Le braqueur de Givors condamné à cinq ans de prison

Abdelrazak Chebbah, qui avait braqué une banque à Givors en 1998, a été condamné mercredi par la cour d’Assises de Lyon à cinq ans de prison dont quatre ans et demi avec sursis pour vol à main armé en bande organisée et violences avec armes.

Le 30 juillet 1998 vers 9 heures, les services de police arrivent dans les bureaux de la Société Générale de Givors où un braquage vient d’être commis. L’auteur des faits : Abdelrazak Chebbah, un jeune algérien de 19 ans. Cagoulé, il a pénétré dans la banque après avoir brisé une vitre. Il a alors menacé les employés de l’agence pour obtenir de l’argent et a même frappé un des salariés qui n’allait pas assez vite avec une masse. Ce dernier, qui a été blessé à l’omoplate, devra être placé en arrêt de travail pendant dix jours.
Après avoir récupéré à peine 15 000 francs, Abdelrazak Chebbah s’enfuit en passant par la fenêtre. Cet homme, issu d’une famille de neuf enfants, rejoint alors son complice qui l’attend dans une BMW volée, immatriculée dans l’Isère.
Retrouvé six ans après les faits, Abdelrazak Chebbah n’a jamais donné l’identité de son complice, par crainte des représailles.

X
0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.