Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo Lyonmag.com

Les TCL vont laisser à quai six communes autour de Lyon

Photo Lyonmag.com

A partir du 1er mars 2013, les communes de Chasselay, Genas, Grézieu-la-Varenne, Pollionay, Sainte-Consorce et Vaugneray ne seront plus desservies par les Transports en Commun Lyonnais. Le SYTRAL entend respecter ainsi un rapport de la Chambre Régionale des Comptes.

Les bus C24, 72 et 73 vont devoir changer de terminus. Réuni en Comité syndical jeudi après-midi, le SYTRAL a adopté à l’unanimité (et c’est assez rare pour être souligné !) six délibérations sur l’arrêt des dessertes régulières et de transports scolaires. Ces communes sont situées dans une zone qui se trouve aujourd’hui en dehors du périmètre de transport urbain (PTU) et qui définit les compétences dans lequelles doit intervenir le syndicat de transport. Ce que dénonce la Chambre régionale des Comptes dans son dernier rapport : "La contribution de ces communes ne compense pas le surcoût lié à leur desserte (…) Par ailleurs, les entreprises situées sur le territoire de ces communes ne sont pas assujetties au versement transport, ce qui représente un manque à gagner de l’ordre de plusieurs millions d’euros par an." En clair, ces communes auraient un avantage à être desservies par les TCL, sans en subir les conséquences financières, puisque c’est le département du Rhône qui assure jusqu’à leur participation au SYTRAL. "On ne peut pas dire : On va desservir gratos tous les habitants de l’agglomération. Il y a un moment, il faut payer pour avoir ce service", estime de son côté Gérard Collomb. Les bus arrêteront de circuler dès le 1er mars 2013, tandis que les transports scolaires se poursuivront jusqu’à la fin de l’année scolaire 2012/2013. Mais Bernard Rivalta ne ferme pas la porte à une réintégration future : le vote unanime est d’ailleurs à titre conservatoire. "Si demain, le dialogue reprend avec le Conseil Général et les communes, avec un accord notamment sur les modalités de financement, cette délibération ne sera pas irrévocable."

Dans le même temps, le SYTRAL a accepté le principe que quatre nouvelles communes intègrent le syndicat : Chaponost, Brindas, Messimy et Thurins. Au 1er janvier 2013, plusieurs lignes de bus desserviront donc les 19950 nouveaux utilisateurs de la carte Técély.

Et puis la sortie de Genas du SYTRAL et sa volonté affichée de rejoindre le syndicat de transport crée par le département du Rhône soulève un autre problème : celui de l’organisation des transports en commun sur Lyon et le Rhône, après la sortie du Conseil général. Le SYTRAL devra se préoccuper de son périmètre très lyonnais tandis que le département pourrait avoir une compétence plus large, mais sans pouvoir intégrer le territoire du Grand Lyon. "Ce serait stupide qu’il y ait un système urbain et périurbain de transport et qu’il y ait une séparation entre les deux", commente le sénateur-maire de Lyon, qui décide si tel ou tel car peut circuler ou non sur le territoire. "Moi je veux bien organiser des transports mais je ne veux pas de lignes qui se doublonnent, ça fait désordre. Il faut qu’on rationalise cela." La solution viendra peut-être du pôle métropolitain, qui doit être officiellement créé d’ici une dizaine de jours selon Gérard Collomb.



Tags : TCL | sytral | Bernard Rivalta |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.