Agression antisémite : "La vidéosurveillance ? Un aveuglement idéologique"

Agression antisémite : "La vidéosurveillance ? Un aveuglement idéologique"
Jean-Paul Bret, maire de Villeurbanne - Photo Lyonmag

Le maire de Villeurbanne, Jean-Paul Bret était mardi l’invité de
Jazz Radio pour l’émission Ca jazz à Lyon proposée en partenariat avec
Lyonmag.

L’agression de trois jeunes de confession juive samedi soir à Villeurbanne a relancé la question de l’antisémitisme. La Licra a dénoncé 150 actes antisémites en France. Pour autant, selon Jean-Paul Bret, Villeurbanne n’est pas plus exposé que les autres communes, "je n’ai pas ressenti de tension supplémentaire", explique-t-il. Après l’agression de samedi, la municipalité a réagi très vivement, Jean-Paul Bret s’est  entretenu avec le préfet Jean-François Carenco dès dimanche matin et avec Manuel Valls par téléphone lundi. "A travers l’échange que nous avons eu, ils ont montré l’attention qu’ils portaient à la réponse policière puis juridique, une fois que les agresseurs seront identifiés", estime-t-il. Avant de prévenir, "le préfet, avec son franc-parler habituel, m’a dit « on va mettre le paquet là-dessus », et Manuel Valls me l’a dit d’une façon différente mais cela signifiait la même chose".  Le maire de Villeurbanne se réjouit de la volonté du préfet et du ministre de l’intérieur que "cette affaire soit résolue rapidement".

Au-delà de la question antisémite et du fait divers, l’agression relance également le débat sur la sécurité. Selon Jean-Paul Bret, il y a effectivement une relation entre la sécurité et la présence d’une police de proximité et de terrain, "mais sur des événements comme celui-là, il n’y a pas lien direct". "On ne pouvait pas mettre un policier là où ça allait se passer précisément puisque c’était impossible à prévoir !", s’exclame-t-il. Il ne minimise pas pour autant l’importance de la présence de forces de l’ordre "et dans la résolution des enquêtes, et dans leur présence avec tout ce qu’elle a de dissuasif et de rassurant pour la population".

Après l’agression, Emmanuelle Haziza, candidate UMP aux législatives dans la 6e circonscription, a remis le sujet de la vidéosurveillance sur la table. Elle dénonce "un laxisme municipal et un manque de vidéo-protection".  Des accusations que balaye Jean-Paul Bret, "c’est un aveuglement idéologique, une façon commode de s’en sortir ! C’est facile de dire cela, on peut aussi se demander ce qu’il se serait passé s’il y avait eu un policier". "C’est une mauvaise réponse qui n’a pas de sens sur le plan de la réalité" rajoute-t-il, "les cameras de vidéosurveillance ne protègent pas, elles aident quelque fois quand il y a des images à élucider,  mais elles ne protègent pas". Jean-Paul Bret a rappelé sa position sur la vidéo-protection,  "on ne peut pas imaginer que tous les 50 mètres dans la ville il y ait des cameras, il faudrait vivre sous un regard permanent, ça n’a pas de sens ! Et puis ce serait des sommes considérables qu’il faudrait consacrer à ça. Ce serait au détriment d’une présence policière et d’autres choses que l’on fait dans une ville".

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Villeurbannais qui s’informe le 22/02/2020 à 22:21

Emmanuelle Haziza candidate pour devenir Maire dans un mois n’a pas menti: cela fait bien des années qu’elle se bat pour la videoprotection et la sécurité. Les autres ne sont que de purs opportunistes

Signaler Répondre

avatar
seb le 05/06/2012 à 16:42
Important ! a écrit le 05/06/2012 à 13h43

La vidéosurveillance n'a JAMAIS résolu les problèmes de la délinquance.
Elle n'est qu'un outil complémentaire efficace dans certaines affaires et inefficaces dans d'autres.
Toutes les grandes villes ont toutes sans exception vu la délinquance augmenter même avec la vidéosurveillance.
Ceci est un stratagème pour éviter de vrais problèmes et particulièrement du problème civilisationnel.
Autoriser comme Monsieur Bret l'a fait des écoles tenues par des intégristes islamiques salafistes, c'est très dangereux.
Ce sont sur ces sujets qu'il faut s'opposer à Monsieur Bret et pas sur un gadget inutile qui au regard du coût est vraiment loin d'être efficient.
En s'opposant à Monsieur Bret sur la videosurveillance, on joue l'idiot utile de Monsieur Bret.

maintenant c'est trop tard pour éradiquer ces mouvements sans créer des débats houleux et des réactions violentes.
Il vas falloir apprendre a vivre avec, je le déplore bien sur, mais on paie 30 années de politique de l'autruche

Signaler Répondre

avatar
Important ! le 05/06/2012 à 13:43

La vidéosurveillance n'a JAMAIS résolu les problèmes de la délinquance.
Elle n'est qu'un outil complémentaire efficace dans certaines affaires et inefficaces dans d'autres.
Toutes les grandes villes ont toutes sans exception vu la délinquance augmenter même avec la vidéosurveillance.
Ceci est un stratagème pour éviter de vrais problèmes et particulièrement du problème civilisationnel.
Autoriser comme Monsieur Bret l'a fait des écoles tenues par des intégristes islamiques salafistes, c'est très dangereux.
Ce sont sur ces sujets qu'il faut s'opposer à Monsieur Bret et pas sur un gadget inutile qui au regard du coût est vraiment loin d'être efficient.
En s'opposant à Monsieur Bret sur la videosurveillance, on joue l'idiot utile de Monsieur Bret.

Signaler Répondre

avatar
toctoc le 05/06/2012 à 11:38

de toutes facons mon ami jean paulo n aime pas tout ce qui est com pas de video pas de site internet lui rappelant que sa ville est salle et sans aucune sécurité

Signaler Répondre

avatar
lois le 05/06/2012 à 11:18

A un moment il faut être ferme et autoritaire et plus avoir de discours angélique.
A Rio de Janeiro, a New York, ce n'est pas en distribuant des sucettes qu'ils ont fait baissés la criminalité.

Signaler Répondre

avatar
Halte à l'Extrème Gauche le 05/06/2012 à 10:56

Et les caméras dans le métro ? les bus ? Tram ? elles servent à rien ?
Un policier à chaque coin de rue ? comme en Corée du Nord et Cuba ?

Signaler Répondre

avatar
gilou le 05/06/2012 à 10:51

Les caméras cela ne protège pas c'est sur, mais ça dissuade certains.
Il est vrais que certaines violence sont le fait de personnes qui ont des casiers judiciaires long comme le bras et que la prisons est un trophée de plus dans leur carrière.

Signaler Répondre

avatar
droite villeurbannaise le 05/06/2012 à 10:50

la communauté juive de villeurbanne va très certainement apprécier d'entendre qu'il n'y a aucun problème à Villeurbanne.Monsieur Bret, retirer vos oripaux de petit professeur dogmatique et écoutez l'opposition. nous n'avons jamais dit que la vidéoprotection arrêterait les crimes, mais qu'elle était un outil comme l'était la police scientifique à sa création, à la résolution des crimes.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.