Fermeture tardive, chèque taxi, éthylotests : comment améliorer la charte de la vie nocturne ?

Fermeture tardive, chèque taxi, éthylotests : comment améliorer la charte de la vie nocturne ?

Depuis huit ans, la charte pour améliorer la qualité de la vie nocturne à Lyon rencontre un joli succès.

Le comité de pilotage de la vie nocturne a présenté ce jeudi le contenu de sa version 2015. Ils sont déjà 120 restaurants, pubs ou encore discothèques à avoir reçu la validation du comité d'adhésion pour 2015 et à pouvoir arborer le logo au hibou.
Un plus pour les établissements qui font valoir leur conformité et attirent les clients en toute confiance.
Car le monde de la nuit ne s'adresse pas uniquement aux jeunes, Pierre Chambon, Président de l'UMIH nuit du Rhône a rappelé que : "Le monde de la nuit, ce n'est pas seulement les discothèques. Elle démarre au moment même où nous sortons du travail et nous partons boire un verre".
En respectant la charte, les établissements de nuit s'engagent à lutter contre la consommation excessive d'alcool, en respectant par exemple les horaires de fermeture.

Parmi les pistes avancées pour cette nouvelle charte, l'organisation souhaite améliorer l'accès aux transports : "Les incivilités surgissent entre 4 heures et 5 heures du matin. Voilà pourquoi, il semblerait intéressant de fermer les établissements plus tard pour que les personnes puissent accéder au métro", explique Pierre Chambon.
Par ailleurs, la création d'un système d'application sur smartphone permettrait aux jeunes d'utiliser des "chèques taxi" prépayés pour éviter de rentrer en voiture après une soirée trop alcoolisée.
Une station de taxis supplémentaire pourrait également être installée à la Confluence, près du Sucre.

Concernant la santé, le groupe de travail voudrait mettre en place des distributions de préservatifs et d'éthylostest dans les établissements membre.

"Lyon est un vrai modèle dans le monde de la nuit. Saint-Etienne prend même exemple sur les idées de la charte Lyonnaise pour améliorer le sien"
, ajoute également Pierre Chambon. Dans une ville ou le monde de la nuit est déjà développé, ces projets tendent à dynamiser son économie et son tourisme. Autant de propositions qui seront étudiées d'ici au mois de juin par la Ville de Lyon et les professionnels du secteur.

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Bonjour le 29/03/2015 à 11:24

Les toutous n'agressent personne que je sache... Le probleme c'est que vous voyez le monde de votre Fenetre, sortez un peu le soir vous verrez que le probleme est l'insécurité, je n'ai pas peur des chiens pour mes enfants le soir, j'ai peur des affrontements avec, quel ironie !, les chercheurs de merde.

Signaler Répondre

avatar
le bilan le 27/03/2015 à 16:43
Charles I a écrit le 27/03/2015 à 16h17

C'est déjà dans la loi. Sauf que le maire ne l'applique pas...

bien entendu c'est un bilan cout-avantage : mettre en place des forces de police en permanence couterait bien plus que ça ne rapporterait à quelques propriétaires près des berges.

plus généralement il ne faut pas exagérer les nuisances, il y en a mais elles participent à l'animation du quartier (et donc à sa valeur). Puis les quais aménagés c'est quand même mieux que les quais a voitures qui existaient..

Signaler Répondre

avatar
plainte alors le 27/03/2015 à 16:20
Charles I a écrit le 27/03/2015 à 16h17

C'est déjà dans la loi. Sauf que le maire ne l'applique pas...

Il me semble alors qu'il faut porter une plainte vers un organisme de controle ou un tribunal, dans ce cas, en nom personnel ou par l'action d'une association de citoyen.

Signaler Répondre

avatar
Charles I le 27/03/2015 à 16:17
les autres arrivent a écrit le 27/03/2015 à 15h35

"Des gens ivres sur la voie publique, il suffit de se placer aux environs des berges vers 3 ou 4h du mat' pour en chopper à la pelle"

Bein si c'est le cas, si c'est simple, il suffit d'un arrêté municipal et de la police municipale, vous n'avez qu'a envoyer un plan d'opération au responsable sécurité de la ville.

C'est déjà dans la loi. Sauf que le maire ne l'applique pas...

Signaler Répondre

avatar
les autres arrivent le 27/03/2015 à 15:35
Charles I a écrit le 27/03/2015 à 15h29

Des gens ivres sur la voie publique, il suffit de se placer aux environs des berges vers 3 ou 4h du mat' pour en chopper à la pelle... Collomb trouvera vite le système rentable, si chaque personne interpellée règle son amende.
Pour les tags il faut une présence policière qui soit dissuasive, pas seulement une ronde toutes les 4h tous phares allumés.
Et la ville doit débloquer des fonds pour que les copropriétaires des immeubles dégradés puissent remettre en état leurs murs et portes, voire nettoyer leurs cages d'escaliers souillées par les animaux qui viennent s'y soulager...

