Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Martial Passi - LyonMag

A Givors, on distribue 16 pages quadri et 40 photos à la gloire de Martial Passi

Martial Passi - LyonMag

S’il reste un seul Givordin qui ignore combien Martial Passi a été un grand maire pour sa commune, il faut d’urgence nous le présenter.

Il faudrait qu’il ou elle soit de bien mauvaise foi – sourd, aveugle, isolé, analphabète – pour ne pas s’esbaudir devant le dévouement dont a fait preuve pendant presque trente ans celui qui, obligé par une décision de justice le condamnant à 3 ans d’inéligibilité, vient de refiler son écharpe à la nouvelle maire Christiane Charnay.

 

Tous les habitants ont reçu dans leur boîte aux lettres un exemplaire d’un numéro spécial de "Vivre à Givors". Sous le titre "Martial Passi 25 ans de luttes, de solidarité, de réalisations, d’actions citoyennes pour Givors et ses habitants", ce sont au total 16 pages et pas moins de 40 photos qui nous expliquent combien Martial Passi a été un maire exceptionnel. L’éditorial donne le ton quand il explique "modestement" : "Nous avons réussi à éradiquer la dette qui n’est plus que de trois euros par habitants alors qu’elle s’élevait à 1600 euros par habitant en 1996, et nous avons fait baisser la part communale des impôts locaux de 12,4 % depuis 2004. Des résultats qui, selon les rapports des services financiers de l’État, placent Givors comme l’une des villes les mieux gérées."

 

Au fil des pages, on découvre un Martial Passi gamin (il arbore alors des chemises improbables ou des cravates détonantes) quand il rejoint l’équipe de Camille Vallin en 1989. Les années passent qui voient sa boutonnière prendre des couleurs : du bleu d’abord en 2000 puis du rouge onze ans plus tard.

Avant de se retrouver en délicatesse avec la justice, l’ancien maire de Givors a fréquenté du beau linge : on le voit poser aux côtés de Marie- Georges Buffet, Jean-Louis Borloo, Claude Bartolone, Élisabeth Guigou, Jean-Pierre Chevènement, etc. On notera au passage qu’il a oublié Gérard Collomb dans sa galerie de portraits. Le nom de l’ancien maire de Lyon-président de la Métropole n’est même pas mentionné. Pour expliquer les raisons de sa démission, Martial Passi évoque le jugement qui l’a condamné pour "délit de prise illégal d’intérêt moral pour le seul et unique fait que j’ai un lien de parenté avec l’ancienne directrice générale des services".

 

Voilà qui est un peu court et qui oublie que la justice a surtout contesté la façon dont sa soeur a été recrutée comme patronne de l‘administration municipale. Pudique, l’ancien maire de Givors passe aussi sous silence certains curieux achats remboursés par la ville et qui par le plus grand des hasards intervenaient régulièrement à l’approche des anniversaires de quelques-uns de ses proches ou à proximité des fêtes de Noël.



Tags : passi | Martial Passi | givors |

Commentaires 7

Déposé le 08/11/2017 à 17h54  
Par LES DECUS Citer

et sa sœur qui est condammee ,viree de la commune depuis juillet
ELLE TOUCHE ENCORE UN SALAIRE
EUROS POUR OCTOBRE
C EST TOUT A FAIT NORMAL
MDR

Déposé le 06/11/2017 à 17h54  
Par gégène Citer

Qui a payé cette publication ? La mairie de Givors ou la cellule du PCF de Givors ? Je suis passé recemment dans le centre ville de Givors , c'est une ville sinistrée le nombre de commerces fermés ou à vendre c'est une catastrophe !!!
Je me rapelle du Givors de mon enfance, une ville pleine de vie ou il n'y avait pas de galeries marchandes et de super marchés. Givordins ouvrés les yeux 80 ans de Communisme ça suffit !!!!! Même la russie ne veut plus du communisme .....

Déposé le 06/11/2017 à 16h28   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par loulou Citer

Vivement que les coco partent

Déposé le 06/11/2017 à 10h33  
Par A BIENTOT Citer

Comme à venissieux, les cocos pensent d'abord à eux, après ils s'en foutent, si tout va bien ou mal...Mais bon c'est tant pis pour nous, il faut voter correctement la prochaine fois...?

Déposé le 06/11/2017 à 09h39  
Par Vermine Rouge Citer

Ah les communistes, leur culte de la personnalité, tout ça...

Déposé le 06/11/2017 à 09h11  
Par DTCMP Citer

la même brochure pour PICARD VENISSIEUX est en préparation , lavage de cerveau , subventions aux associations cultuelles et syndicales ; tout va bien

Déposé le 06/11/2017 à 09h08   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par place au jeunes Citer

Quand on fait des bêtises on payes pas d excuse

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.