Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Un rassemblement lundi soir à Lyon en soutien au peuple palestinien

Ce sont près d'un millier de personnes qui se sont retrouvées place de la Comédie à l'appel du collectif Palestine 69. Un rassemblement quelques heures après l’attaque par Israël d’une flottille internationale d’aide humanitaire pour Gaza. Le bilan de cet assaut de lundi matin est encore non-officiel, de 9 à 20 victimes pro-palestiniennes. Aïcha, membre du collectif, a bien voulu témoigner pour Lyon Mag. Interview.

Lyon Mag : Vous connaissez des personnes qui sont actuellement retenus par les Israéliens ?
Aïcha :
Je connais cinq personnes qui sont partis d’Algérie. Cinq jeunes, qui ont entre 20 et 25ans. Ces jeunes  sont partis dans un espoir de paix contrairement à certaines personnes qui auraient pu s’engager dans l’extrémisme et le terrorisme. Ils ont choisis la paix, ils ont choisi l’humanitaire, cette caravane de paix, dans l’espoir de rejoindre gaza pour arriver à acheminer tous les matériaux qui ont été achetés pour la population. Il y a sept personnes, qui font parti du comité de bienfaisance et de secours aux palestiniens (CBSP). Le Quai d’Orsay ne nous a communiqué aucune nouvelle. Ils n’en n’ont malheureusement aucune. Le monde est touché. 60 nationalités se trouvaient sur ces bateaux. Pour une fois ils vont vraiment sentir ce que le peuple Palestinien subit  tous les jours. Je trouve cela tellement inadmissible. On a beau chercher les mots, on ne peut pas qualifier ce qu’il se passe actuellement. Israël à beau essayer de se justifier, prétendre qu’ils se sont attaqués à leurs soldats : c’est injustifiable ! Ils n’étaient pas armés et ils défendaient une cause humanitaire ! Je n’arrive vraiment pas à trouver les mots. J’accuse, comme Zola. J’accuse et je commence par accuser Balfour (1)  jusqu'à accuser nos propres conscience. La mienne en premier. Comment je peux dormir, vivre et manger alors que mes frères et mes sœurs en humanité sont en train de subir ça aujourd’hui.

Vous n’avez aucune nouvelle ? Vous essayez d’en avoir ?

J’ai  essayé de passer des coups de fils absolument partout. De l’Algérie à la Palestine, à Gaza… Il n’y vraiment aucune nouvelle. Ce qui est inquiétant c’est qu’il y a 16 morts. Et apparemment beaucoup plus. Les chiffres sont entrain d’augmenter. Pratiquement plus de 20 personnes, certaines sources nous disent 31, qui sont mortes. Les trois quarts de ces personnes sont turques mais il y a aussi d’autres nationalités. On est dans l’incertitude totale. On  ne sait même pas à quels les blessés le sont. Le  plus dur, c’est de ne pas de savoir dans quel état ils se trouvent. S’ils sont morts, on commencera le deuil. S’ils sont blessés on va commencer les formalités pour les rapatrier. Le plus dur ce sont ces heures d’incertitude. C’est vraiment l’incertitude qui nous consume de l’intérieur.

Le fait qu’un lyonnais soit retenu sensibilisera-t-il plus à ce conflit ?

Le conflit israélo-palestinien n’est pas un conflit d’arabes ou de musulmans. C’est un conflit international, comme l’a été le conflit de l’Apartheid. Nous devons être témoins de l’histoire comme nos parents ont été témoins de l’histoire de l’Apartheid, de la chute du mur du Berlin. Cette situation est politisée, est manipulée. Des humains sont entrain de souffrir et il y a une grande manipulation sur le plan des médias Je trouve cela inadmissible. Les gens sont inconscient, ils ne se rendent même pas compte de ce qui se passe, ce sont des enfants. Comment peut-on bloquer 1,5 million de personnes dans une prison à ciel ouvert ? Je n’en veux pas qu’à l’Etat Israélien, tous les états arabes sont criminels. Ce sont tous des associés de l’Etat d’Israël dans cette histoire ! L’opinion internationale ne cherche pas à savoir ce qu’il se passe. L’ONU a été complice depuis le début jusqu’à la fin. Ce sont des humains, et il faut arrêter,  je n’arrive as à trouver les mots, je dois beaucoup me répéter mais l’émotion est trop forte. J’ai beaucoup pleuré depuis ce matin et c’est dur à encaisser.

Quel est le message que vous êtes venu faire passer ici avec tous les gens qui se sont réunis ?

J’aimerai juste faire passer un message d’humanité. Mettez-vous, juste une seule seconde, à la place de ces gens. Si vous avez des grands-parents qui ont vécu l’occupation allemande, demandez-leur le sentiment qu’ils avaient quand ils étaient occupés. Je trouve que l’on est devenu inhumain. Comment peut-on vivre et regarder cette barbarie et se dire que l’on va dormir ce soir ? Je demande  un minimum de conscience humaine, de se mettre juste une seconde en tant que père, mère, frères, humains, à leur place. Mettons de côté les conflits politiques, mettons de côté le conflit religieux. Cela n’a rien de religieux et de politique. Il y a un pays dictateur au-dessus des lois, qui n’en respecte aucune, aucune résolution internationale. Tout le monde laisse faire sous prétexte que le peuple juif a vécu la shoah. Pourtant, énormément de juif dénoncent cela. Je suis fière d’avoir des amis juifs qui ont dénoncés cette nouvelle Shoah, et qui disent qu’on ne peut pas utiliser et instrumentaliser la mémoire de leurs parents et leur propre mémoire avec ce qu’on est entrain de vivre aujourd’hui. Il faut faire une différence nette entre un juif et un sioniste. Pour moi, le sionisme c’est du fascisme, tout simplement. Moi personnellement je suis d’origine arabe et je suis fière de dire que je suis sémite. Je ne peux pas être antisémite. Il faut mettre les choses au clair, et arrêté de dire aux gens que c’est un conflit religieux car cela n’a rien à voir.

Dans les heures et jours à venir qu’allez vous faire ?
Vous savez jusqu’à encore dimanche soir, j’étais entrain de chatter avec eux sur internet car le bateau turc était très bien équipé. Ils avaient internet. Il y avait énormément de journalistes et une grande salle avec  tout l’équipement. Ils étaient optimistes et ils me disaient que le pire scénario qu’ils pouvaient imaginer c’est d’être interpellé quelques heures, au pire quelques jours. Mais, je ne pense pas, qu’à l’heure où ils me parlaient, ils imaginaient un scénario pareil. Je serai sur le qui-vive jusqu’à ce que j’ai des nouvelles de tout le monde, des 800 personnes qui ont accompagné et pas juste de mes cinq amis. Je me sens solidaire de ces 800 personnes, c’est comme si je les connaissais. J’allais partir moi aussi avec ce convoi la, j’aurai voulu en faire partie et j’aurai préféré être parmi eux plutôt que d’être ici aujourd’hui.

(1) Arthur James Balfour, le ministre britannique des Affaires Étrangères, adressa en 1917 une lettre ouverte renommée Déclaration Balfour. Dans celle-ci, il se prononce, engageant ainsi le Royaume-Uni, en faveur de l'établissement en Palestine d'un foyer



Tags : manifestation | palestine | arabe | juif | rassemblement | israel | musuman |

Commentaires 2

Déposé le 01/06/2010 à 11h50  
Par Honte Citer

Honte à Israël !

Déposé le 01/06/2010 à 11h49  
Par Merci Citer

Merci à tous les manifestants d'être venus soutenir la cause. Ensemble, nous sommes plus forts !

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.