Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le Conseil municipal de Lyon - LyonMag

Ville de Lyon : des investissements autofinancés en 2012

Le Conseil municipal de Lyon - LyonMag

Richard Brumm a animé lundi lors de la séance de novembre du Conseil municipal le débat d’orientation budgétaire, exercice obligatoire dans les communes de plus de 1 500 habitants.

La dette de la ville est ainsi passée de 410 millions d'euros en 2010, à 374 millions cette année. La section investissement de l’exercice 2011 devrait chiffrer à près de 95 millions d’euros, contre près de 130 millions d’euros en 2012. Selon Gérard Collomb, cette « bonne santé » devrait permettre d'autofinancer tous les investissements l'année prochaine. Sans recours à l’impôt. Ils devraient toucher la restauration scolaire, les chantiers d'écoles ou encore la construction de la halle d'athlétisme de la Duchère.
« Si la Ville n’a pas besoin d’emprunter, cette situation va devenir plus compliquée dans la mesure où les principales dépenses liées au PPI vont intervenir à partir de 2012, conformément au cycle de l’investissement », précise la Ville de Lyon. Les évolutions du marché bancaire au regard de la crise européenne, le gel des dotations de l’Etat et la contribution de la Ville au fond de péréquation sont autant de contraintes qui grèveront vraisemblablement les futurs budgets municipaux. Peu de garanties donc à long terme.
Une situation qui pousse l’opposant Lyon Divers Droite Denis Broliquier à exhorter l’exécutif à n’investir que dans les projets rentables. « Sans quoi la dette pourrait bien atteindre les 540 millions d’euros en 2014 », prévient-il. Du côté de l’opposition UMP menée par Michel Havard, l’avertissement recouvre les frais de fonctionnement - en particulier l’augmentation des dépenses énergétiques - et la mauvaise mutualisation des compétences entre la Ville et la communauté urbaine. Un dernier point qui vise les équipements culturels, le Parc de la Tête d’Or et les clubs sportifs. Des équipements qui « bénéficient à l’ensemble des habitants du Grand Lyon » et qui « auraient davantage vocation a être géré par celui-ci », explique l’élue UMP Laurence Balas.



Tags : ville de lyon | conseil municipal |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.