Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

François Turcas - LyonMag

François Turcas : “La clause Molière, un des éléments qui permettra de mieux contrôler”

François Turcas - LyonMag

François Turcas, président de la CPME Rhône-Alpes, était l’invité ce lundi de Gérard Angel dans les Coulisses du Grand Lyon sur Jazz Radio en partenariat avec le restaurant l’Institution.

François Turcas a tout d’abord été interrogé sur la clause Molière de la Région Auvergne-Rhône-Alpes qui fait l’objet de critiques et de recours. Pour rappel, cette mesure vise à imposer aux ouvriers de parler français sur les chantiers publics de la collectivité pour lutter contre le travail détaché. "Cette clause est pour nous un des éléments qui permettra de mieux contrôler. Ce que nous reprochons aujourd’hui à ces travailleurs détachés, ce n’est pas qu’ils viennent ici. Nous avons quand même eu 650 000 chômeurs de plus depuis maintenant le quinquennat de François Hollande. On estime à 300 000 le nombre de travailleurs détachés si ce n’est pas le double. C’est une situation pour nous qui est catastrophique, surtout dans le transport et le bâtiment. On demande simplement un contrôle et que la loyauté soit respectée c’est-à-dire qu’un contrôle plus poussée qui devrait être mis en place en 2017 avec ces fameuses cartes de travailleurs détachés", a expliqué le président de la CPME.

 

Ce dernier a également eu l’occasion de donner son avis sur l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron. "Il est jeune, il est intelligent. Alors pourquoi pas ! Dans tous les cas, on a évité le pire. Maintenant allons dans le meilleur", a assuré François Turcas qui souhaite, dans les premières mesures du nouveau président élu, "que le code du travail soit revu et que la loi El Khomri aille beaucoup plus loin".

 

Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en podcast sur LyonMag.com



Tags : les coulisses du Grand Lyon | françois turcas |

Commentaires 1

Déposé le 15/05/2017 à 15h25  
Par 1234f Citer

Et les travailleurs détachés français, envoyés à l'étranger, la CPME ne les défend pas !?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.