"Des gens ivres sur la voie publique, il suffit de se placer aux environs des berges vers 3 ou 4h du mat' pour en chopper à la pelle"

Bein si c'est le cas, si c'est simple, il suffit d'un arrêté municipal et de la police municipale, vous n'avez qu'a envoyer un plan d'opération au responsable sécurité de la ville.

Signaler Répondre

avatar
Charles I le 27/03/2015 à 15:29
amende a écrit le 27/03/2015 à 14h17

Il y'a déjà des amendes prévus pour tout ça, on pourrait même multiplier le montant par 1000 ou mettre une peine de prison ferme automatique, que ça ne marcherait pas.
Le problème c'est qu'il faut un fonctionnaire pour coller l'amende, or avec la taille actuelle de notre ville, on ne peux pas se permettre d'embaucher 10 000 personnes pour tourner dans les quartier à pieds comme au début du 20e siècle, les patrouilles se font en voiture et il faut que la voiture arrive pile au moment et à l'endroit du délit, autant dire que la probabilité d'y arriver et quasi incertaine.
Y'a qu'a voir les propriétaires de chiens, ils sont censés ramasser derrière leurs chiens et les trottoirs sont quand même tapis de déjections.

Des gens ivres sur la voie publique, il suffit de se placer aux environs des berges vers 3 ou 4h du mat' pour en chopper à la pelle... Collomb trouvera vite le système rentable, si chaque personne interpellée règle son amende.
Pour les tags il faut une présence policière qui soit dissuasive, pas seulement une ronde toutes les 4h tous phares allumés.
Et la ville doit débloquer des fonds pour que les copropriétaires des immeubles dégradés puissent remettre en état leurs murs et portes, voire nettoyer leurs cages d'escaliers souillées par les animaux qui viennent s'y soulager...

Signaler Répondre

avatar
amende le 27/03/2015 à 14:17
Charles I a écrit le 26/03/2015 à 16h10

On demande des brigades anti-tags dans le secteur des berges du Rhône, la systématiqation des amendes pour la consommation d'alcool sur les quais et pour les gens qui urinent en dehors des lieux prévus à cet effet, ainsi que pour les personnes en état d'ivresse sur la voie publique.

Il y'a déjà des amendes prévus pour tout ça, on pourrait même multiplier le montant par 1000 ou mettre une peine de prison ferme automatique, que ça ne marcherait pas.
Le problème c'est qu'il faut un fonctionnaire pour coller l'amende, or avec la taille actuelle de notre ville, on ne peux pas se permettre d'embaucher 10 000 personnes pour tourner dans les quartier à pieds comme au début du 20e siècle, les patrouilles se font en voiture et il faut que la voiture arrive pile au moment et à l'endroit du délit, autant dire que la probabilité d'y arriver et quasi incertaine.
Y'a qu'a voir les propriétaires de chiens, ils sont censés ramasser derrière leurs chiens et les trottoirs sont quand même tapis de déjections.

Signaler Répondre

avatar
Charles I le 27/03/2015 à 13:46
en gros a écrit le 26/03/2015 à 17h09

toi en gros tu t'ennuie chez toi à balancer des commentaires pour l'UMP et tu as envie que ceux qui sortent soient aussi malheureux que toi...

Oh, un champion... c'est quoi le rapport entre la vie nocturne et l'UMP (ou n'importe quel autre parti) ???
Les gens qui habitent près des berges n'ont pas le droit d'avoir des murs propres, d'être respectés pendant qu'ils dorment, et de marcher dans des rues qui ne sentent pas l'urine ?
Pauvre...

Signaler Répondre

avatar
Commissaire a rien le 27/03/2015 à 08:00

ET COMBIEN NOUS COÛTE CETTE AFFAIRE. ???????

Signaler Répondre

avatar
en gros le 26/03/2015 à 17:09
Charles I a écrit le 26/03/2015 à 16h10

On demande des brigades anti-tags dans le secteur des berges du Rhône, la systématiqation des amendes pour la consommation d'alcool sur les quais et pour les gens qui urinent en dehors des lieux prévus à cet effet, ainsi que pour les personnes en état d'ivresse sur la voie publique.

toi en gros tu t'ennuie chez toi à balancer des commentaires pour l'UMP et tu as envie que ceux qui sortent soient aussi malheureux que toi...

Signaler Répondre

avatar
Charles I le 26/03/2015 à 16:10

On demande des brigades anti-tags dans le secteur des berges du Rhône, la systématiqation des amendes pour la consommation d'alcool sur les quais et pour les gens qui urinent en dehors des lieux prévus à cet effet, ainsi que pour les personnes en état d'ivresse sur la voie publique.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.