Clap de fin pour les Lumières

Clap de fin pour  les Lumières

Les illuminations se sont définitivement éteintes tôt dimanche matin après 4 jours de festivités. Cette édition 2010 a été entachée par une interpellation qui a mal tourné vendredi. Place au démontage.

Des centaines de milliers de personnes, peut-être plus de 2 millions, sont venues assister à la manifestation dont l'attrait n'a pas été altéré par la chute des températures. ILes visiteurs ont pu admirer les 80 animations mises en place à Lyon. La nuit qui a connu la plus grande fréquentation a été la dernière, celle de samedi soir. Les spectacles qui ont le plus plu sont sans conteste ceux du Parc de Tête d'Or avec ses imposantes flammes et l'animation ludique du théâtre des Célestins. En revanche la Place des terreaux n'a pas fait du tout l'unanimité. La "jungle urbaine" installée dans la cour intérieure du Palais St-Pierre a remporté un franc succès si bien que la queue pour y rentrer aura été l'un des classiques de cette édition 2010.

La fête a été en partie gâchée par une possible bavure policière vendredi soir selon une information du Progrès. Un jeune homme a été frappé à la matraque et grièvement blessé à la tête alors qu'il vendait des bâtonnets lumineux sur la place des Jacobins. L'individu a été ceinturé par des policiers municipaux avant que ceux-ci ne fassent usage de leurs bâtons pour le maîtriser alors qu'il se débattait. L'homme va bénéficié d'une ITT de 8 jours, il a porté plainte contre les policiers, un membre des forces de l'ordre frappé au visage en a fait autant.

Les opérations de démontage peuvent désormais commencer. Par exemple la grue de 100m de haut qui faisait monter et descendre la lune sur le parvis de la cathédrale Saint-Jean quittera le site lundi matin.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
ToOb le 13/12/2010 à 08:29

Ç'est ton orthographe qui est une atteinte à la democratie...

Signaler Répondre

avatar
le lecteur fou de lyon mag le 12/12/2010 à 13:45

les poulets municipaux sont des dangers. filé des pouvoirs a des mecs comme cela c'est une atteinte a la démocratie. ils n'en peuvent plus, ils prennent la grosse tête (exterieurement ) .mais en fait je les comprends ce sont des loosers autrement ce serait de vrai flics ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.