Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Les Lyonnais bien présents au coup d’envoi de la Fête des Lumières 2010

L’édition 2010 a été lancée mercredi soir depuis la place Bellecour. Ce sont 80 animations et spectacles qui sont se mis en mouvement, aux 4 coins de la ville. Des dizaines de milliers de spectateurs ont participé à cette première soirée de Fête. Ils ont déambulé le plus souvent en Presqu’île et à Saint-Jean, premiers témoins de ces quatre jours de festivités.

Il y avait beaucoup de monde mercredi soir dans les rues de Lyon pour la célébration du 8 décembre. Des dizaines de milliers de personnes ont assisté au premier jour de la Fête des Lumières. Elles ont pour la plupart déambulé dans la Presqu’île, à Saint-Jean, ou sur les berges de la Saône et du Rhône pour découvrir les 80 installations de l’édition 2010. Et parmi les 3 à 4 millions de visiteurs attendus sur les 4 jours de Fête, il y en beaucoup pour qui c’est une première. C’est le cas de Bertrand, qui est venu d’Annecy avec sa femme. En une soirée, il a vu l’essentiel de la Fête, dans le centre-ville, mais il est reparti un peu déçu. « Il n’y a pas encore trop de monde, c’est sympathique, on peut se balader, se réjouit Bertrand. L’animation de la Place de la république, sur la petite fontaine, est vraiment sympathique. Fourvière est comme chaque année bien illuminée. Je suis un peu déçu par la place Louis Pradel, qui est un peu décevante par rapport à l’année précédente. »

Du côté de Josiane, 52 ans et lyonnaise pure souche, on apprécie sans mesure la simplicité du spectacle proposé : « Je trouve cette Fête des Lumières plus simple que les trois dernières années, où elle était devenue un peu commerciale On retrouve un peu plus la tradition lyonnaise de la Fête des Lumières. c’est moins clinquant, moins bling-bling. »
Côté Terreaux, c’est la déception. Fer de lance esthétique des précédentes éditions, la place a laissé cette fois-ci cet honneur au Parc de la Tête d’Or, proposant son magnifique spectacle autour des flammes. Ce que n’a pas manqué de relevé Fabien, de Montluel, présent chaque année le jour de l’inauguration. « Il y a des jolies choses, se félicite-t-il, mais nous n’aurons certainement pas le temps de tout voir. La place des Terreaux était par contre moins jolie que l’année dernière. »
Et la Fête continue ce soir, dès 18h, avec toujours les mêmes restrictions de circulation : plus aucune voiture dans le centre dès 17h et le ticket TCL en fête pour voyager à volonté dès 16h pour 2,40 €.



Tags : Lumiere | fete des lumieres |

Commentaires 3

Déposé le 10/12/2010 à 01h22  
Par Chris Citer

Je trouve assez drôle que ce cher Bertrand "pour qui c'est une première", trouve que "la place Louis Pradel est un peu décevante par rapport à l'année précédente"! Y'a comme un soucis dans la narration!

Déposé le 09/12/2010 à 14h35  
Par Jeannot Citer

Je voulais remercier la mairie du 2e arrondissement, c'est juste parfait ce... black out!

Déposé le 09/12/2010 à 11h32  
Par Béatrice Citer

Je ne suis pas tout à fait d'accord, la place louis Pradel, cette année fais une liaison intense avec l'histoire de la fête des lumières et se rapproche de la tradition d'une manière poétique et subtile, les lumignons c'est l'approche humaine de la lumière à une échelle accessible pour petit et grands, une manière de ne pas oublier ce pourquoi chaque années la fête des lumière prend vie!

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.