Eva Joly est restée aux portes de l'usine Bosch de Vénissieux

Eva Joly est restée aux portes de l'usine Bosch de Vénissieux
Eva Joly - LyonMag

La candidate d'Europe-Ecologie - Les Verts était vendredi dans l'agglomération. Elle souhaitait visiter le site industriel vénissian qui produira en 2012 des panneaux photovoltaïques. Mais c'est dès son arrivée sur place que l'ancienne juge a pris connaissance du refus du groupe allemand de la laisser rentrer. Bosch refuse systématiquement les sollicitations des candidats en campagne.Eva Joly a donc du tenir sa réunion avec les syndicalistes CFDT de l'usine dans un café vénissian. Sur place, ils se sont notamment entendus sur la nécessité de mettre en oeuvre une politique nationale volontariste en faveur des énergies renouvelables.



2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
jm le 18/12/2011 à 18:08

Z files, les dossiers du Ridicule
1 millions d'emploi verts, c'est comme rêver de gagner 512 € au loto en refusant de jouer ! C'est 15 millions d'emplois qu'il faut pour régler le pb du chômage.
Si Eva Joly est ridicule, c'est son choix. Maintenant elle ridiculise en les faisant passer pour des imbéciles l'ensemble de ceux qui ont un intérêt pour l'écologie et cela est criminel !

Signaler Répondre

avatar
vertigo le 18/12/2011 à 13:08

C'est pas joly joly...Ou est fabriqué le parachute de DUFLOT

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.