Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Douche froide pour le LOU à Gerland

Le LOU Rugby a été battu 19-18 par Oyonnax au stade de Gerland dans le cadre de la 28e journée de Pro D2 et devra attendre pour le Top 14.

Tout était prêt pour la grande fête du rugby dans l'antre de l'OL, mais voilà, les rugbymen lyonnais sont passés totalement à côté de leur sujet. Incapables d'envoyer du jeu, ils n'ont jamais été en mesure d'inquiéter des oyonnaxiens qui ont parfaitement joué le coup. Devant les 35 000 spectateurs (nouveau record de Pro D2) d'un stade de Gerland endimanché, seul Oyonnax a réussi à marquer un essai par Bousquet à la 55e minute dans une défense lyonnaise étonnamment passive sur une pénalité rapidement jouée par "Oyo", ce même Bousquet qui a écœuré les Lyonnais en marquant tous les points des joueurs de l'Ain (3 pénalités, un essai, une transformation et le drop de la victoire à 2 minutes de la sirène). Si le score était de 6-6 à la pause, le match était ennuyeux, et côté lyonnais seul Lee Thomas est sorti du lot en maintenant l'équipe à flots au pied (5 pénalités réussies). Le LOU a multiplié les fautes de main, Montagnat, auteur d'une seule pénalité mais qui en a raté deux pourtant face aux perches à moins de 30m, et ses partenaires ont fait beaucoup trop d'en avant pour prétendre à gagner, et "la victoire d'Oyonnax ne souffre d'aucune contestation" selon les dires du coach lyonnais Raphaël Saint-André.
"On voulait à tout prix éviter les play-offs, mais on s'est remis la pression tous seuls, on va donc devoir jouer une demi-finale et une finale avant la lettre" estimait son adjoint Mathieu Lazerges, référence aux deux derniers matches qu'il reste à jouer en phase régulière, le premier face à Pau à Vuillermet dans deux semaines, le dernier à Geoffroy Guichard contre Saint-Étienne. Le LOU a marqué le point de bonus défensif et reste leader mais ne compte désormais plus que 3 points d'avance sur Grenoble. Cette déconvenue, la première défaite à domicile pour le LOU depuis décembre 2009, risque de laisser des traces: "on va la garder longtemps en tête. Même si on monte on la gardera en travers de la gorge et on ne se rachètera du coup jamais totalement aux yeux du public mais il faut espérer que cela n'impactera pas trop la suite" expliquait le capitaine lyonnais Xavier Sadourny. Reste au LOU à se remobiliser, rapidement.



Tags : LOU |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.