Fête des Lumières : les marchands ambulants manifestent contre la politique de la Ville de Lyon

Fête des Lumières : les marchands ambulants manifestent contre la politique de la Ville de Lyon
LyonMag

Dimanche midi, une cinquantaine de familles de marchands ambulants n'ont pas ouvert leurs stands aux abords du stade Gerland.

C'était leur première action coup de poing après que la Ville de Lyon leur ait annoncé qu'ils ne pourraient pas s'implanter en centre-ville durant la Fête des Lumières. Un coup dur pour ces marchands de kebabs, vin chaud, pizza, crêpes, churros et sandwiches qui font 30% du chiffre d'affaire annuel durant cette période. Un sit-in est prévu jeudi devant l'Hôtel de Ville. Certains marchands ont même prévu d'entamer une grève de la faim et de la soif pour ré-obtenir l'intégralité de leurs emplacements.

14 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Socialiste le 19/11/2012 à 21:44

Zut !
Je n'aurai pas mon kebab le 8 décembre.

Signaler Répondre

avatar
pepe le 19/11/2012 à 20:37

il y en a qui ont vendu de la vache folle d' autre ont tue des gens des tres grosse enseignes que tout le monde connait et ont ne leur dit rien et sont toujour la alors depuis le temp que je consome chez c'est commercant je n'ai jamais de probleme ont jette toujour la pierre sur les ambulants aller tous derriere les cuisines de certain restaurand et ont en reparlera de l' hygiene merci

Signaler Répondre

avatar
pinpin le 19/11/2012 à 09:46

Que ces commerçants commencent a faire le ménage dans leur profession ou tout un tas de gens font n'importe quoi en matière de sécurité alimentaire.

Signaler Répondre

avatar
forzalyon le 19/11/2012 à 07:03
Jean a écrit le 18/11/2012 à 18h23

Les kébabs et autres enseignes de junk food ne sont pas indispensables surtout en cette période de Noël ! Pour le reste, vin chaud, crêpes, pains d'épice, qui s'inscrivent bien dans l'ambiance de décembre sont bienvenus.

Exact, si c'est pour se ballader et sentir la merguez vaut mieux éviter.Et puis si vous saviez ce que l'on y met dans les merguez peut être que vous en changeriez. Vive le vin chaud, le sandwich au saucisson lyonnais, la crêpe, le pain d'épice et les marrons chauds ^^

Signaler Répondre

avatar
RazLeBol le 19/11/2012 à 00:25
Jean a écrit le 18/11/2012 à 18h23

Les kébabs et autres enseignes de junk food ne sont pas indispensables surtout en cette période de Noël ! Pour le reste, vin chaud, crêpes, pains d'épice, qui s'inscrivent bien dans l'ambiance de décembre sont bienvenus.

Je reprends le commentaire de Jean, la junky food à la fête des lumières, on peut s'en passer...

Et le commentaire de Till est aussi à méditer : la fête des lumières devient une fête commerciale...

Signaler Répondre

avatar
JK42 le 18/11/2012 à 23:01

la viande avariée des kebabs manquera à la fête, c'est certain!! Habilement mélangée à ds épices, elle assurait chaque soir de cette fête une belle assistance aux urgences médicales..

Signaler Répondre

avatar
TILL le 18/11/2012 à 20:39

Leçon d'histoire ; le 8 décembre est avant tout une manifestation religieuse ET comme par bazard se retouve dans un paganisme mercantil digne des arènes romaines de la république d'aujoud'hui. Alors, César laisse le peuple et ta bien séance, tu veux Mon Prince.
(Dans le style du bossu....)

Signaler Répondre

avatar
nono le 18/11/2012 à 19:37

ce n est pas normal c est marchand contribut depuis pas mal d annee a la ville y en a qui font des crepes des churros et des gauffre on pas tous les moyen d allez au restaurant y en marre des socialiste qui nous empeche de vivivre c est soit disant la crise et il enbete des gens qui travaille et qui cotise c est un scandalt j ai l habitude d aller manger ma merguez au stade de gerland haujourd huid j ai pas pu c est deguelasse .avec michel noir y avait de l espoire gerard colomb il nous prend pour des con.

Signaler Répondre

avatar
melvin le 18/11/2012 à 19:17

Nous n'avons malheureusement pas tous les moyens d'aller au réstaurant, et en plus; ils nous permettent de pouvoir manger rapidemment.

Signaler Répondre

avatar
lio le 18/11/2012 à 19:15

Sans ces commerçants l'ambiance du stade de gerland et autres manifestations du même genre que le 8 décembre n'est plus la même. Ceci est tout un ensemble.

Signaler Répondre

avatar
Edy le 18/11/2012 à 18:41

Je ne trouve pas normale qu il ne peuve pas travailer avec la crise actuelle

Signaler Répondre

avatar
Jean le 18/11/2012 à 18:23

Les kébabs et autres enseignes de junk food ne sont pas indispensables surtout en cette période de Noël ! Pour le reste, vin chaud, crêpes, pains d'épice, qui s'inscrivent bien dans l'ambiance de décembre sont bienvenus.

Signaler Répondre

avatar
voireuil le 18/11/2012 à 14:26

Pouvons nous espérer un évènement exceptionnel avant 2014 dans cette ville?

Signaler Répondre

avatar
jm le 18/11/2012 à 12:49

L'arbitraire mâtiné d'intérêts personnels est loi dans les républiques bananières et Lyon n'échappe pas à la règle.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.