Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le LOU y est presque !

Le LOU Rugby a battu Albi 25-12 dimanche à Vuillermet et file vers le Top 14 en ayant 7 points d'avance sur son dauphin à 4 matches de la fin.

Le soleil et le public étaient au-rendez-vous au stade Vuillermet. 4 853 personnes s'y étaient massées, toutes écharpes et drapeaux rouge et noir dehors. Ce match contre Albi, présenté comme une finale du Pro D2, n'a pas été le plus spectaculaire de la saison, mais d'entrée le LOU le prend par le bon bout. La première mi-temps est très accrochée, Albi ne parvient jamais à trouver de solution et à l'issue des 40 premières minutes ce sont les lyonnais qui virent en tête 9-6 grâce à deux pénalités de Montagnat et une troisième de 40m de Lee Thomas. "On gagne le match en première mi-temps" souligne le coach Raphaël Saint-André: "malgré un vent contraire on vire en tête et surtout on musèle Albi dans l'axe car on savait que son pack d'avants est son point fort mais on a su répondre présents dans le combat où on a été excellents". Le seul des fondamentaux que les lyonnais ont laissé à leurs adversaires est la mêlée dans laquelle ils ont été globalement dominés, en revanche ils ont été impeccables en touche et sur la conquête. En seconde période le LOU poursuit son entreprise de pressage, Montagnat ajoute 3 nouveaux points après qu'Albi soit revenu à égalité puis Thomas fait le travail au pied en passant 2 pénalités superbes de 45 et 55m. Le jeu du LOU dégage une sérénité inédite et à la 73e minute, après une fulgurante percée de Sukanaveita, c'est Franck Romanet qui vient aplatir en bout de course. Cet essai, transformé par Montagnat, est peut-être celui du sacre car il permet au LOU de l'emporter 25-12, ce qui signifie qu'Albi, concurrent direct pour la première place ne prend pas de bonus défensif.

"Ce n'est pas un aboutissement car maintenant c'est Grenoble qui passe second et qui a le calendrier le plus favorable" prévient Saint André. Les Grenoblois, vainqueurs 19-26 à Oyonnax sont en effet les nouveaux seconds, mais ils comptent 7 points de retard sur Lyon. "Attention on n'est pas en Top 14, on s'en rapproche mais il faut finir le travail. On sera champion si on gagne 3 de nos 4 derniers matches et si on prend au moins un bonus" ajoute l'entraîneur lyonnais. Pour Brice Salobert, le demi de mêlée lyonnais, le son de cloche est le même: "on a notre destin entre nos mains, avec nos points d'avance nos poursuivants ne peuvent pas nous rattraper si nous gagnons tous nos matches. On ne s'enflamme pas car on sait d'où on vient. Cela fait plusieurs années que l'on se bat pour faire monter ce club en Top 14, ce serait un exploit et on va tout faire pour y arriver". Pas d'enflammade non plus chez Franck Romanet: "on sait que la saison est longue (l'an dernier le LOU avait échoué en finale d'accession contre La Rochelle), on parlera du Top 14, mais on en parlera à la fin." Preuve toutefois que le sort est certainement déjà scellé, l'entraîneur albigeois Henry Broncan a reconnu que le championnat était plié et qu'il voit Lyon accéder à l'élite.

Prochain déplacement pour le LOU dès samedi à Tarbes, un match à risque car jamais le LOU n'y a gagné. Viendra ensuite la réception d'Oyonnax à Gerland le 17 avril, match au soir duquel le LOU peut-être mathématiquement champion, donc promu.



Tags : LOU |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.