Laurent Wauquiez subventionne une filiale du géant minier Euramet

Laurent Wauquiez subventionne une filiale du géant minier Euramet
Laurent Wauquiez - LyonMag

Pour sa première assemblée plénière à la région, le président du conseil régional d’Auvergne Rhône-Alpes a réitéré son volontarisme et son souhait de bousculer l'institution régionale. Mais sa première décision aura été une vieille recette économique : le vote d'une subvention d'1,2 million d'euros à une filiale du géant minier Euramet.

Laurent Wauquiez est un président pressé. Lors de son élection dans le fauteuil de président de la grande région Rhône-Alpes-Auvergne début janvier, il avait pesté contre la longueur des débats, le manque de fluidité des échanges et des votes. "Faites moi un devis pour le vote électronique !", avait-il lancé à ses services.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Moins d’un mois plus tard, le vote électronique était opérationnel pour la première assemblée plénière du mandat, ce jeudi 28 janvier.

"À la diète"
Il y a quelques semaines, il avait annoncé près de 19 millions d’euros d’économies en baissant de 10% les indemnités des élus et en sucrant au passage leur abonnement téléphonique. Laurent Wauquiez veut aller plus loin. En même temps, il n’a pas le choix puisqu’il a promis 300 millions d’économies sur l’ensemble du mandat. Il veut mettre "la région à la diète" selon ses propres mots.


Lors de l’assemblée plénière, il a annoncé une nouvelle économie de 27,7 millions d’euros. Baisse des moyens aux groupes politiques et de la dotation en moyen matériel : 3,5 millions d’économies. Les crédits versés à son cabinet : 10% de baisse, soit 900 000 euros sur le mandat. Il compte ensuite se pencher sur le cas des directeurs généraux adjoints (DGA).


Actuellement au nombre de douze, il compte les réduire à six, ce qui ferait une économie de 600 000 euros de masse salariale par an. "Je veux faire une politique de vérité en connaissant le train de vie des élus", a déclaré l’ancien secrétaire d’Etat de Nicolas Sarkozy, en rappelant qu’il retirerait également les véhicules et les appartements de fonction des DGA.


En dehors de ce ménage de printemps à l’Hôtel de Région, Laurent Wauquiez a une ambition politique démesurée. Il se pense présidentiable en 2022 et aura donc besoin d’un bilan pour faire la course de l’Elysée. Il a en effet  comme arrières-pensées de faire de ce grand morceau de France qu’est Rhône-Alpes-Auvergne un laboratoire de son programme politique, un territoire d’expérimentation politique.

Expérience et vieille recette
Mais sa première expérience est le recyclage d’une vieille recette qui n’a pa toujours marché. Elle consiste à sortir le carnet de chèque pour subventionner l’innovation d’une entreprise auvergnate, Aubert et Duval, filiale du groupe minier Euramet qui réalise un chiffre d’affaire consolidé de près de 4 milliards d’euros.


Cette aide d’un montant de 1,2 million d’euros doit pérenniser 15 emplois et permettre à l’entreprise d’investir dans l’innovation en vue de développer une imprimante 3D métallique afin de fournir des pièces plus légères à l’industrie aéronautique.

C’est un drôle sentiment de déjà-vu dans l’hémicycle régional. Car la majorité de Jean-Jack Queyranne avait par exemple apporté 25 millions d’euros à ST Microelectronics en Isère, ce qui n’a nullement empêché l’entreprise de licencier des centaines de salariés.

Bis repetita également pour Aubert et Duval. La société a en effet obtenu en 2014 près de 2 millions d’euros de fonds européens gérés par la région Auvergne pour le projet Ecotitanium qui doit permettre à l’entreprise auvergnate d’exploiter la première installation de recyclage de titane en Europe.

En grosses difficultés, Aubert et Duval connaît de multiples conflits sociaux et avait engagé un plan social en 2014. "Mais je ne vais signer un chèque en blanc" plaide Laurent Wauquiez, "il y aura des garanties et des contreparties en matière de localisation de l’emploi", avance-t-il.

Le gouvernement n’a rien compris à la décentralisation
Enfin, le président de la région à réaffirmé sa volonté de ne pas participer au plan d’urgence pour l’emploi annoncé par François Hollande dont la mesure pivot est le financement de la formation pour 500 000 chômeurs.

"Le gouvernement n’a pas compris ce qu’était la décentralisation dans notre pays. La région n’est pas un service déconcentré de l’Etat" a-t-il pesté, précisant que les décisions dans sa région "n’étaient certainement pas prises par les ministres à Paris".


Sur le fond, il estime que le plan de Hollande ne va concerner qu’un nombre infinitésimal de formation (- de 7%) sur les 600 financées par la région et qu’elles ne sont pas directement liées aux besoins du marché du travail.

Slim Mazni

16 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Piko 56 le 01/02/2016 à 19:05

Aubert Duval n'est pas une filiale mais la Maison mère d'Eramet .Laurent Wauquiez a raison d'impulser une entreprise régionale établie depuis longtemps dans la région .
Tout ce qui peut favoriser ou maintenir des emplois doit être tenté . N'en déplaise aux grincheux , Il vaut mieux subventionner l'emploi industriel que la culture ou les matchs de foot .

