Rétro 2012 : à Lyon, l’année fut culturelle

Rétro 2012 : à Lyon, l’année fut culturelle
Le cube à illuminer en pédalant sur la place Bellecour lors de la Fête des Lumières - LyonMag.com

A chaque fin d’année son traditionnel bilan. L’occasion de jeter un œil dans le rétroviseur. Il, elle, eux ont fait l’actualité culturelle dans le Rhône, dans le Grand Lyon ou à Lyon, LyonMag vous rafraîchit la mémoire :



Une vie de chat, le film lyonnais qui s’invite aux Oscars
Date : 26 février
L’année 2011 avait été riche en gros films d’animations. Gros par le budget et par le nombre d’entrées. Et pourtant, plus que Les Aventures de Tintin et Cars 2, c’est Une vie de chat qui est nommé aux Oscars dans la catégorie Meilleur film d’animation.
Comment une production rhônalpine arrive, deux ans après sa sortie en France, à conquérir le cœur du jury des Oscars ? Alain Gagnol et Jean-Loup Felicioli, les réalisateurs du studio Folimage, n’ont pas la réponse. Et même si A Cat in Paris (en VO) ne s’impose pas à Los Angeles, l’aventure américaine aura été belle.



Nuits de Fourvière, la colline reste the place to be
Date : 5 juin
La 19e édition du festival lyonnais a, encore, été un bon cru. Si le cadre du théâtre antique reste exquis et apprécié des artistes, la programmation a encore été éclectique, inventive et jamais répétitive. Ben Harper, Bob Dylan, Björk, The Stone Roses, Kasabian… mais aussi le théâtre avec le Bourgeois Gentilhomme de Podalydès et le spectacle hippique de Bartabas. Les 166 00 spectateurs ne s’y étaient pas trompés. La programmation de la 20e édition dévoilée en mars prochain, sera, assurément l’un des événements de 2013.



Le jeu vidéo de l’année est lyonnais
Date : 9 octobre
Avec son synopsis alléchant et sa liberté d’action, Dishonored a longtemps fait saliver les gamers.
Il faut dire que le jeu avait survolé le salon E3 2012 cet été en glanant 50 récompenses.
Et l’attente valait le coup tant les petits gars d’Arkane ont réussi à tutoyer la perfection. Avec ce jeu, ils remettent Lyon sur la scène internationale du jeu vidéo.
Toujours pas de chiffres officiels sur les ventes mondiales mais Dishonored a été un carton, notamment durant la période de Noël. Une suite est même à l’étude pour le jeu de l’année selon la GamesCom.



Ken Loach brille au Festival Lumière pendant que le ciné indépendant meurt en silence
Date : 20 octobre
A quelques jours du début de la 4e édition du festival lyonnais, le cinéma la Fourmi fermait ses portes. Fatigué, le propriétaire préférait arrêter l’aventure, tout en espérant céder l’affaire à un autre cinéaste. Depuis, rien n’a avancé.
Pas de quoi émouvoir le parterre de stars du Festival Lumière : Cantona, Bellucci, Canet, Winding Refn et bien sûr Ken Loach. Alors que le nom de Scorsese circulait en début d’année, c’est finalement le Britannique qui reçoit le Prix Lumière qui prend, grâce aux Lyonnais Thierry Frémaux et Bertrand Tavernier, de plus en plus d’importance.



Cité de la Gastronomie, l’intérêt tardif de Collomb
Date : 29 octobre
Lors de sa conférence de rentrée, le maire de Lyon indiquait que sans investisseur, le projet de Cité Internationale de la Gastronomie ne pourrait voir le jour à Lyon.
Et alors que les autres candidatures se montaient en France, un collectif citoyen allait réveiller la fierté des Lyonnais. Poussé par l’opposition, Gérard Collomb allait finalement présenter un projet de Cité de la Gastronomie à l’Hotel-Dieu.
Si la présentation s’était "bien passée" selon lui, son rival socialiste, maire de Dijon, François Rebsamen semblait savoir que la candidature lyonnaise était plutôt passée à la trappe, trop "prétentieuse". Réponse finale début 2013.



Fête des Lumières, plus de Chinois mais une fréquentation globale en baisse
Date : 8 décembre 2012
Pour la première Fête des Lumières organisée sans Najat Vallaud-Belkacem, son successeur Georges Képénékian a tenté de sublimer le patrimoine lyonnais.
Pari réussi, surtout dans le Vieux-Lyon qui remporte chaque année les faveurs des badauds.
Et si l’Office du Tourisme peut se targuer d’attirer toujours plus de touristes étrangers, notamment chinois, le préfet du Rhône a refroidi tout le monde en annonçant des chiffres de fréquentation globale légèrement en baisse. Pourtant, pour une fois, il ne pleuvait pas.

Mais aussi Les Nuits Sonores 2012, les Enfoirés à Lyon, les déboires économiques de TLM, le dernier album de Benjamin Biolay donne des envies de duel à Gollnisch…

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
jm le 31/12/2012 à 10:38

Cultuelle et culturelle, ce n'est pas la même chose...

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais-et-fier le 30/12/2012 à 18:03

Je confirme la cathédrale était S-P-L-E-N-D-I-D-E!!

Signaler Répondre

avatar
Patil le 30/12/2012 à 15:57

J'ai adoré la Fête des lumières de cette année surtou la cathédrale st jean comme d'habitude magnifique!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.