Le LOU qualifié face au RCT au terme d'un match historique (19-19)

Le LOU qualifié face au RCT au terme d'un match historique (19-19)
Lou Rugby - DR (©MarcGalaor)

Après 100 minutes d'un match acharné, le LOU a décroché sa qualification pour les demi-finales du Top 14 (19-19), qui se dérouleront au Groupama Stadium les 25 et 26 mai prochains. La qualification est acquise grâce à la différence d'essai en faveur du LOU (2 contre 1).

Le LOU s'est battu pour créer l'exploit à Mayol ! Au terme d'un match intense et engagé, les Lyonnais ont su faire face aux attaques toulonnaises. Ils ont réussi à se qualifier grâce aux deux essais inscrit par Arnold et Cretin.

Le combat a débuté dès les premières minutes. Les Lyonnais ont tout de suite montré leur agressivité, provoquant de nombreuses pénalités durant toute la rencontre. Ils sont dominés par des Toulonnais qui restent maladroits dans les 22 mètres lyonnais.

Malgré la possession en faveur des locaux, c'est le LOU qui inscrit les premiers points du match. Harris profite de deux erreurs de la défense adverse pour inscrire deux pénalités (0-3 23e, 0-6 32e).

La défense lyonnaise se désorganise et Puricelli est sanctionné à la 36e pour un plaquage dangereux. Résultat : pénalité pour le RCT et carton jaune pour le Lyonnais. Belleau réduit l'écart (3-6, 37e). Les deux équipes rejoignent les vestiaires avec ce surprenant avantage pour le LOU.

Deux essais coup sur coup

En seconde période, les Toulonnais partent immédiatement à l'assaut de l'en-but lyonnais. Radradra voit son essai refusé à la 44e minute pour avoir plaqué le ballon avant l'en-but. Le LOU, de nouveau à 15 après le retour de Pélissié, concède une nouvelle pénalité après avoir effondré le maul. Belleau permet aux locaux de revenir à égalité (6-6, 49e).

Toulon va ensuite prendre l'avantage pour la première fois de la rencontre grâce à l'essai de Ashton, bien servi par Nonu. La transformation de Belleau passe (13-6, 56e). Mais le LOU répond rapidement. Huit minutes plus tard, Mignot parvient à donner le ballon à Arnold qui aplati. Harris manque toutefois la transformation (13-11, 64e).

Trinh-Duc, d'une pénalité, redonne 5 points de marge à Toulon (16-11, 69e). Sur l'engagement, Dylan Cretin, le troisième ligne de 21 ans, s'échappe et inscrit le second essai lyonnais (69e). Harris rate de nouveau la transformation mais le LOU est de retour à égalité (16-16), 70e).

Les deux équipes se battent pour reprendre l'avantage avant la sirène. Le LOU commence alors son opération résistance. Michalak, rentré dix minutes plus tôt, récupère le ballon et envoie les deux équipes en prolongations.

Un bloc défensif solide

Le RCT reprend tout de suite l'avantage grâce à une pénalité de Trinh-Duc (19-16, 82e). Sur une offensive lyonnaise, Nonu écope d'un carton jaune après avoir plaqué sans la volonté de mettre les bras.

Il reste une dizaine de minutes à jouer et le LOU bénéficie d'une pénalité décisive. Harris ne se rate pas et revient une nouvelle fois à égalité (19-19, 93e).

Qualifiés grâce à la différence d'essais (deux à un) Les Lyonnais font le dos rond dans les ultimes minutes. Après trois longues minutes de temps additionnel, Pélissié récupère un ballon au sol et envoie le LOU au Groupama Stadium.

Qualifié pour la première fois de leur histoire pour les phases finales du Top 14, le LOU poursuit donc sa route. Un nouveau challenge attend désormais les hommes de Pierre Mignoni avec une demi-finale vendredi prochain contre le leader de la phase régulière, Montpellier. Le public lyonnais devrait vraisemblablement être présent pour encourager les pensionnaires du Matmut Gerland.

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Boudjellal le guignol de Toulon le 21/05/2018 à 09:43

Ils veulent tous casser du Lyon, mais au final, c'est Lyon qui les casse.

Signaler Répondre

avatar
abn le 21/05/2018 à 07:46
gegene a écrit le 19/05/2018 à 17h15

Bravo le LOU , chapeau à Mr Mignoni ,à votre staff et à vos joueurs pour le travail effectué depuis la reprise. Le louveteau Cretin sorti par Pierre Mignoni est un futur grand joueur . Et pourquoi pas le LOU Champion de France pour rejoindre leurs glorieux aînés de 1932 et 1933 !!!!!

Vous avez raison.Dès cette année, le LOU peut être champion de France.
Ce qui m'agace, c'est que les journalistes (qui n'y connaissent souvent pas grand chose) parlent d'énorme surprise pour cette place en demi-finale.
Quand on voit la qualité de l'effectif et que l'on connait le talent de l'entraineur, c'est tout sauf sur une surprise

Signaler Répondre

avatar
gegene le 19/05/2018 à 17:15

Bravo le LOU , chapeau à Mr Mignoni ,à votre staff et à vos joueurs pour le travail effectué depuis la reprise. Le louveteau Cretin sorti par Pierre Mignoni est un futur grand joueur . Et pourquoi pas le LOU Champion de France pour rejoindre leurs glorieux aînés de 1932 et 1933 !!!!!

Signaler Répondre

avatar
On continu le 19/05/2018 à 12:00

Merci la LOU pour la performance et merci aux Toulonnais pour cette magie à Mayol.

Signaler Répondre

avatar
nonmaiscepaspourdire le 19/05/2018 à 08:53

Boudjellal ne viendra rien casser au grand stade du coup... mdr

Signaler Répondre

avatar
befub le 19/05/2018 à 07:42

exceptionnel
bravo

Signaler Répondre

avatar
Free dom le 19/05/2018 à 06:41

tous au GS vendredi 60 000 Lyonnais avec le LOU

Signaler Répondre

avatar
Bonjour le 19/05/2018 à 06:20

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.