Signaler Répondre

avatar
dehors les capitalistes profiteurs le 31/01/2016 à 15:19
Argent public! a écrit le 31/01/2016 à 12h10

Il vaut mieux donner une subvention à une entreprise indus. que d'acheter des places de foot pour les redistribuer aux copains de Collomb. De toute manière c'est plus efficace!

tout à fait d'accord !

c'est d'ailleurs, devant la déconfiture annoncée de lOLASSE GROUPE, c'est précisément ce qui va tomber une deuxième fois sur les con-tribuables

Signaler Répondre

avatar
rase mottes le 31/01/2016 à 14:57

combien va t'il toucher en "douce" pour ce cadeau ? ça c'est la vraie sarkozye....purrulente!

Signaler Répondre

avatar
Argent public! le 31/01/2016 à 12:10

Il vaut mieux donner une subvention à une entreprise indus. que d'acheter des places de foot pour les redistribuer aux copains de Collomb. De toute manière c'est plus efficace!

Signaler Répondre

avatar
lolo86 le 31/01/2016 à 11:32
Attendons ! a écrit le 29/01/2016 à 09h42

C'est dingue, il n'a même pas commencé son mandat, que déjà les remarques tombent.
Si une subvention peut sauver des empois, c'est surement plus utile que certaines subventions données aux Subsistances ou à la Villa Gilet donc le Directeur se gavent de petits fours à NY.
En plus dans certains associations, ce sont VOS IMPÔTS qui paient les salaires (et après on viendra nous dire c'est du BÉNÉVOLAT)....
Attendons au moins un AN de mandat pour faire des remarques.
Moi ce que j'attends de ces nouveaux élus, c'est le rapport d'une société d'Audit sur l'ancienne Région ???
Je veux savoir ou est parti mon ARGENT ????

Sauver des emplois dans une entreprise qui fait 4 milliards de chiffre d'affaire ?? on se fou de la g....le de qui ? Mais avec ce nul de Wauquiez il ne faut pas s'étonner !!

Signaler Répondre

avatar
matou le 29/01/2016 à 23:33

Il aura pas tarder à montrer son vrai visage celui la ...

Signaler Répondre

avatar
Michelle le 29/01/2016 à 18:07

Avec la droite c'est comme avec la gauche : le contribuable trinque.
Si EURAMET liquide cette boite, qui rend l'argent ?

Signaler Répondre

avatar
marciela le 29/01/2016 à 16:48

Ah Ba bravo !!! Voilà où la droite choisi de mettre NOS impôts, français réveillez vous, imposture LRFN

Signaler Répondre

avatar
EDITO le 29/01/2016 à 14:04

"près de 19 millions d’euros d’économies en baissant de 10% les indemnités des élus et en sucrant au passage leur abonnement téléphonique." pour en injecter 1,2 millions dans l'économie Productive semble terriblement choquer l'auteur de cet article qui aurait plutôt du être placé dans la rubrique "édito" ce qui aurait été plus honnête déontologiquement...

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 29/01/2016 à 12:16

Merci pour ces réelles informations.

Signaler Répondre

avatar
Zeus le 29/01/2016 à 11:07
Attendons ! a écrit le 29/01/2016 à 09h42

C'est dingue, il n'a même pas commencé son mandat, que déjà les remarques tombent.
Si une subvention peut sauver des empois, c'est surement plus utile que certaines subventions données aux Subsistances ou à la Villa Gilet donc le Directeur se gavent de petits fours à NY.
En plus dans certains associations, ce sont VOS IMPÔTS qui paient les salaires (et après on viendra nous dire c'est du BÉNÉVOLAT)....
Attendons au moins un AN de mandat pour faire des remarques.
Moi ce que j'attends de ces nouveaux élus, c'est le rapport d'une société d'Audit sur l'ancienne Région ???
Je veux savoir ou est parti mon ARGENT ????

on veut juste que les subventions aillent a la région rhone alpes.
Il vient de subventionner une étude pour le rat taupier en Auvergne maintenant une subvention pour une entreprise en Auvergne, ca suffit !

Et vous voulez un droit de regard sur l'ancienne région alors nous on veut un droit de regard sur ce qu'il se passe maintenant en region rhone alpes. Cela passe par des questions et des commentaires.

Signaler Répondre

avatar
Attendons ! le 29/01/2016 à 09:42

C'est dingue, il n'a même pas commencé son mandat, que déjà les remarques tombent.
Si une subvention peut sauver des empois, c'est surement plus utile que certaines subventions données aux Subsistances ou à la Villa Gilet donc le Directeur se gavent de petits fours à NY.
En plus dans certains associations, ce sont VOS IMPÔTS qui paient les salaires (et après on viendra nous dire c'est du BÉNÉVOLAT)....
Attendons au moins un AN de mandat pour faire des remarques.
Moi ce que j'attends de ces nouveaux élus, c'est le rapport d'une société d'Audit sur l'ancienne Région ???
Je veux savoir ou est parti mon ARGENT ????

Signaler Répondre

avatar
mic123 le 28/01/2016 à 23:58

Il y a beaucoup de communications, beaucoup d'annonces, nous verrons s'il est capable de les tenir.....Un peu trop prompt....à tout vouloir changer, par sûr qu'il soit suivi par ceux de son parti.....Attendons de voir

Signaler Répondre

avatar
Zeus le 28/01/2016 à 23:03

2eme fois ce mois qu'il débloque des subventions pour une entreprise auvergnate. Et la région Rhone Alpes ?

Signaler Répondre

avatar
Bilou69003 le 28/01/2016 à 22:41

Dommage de ne pas préciser que l'histoire du vote électronique était actée depuis plusieurs mois...

Signaler Répondre

avatar
Parêsia le 28/01/2016 à 20:50

Bravo, quelle différence de niveau avec Najat Bekassine !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.