Pascal Blache constitue sa task-force pour la Métropole

Pascal Blache constitue sa task-force pour la Métropole
Pascal Blache - LyonMag

Depuis que Michel Havard a abandonné la présidence du groupe des Républicains à la ville, Pascal Blache se sent totalement libre.

En cette fin d’été, il vient de constituer une véritable task-force au sein de son association "Nouveau Cap Lyon Métropole". Animé par son directeur de cabinet à la mairie du 6e, Damien Gouy-Perret, ce groupe a pour objectif officieux de l’aider à se positionner pour, le jour venu, briguer la présidence de la Métropole de Lyon.

Blache a compris que la promotion de Gérard Collomb au gouvernement change la donne. Dans trois-quatre ans, c’est au suffrage universel direct que se déroulera l’élection des élus métropolitains. Qui sait si à 73 ans, Collomb aura toujours envie de repartir ? Qui sait d’ailleurs si avoir appartenu au gouvernement sera un atout ou au contraire un handicap ? Le maire du 6e pense à juste titre que la droite a une carte à jouer.

D’où sa décision de bosser (et faire bosser) les dossiers pour bâtir un projet ambitieux pour la Métropole. Bien sûr, il sait que la concurrence sera rude au sein de sa propre famille politique. Chacun aura remarqué qu’il était au Mézenc dimanche dernier aux côtés de Laurent Wauquiez dont on peut penser qu’il sera bientôt le patron des Républicains. En politique, il n’est jamais trop tard pour se ménager des soutiens.

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Bellac le 14/09/2017 à 12:50

une "task-force" : rien que cela !
Je savais les Lyonnais vantards, mais là, cela me dépasse....

Pour commencer, qu'il se débarrasse de M. Fenech et qu'il tâche de se consacrer à des fonctions électives à plein temps (à la différence de M. Havard).

Signaler Répondre

avatar
stratège le 11/09/2017 à 14:14
Rédemption a écrit le 11/09/2017 à 13h31

Ca c'était le monde d'avant... La politique des arrières sales de café discrètes est heureusement loin derrière nous !

Ceux qui disent avant de faire (ou de ne pas faire) nous gouvernent depuis 40 ans.

Signaler Répondre

avatar
Rédemption le 11/09/2017 à 13:31
Stratège a écrit le 11/09/2017 à 11h11

Avancer masqué est sans doute plus aisé que de trop se découvrir... On sait tous qu'à trop se dévoiler on prend le risque de se faire démolir avant de pouvoir agir.
Cette discrétion est à mon avis une bonne stratégie

Ca c'était le monde d'avant... La politique des arrières sales de café discrètes est heureusement loin derrière nous !

Signaler Répondre

avatar
Stratège le 11/09/2017 à 11:11
Rédemption a écrit le 11/09/2017 à 09h55

Article étonnant. Le titre parle de task force et il ne contient aucun nom. Qui sont ces mystérieux membres de cette task-force ? L'heure est à la transparence mes biens chers frères !

Avancer masqué est sans doute plus aisé que de trop se découvrir... On sait tous qu'à trop se dévoiler on prend le risque de se faire démolir avant de pouvoir agir.
Cette discrétion est à mon avis une bonne stratégie

Signaler Répondre

avatar
:) le 11/09/2017 à 10:58
Le gaulois a écrit le 11/09/2017 à 08h15

Des rigolos gouy Perret a déjà fait perdre HAVARD il fera perdre blache Gege sera de nouveau président de la métropole en 2020

Il sait justement ce qu'il ne faut pas faire désormais non?

Signaler Répondre

avatar
Perdant le 11/09/2017 à 10:12
Le gaulois a écrit le 11/09/2017 à 08h15

Des rigolos gouy Perret a déjà fait perdre HAVARD il fera perdre blache Gege sera de nouveau président de la métropole en 2020

A mon avis Havard n'a besoin de personne pour perdre :)

Signaler Répondre

avatar
Rédemption le 11/09/2017 à 09:55

Article étonnant. Le titre parle de task force et il ne contient aucun nom. Qui sont ces mystérieux membres de cette task-force ? L'heure est à la transparence mes biens chers frères !

Signaler Répondre

avatar
Le gaulois le 11/09/2017 à 08:15

Des rigolos gouy Perret a déjà fait perdre HAVARD il fera perdre blache Gege sera de nouveau président de la métropole en 2020

Signaler Répondre

avatar
tchouri le 11/09/2017 à 07:59

La droite a beaucoup de mal à comprendre que désormais, c'est sur l'usage de la voiture en ville que se jouent les élections dans les grandes métropoles françaises. Que la droite présente un plan ambitieux en faveur des modes doux et des transports en commun, et abandonne le dogme du tout-voiture, et alors elle aura une (petite) chance de ravir la mairie aux centristes...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.