/2021 à 11:45
Ex Précisions a écrit le 01/10/2021 à 11h21

Décision idéologique ou incompétence, les 2 mon capitaine...

Quand on a un âne à la Mairie qui se prend pour un cheval de course .
On immédiatement les résultats !
Pas de patrouille de France
Pas de tour de France
Pas sapin de Noël
Pas de 5 G
Pas de viande dans les cantines
Pas de fêtes de la lumière
Pas de voiture en Centre-ville
Pas de caméras de sécurité
Pas où peu d'éclairage public
Et son solde de tout compte en gonettes pour incompétences c'est pour aujourd'hui ?? J.M

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 01/10/2021 à 11:21

Décision idéologique ou incompétence, les 2 mon capitaine...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.