Patrice Schoendorff : "On est à un moment historique du Parti radical"

Le président du Parti radical Lyon-Métropole, Patrice Schoendorff, était l'invité ce vendredi matin de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon.

Patrice Schoendorff : "On est à un moment historique du Parti radical"
Patrice Schoendorff - LyonMag

Alors que le Parti radical est scindé en deux entités depuis des décennies avec le Parti radical valoisien d'une part et le Parti radical de gauche (PRG) d'autre part, le projet de réunification a été relancé. "Je pense que l'on est à un moment historique du Parti radical, et en particulier pour le Parti radical valoisien, puisque le 9 décembre prochain, a priori, nous nous réunifierons avec le PRG pour reconstituer la grande famille Radicale telle qu'elle existait avant 1972 au moment de sa séparation", a rappelé Patrice Schoendorff.

Alors que le Parti radical valoisien est historiquement un allié de l'UDI, les choses pourrait par ailleurs changer. "Pour reprendre les termes de notre président Laurent Hénart, nous sommes en train de faire nos valises", a assuré Patrice Schoendorff. Et d'ajouter que "aujourd'hui, l'idée est de recréer un grand parti radical indépendant", laissant ainsi penser l'inion entre les deux partis pourrait disparaître, alors que l'UDI est également un allié des Républicains.

Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en podcast sur LyonMag.com.

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Triste mais réel. le 04/11/2017 à 18:42
SPARTACUS a écrit le 04/11/2017 à 16h53

La République laïque et indivisible est le contraire du communautarisme, elle ne sépare pas les hommes par de factices frontières.

Elle est’ tres divisée,au contraire et très affaiblie par le communautarisme qui ne fait’,malheureusement,que croître. Et ça,c’est du concret,tous le monde le constate quotidiennement.

Signaler Répondre

avatar
SPARTACUS le 04/11/2017 à 16:53
les communautaristes c´est les autres a écrit le 04/11/2017 à 15h55

le plus rigolo c´est que ce sont les communautaristes blancs qui font leur gros caprice et qui hurlent au communautarisme des autres.
(communautaristes blancs qui sont le plus organisés en infiltrant les partis politiques, de Valls au FN en passant par LR)

La République laïque et indivisible est le contraire du communautarisme, elle ne sépare pas les hommes par de factices frontières.

Signaler Répondre

avatar
les communautaristes c´est les autres le 04/11/2017 à 15:55
SPARTACUS a écrit le 03/11/2017 à 16h13

Si le radicalisme redevient le défenseur de la République laïque et sociale, c'est intéressant!
Tous les autres partis sont devenus communautaristes, non?

le plus rigolo c´est que ce sont les communautaristes blancs qui font leur gros caprice et qui hurlent au communautarisme des autres.
(communautaristes blancs qui sont le plus organisés en infiltrant les partis politiques, de Valls au FN en passant par LR)

Signaler Répondre

avatar
SPARTACUS le 04/11/2017 à 14:51

J'oublie:
Lisez Marianne de cette semaine!
Pour ne pas mourir idiot!
Et Charlie, pour ne pas mourir triste!

Signaler Répondre

avatar
SPARTACUS le 03/11/2017 à 18:04
la carpe et le lapin a écrit le 03/11/2017 à 16h39

Si désormais, Les Républicains/UMP, s'associent au PRG, une pédagogie bien adaptée et orchestrée est nécessaire !

En matière d'économie comme en matière de laïcité, une démonstration intelligente ne peut que les rassembler.
Macron est une figure du communautarisme réactionnaire, il est logique que se constitue un pendant républicain, autrement on court à la catastrophe. La macronie n'a pas de réponse adaptée aux défis actuels, seule une République charpentée et ouverte détient les clés d'un avenir heureux.
Et j'espère qu'ils ont viré Taubira et Tapie. Quand même!

Signaler Répondre

avatar
la carpe et le lapin le 03/11/2017 à 16:39
EDOUART a écrit le 03/11/2017 à 13h27

BEAUCOUP DE RÉPUBLICAINS ON REJOINT LE PARTIS RADICAL C EST TRÈS BIEN DEPUIS LES PRÉSIDENTIELLE.

Si désormais, Les Républicains/UMP, s'associent au PRG, une pédagogie bien adaptée et orchestrée est nécessaire !

Signaler Répondre

avatar
SPARTACUS le 03/11/2017 à 16:13

Si le radicalisme redevient le défenseur de la République laïque et sociale, c'est intéressant!
Tous les autres partis sont devenus communautaristes, non?

Signaler Répondre

avatar
EDOUART le 03/11/2017 à 13:27

BEAUCOUP DE RÉPUBLICAINS ON REJOINT LE PARTIS RADICAL C EST TRÈS BIEN DEPUIS LES PRÉSIDENTIELLE.

Signaler Répondre

avatar
lol le 03/11/2017 à 12:32

Ça fait peur On se croirait dans les visiteurs... qui savent pas qu’il y a En Marche Lol

Signaler Répondre

avatar
BF le 03/11/2017 à 10:56

Des grandes phrases solennelles pour un parti qui se réunit dans une cabine téléphonique, ne pèse rien et fonctionne comme au 19e siècle. Wahou !

Signaler Répondre

avatar
Radicalement le 03/11/2017 à 10:29

On s’en fout!

Signaler Répondre

avatar
post politique le 03/11/2017 à 10:16

« Réunifions la famille Radicale et nous verrons après son projet ».Au prétexte que le Parti Radical est le plus vieux parti de France, on veut effacer d’un très de plume, tout ce qui a différencié ses 2 composantes depuis plus de 40 ans : le PRG qui a gouverné et soutenu la gauche y compris avec les communistes et le PR Valoisien avec l’UMP et les Républicains. Où est la cohérence, sinon alors de se confondre avec « En Marche » ? Où est la lisibilité ?
De plus, cette réunification souffre considérablement de démocratie interne : pas ou simulacre de consultation interne. Quelques barons radicaux ont décidé pour tous et on provoque des AG quelques jours avant le congrès alors que tout est plié depuis plusieurs mois. Est-ce cela l'humanisme dont se réclame le Parti Radical ?
Sur le plan local, la fédération, a vu très rapidement les quelques membres de son Bureau non colorés « mouvement gauche moderne », contraints de démissionner.
Son Président, au cours de la campagne présidentielle a, sans aucune consultation, brandit des photos et se ranger d’emblée derrière E.Macron. Toutes ces manœuvres ont provoqué le départ de gens sérieux, honnêtes et compétents, fiers de leurs valeurs.
Si tout cela n’est pas de la vieille politique dont les Français ne veulent plus, il faut alors être plus explicite.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.