Richard Brumm, 1er adjoint à la Ville de Lyon : "Le jour où Collomb m'a annoncé qu'il s'en allait, cela a été un vrai choc"

Le 1er adjoint au Maire de Lyon et 5e vice-président de la Métropole de Lyon, Richard Brumm, était l'invité ce lundi matin de Gérard Angel dans les Coulisses du Grand Lyon.

Richard Brumm, 1er adjoint à la Ville de Lyon : "Le jour où Collomb m'a annoncé qu'il s'en allait, cela a été un vrai choc"
Richard Brumm - LyonMag

L'adjoint aux finances de la Ville de Lyon a notamment pu revenir sur la polémique de sa promotion en tant que 1er adjoint, lui qui est parfois davantage vu comme un homme de droite. "Quelques amis (…) m'ont appelé pour me dire à quel point ils étaient choqués de la façon dont c'était passées les choses, a-t-il expliqué. Et d'ajouter qu'aujourd'hui, je crois que c'est calme".

Après avoir rejoint les rangs de Gérard Collomb par sympathie pour l'homme, Richard Brumm a concédé que le départ de Lyon de l'actuel ministre l'Intérieur lui a fait s'interroger sur son choix de rester. "Je suis vraiment parce que j'avais beaucoup d'admiration pour Gérard Collomb [et] j'ai trouvé que c'était intéressant de m'engager avec un homme tel que lui. Le jour où il m'a annoncé qu'il s'en allait, cela a été un vrai choc", a avoué Richard Brumm.

En tant qu'adjoint aux finances, Richard Brumm a également été interrogé sur la politique fiscale de la Ville. Alors que, après les avoir augmentés, Gérard Collomb avait promis de ne pas réaugmenter les impôts jusqu'à la fin du mandat, l'élu du 7e arrondissement a confié que Georges Képénékian, nouveau maire de Lyon, pourrait s'inscrire dans la même démarche. "Je pense que l'engagement pris par Collomb vaut pour nous et je veillerai à ce qu'il en soit ainsi", a assuré Richard Brumm.

Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en podcast sur LyonMag.com.

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Bellac le 14/09/2017 à 14:04
Germain a écrit le 11/09/2017 à 11h09

J'en ai les larmes aux yeux !

et moi le rire aux larmes, et ce rire est jaune

Signaler Répondre

avatar
Bellac le 14/09/2017 à 12:47

Nul n'est irremplaçable, surtout lorsque l'on est le détenteur des records de cumuls de mandats...

Il ne manque plus que les larmes de crocodile : vous avez une photo à nous montrer pour cela ?

Signaler Répondre

avatar
pim le 13/09/2017 à 23:08

oh la la il a failli en perdre ses indemnités !!!!

Signaler Répondre

avatar
3 B... le 11/09/2017 à 20:27
Germain a écrit le 11/09/2017 à 11h09

J'en ai les larmes aux yeux !

Moi aussi, mais de rires !!!

Les étudiants en droit, tout particulièrement ceux qui se préparent au beau métier d'avocat, qu'a Lyon il y a trois cabinets a éviter.

Ce sont les 3 B.

Comprenne qui pourra...

Signaler Répondre

avatar
Bon débarras le 11/09/2017 à 17:37
incroyable, mais pourtant vrai a écrit le 11/09/2017 à 13h21

comment va t on pouvoir l'aider à soigner ton syndrome de Stockholm ?

Priez pour lui, c'est peut être pour cela que COLLOMB a préféré courir au voeu des ECHEVINS à FOURVIERES ce vendredi dernier
plutôt que de s'occuper de la tâche qui devrait être la sienne à BEAUVAU face aux drames annoncés depuis plus d'une semaine dans nos colonies françaises

Ah bon on a encore des colonies? Pourtant à Lyon on n'a plus de Collomb, bon débarras, faites en sorte qu'il ne revienne plus! Pourvu qu'il ne se fasse pas virer! Macron garde le, STP! Le choc serait qu'il revienne

Signaler Répondre

avatar
incroyable, mais pourtant vrai le 11/09/2017 à 13:21

comment va t on pouvoir l'aider à soigner ton syndrome de Stockholm ?

Priez pour lui, c'est peut être pour cela que COLLOMB a préféré courir au voeu des ECHEVINS à FOURVIERES ce vendredi dernier
plutôt que de s'occuper de la tâche qui devrait être la sienne à BEAUVAU face aux drames annoncés depuis plus d'une semaine dans nos colonies françaises

Signaler Répondre

avatar
Petaudier le 11/09/2017 à 12:57

C'est ce que les psys appellent un rapport dominant / dominé.

Signaler Répondre

avatar
Germain le 11/09/2017 à 11:09

J'en ai les larmes aux yeux !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.