Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

L'une des affiches promotionnelle mise en place par Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme - DR

Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme vise le top 5 européen “dans les cinq ans à venir”

L'une des affiches promotionnelle mise en place par Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme - DR

Comment attirer plus de touristes dans la région ? Une stratégie axée autour de cinq axes et qualifiée "d'ambitieuse" a été dévoilée ce jeudi par Nicolas Daragon, président d'Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme.

Actuellement 9e région européenne la plus touristique d'après Eurostat, un organisme chargé de collecter les informations statistiques au sein de l'Union Européenne, la région Auvergne-Rhône-Alpes a l'objectif donc de grapiller quelques places au classement.

 

Pour cela, l'Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme a exposé la stratégie mise en place pour rendre la région encore plus attrayante. Celle-ci est établie autour de cinq lignes directives, et toutes bénéficient d'aides pour diversifier leurs activités ou pour entretenir les structures.

 

Le premier axe concerne la montagne, essence même du tourisme dans la région. Elle représente à elle seule 70% du produit touristique d'Auvergne-Rhône-Alpes. Mais "la montagne, c'est aussi quand il n'y a pas de neige", a indiqué Nicolas Daragon. 14 millions d'euros d'aides vont ainsi être distribués pour diversifier les activités des stations de sports d'hiver.

 

Vient ensuite le bien-être avec 23 millions d'euros alloués pour transformer les stations thermales en centres de bien-être. L'itinérance fait aussi partie des secteurs développés : "Les gens reprennent l’habitude de faire des étapes sur leur route durant leur voyage", indique Nicolas Daragon. Ainsi, 40 millions d'euros sont notamment investis sur la ViaRhôna. La pleine nature, dont la région figure déjà comme leader européen, n'est pas en reste et 10 millions d'euros viendront aider les 21 stations de pleine nature. Enfin, l'art de vivre va être repensé. Nicolas Daragon développe un dispositif concernant l'œnologie "qui sera présenté en septembre prochain avec d'autres régions (PACA, Bourgogne, ndlr), pour refaire un itinéraire qui va de Dijon à la Méditerranée" et ainsi faire s'arrêter les gens dans la région.

 

L'hébergement n'est cependant pas en reste. "Sans hébergement, il n'y a pas de tourisme" comme le rappelle le président d'Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme, qui va reverser 6 millions d'euros aux hébergeurs pour rénover leurs hôtels.

 

Au total, le tourisme représente actuellement 8% du PIB de la région, pour une consommation de 19,7 milliards d'euros et permet d'employer 159 400 personnes.



Tags : tourisme | Auvergne-Rhône-Alpes |

Commentaires 1

Déposé le 25/03/2018 à 20h04  
Par Nostromo Citer

Comme à New York avant le grand ménage des années 80 avec Giuliani, il faudra bien briefer les touristes pour ne pas aborder certains quartier "no friendly"
Par exemple les Pentes, la Guille, le Tonkin, Gerland...
Sauf si bien sûr le touriste pigeon veut ramener de quoi bien se mettre à l'envers voire de la compagnie malsaine pour une nuit de folie dans son hôtel
Monsieur Daragon devrait venir voir à quel point nos jolis quartiers sont attirants

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.