Yves Rouèche : "Lyon doit vraiment tout à la gastronomie italienne"

Yves Rouèche, auteur lyonnais, était l’invité ce vendredi matin de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon.

Yves Rouèche : "Lyon doit vraiment tout à la gastronomie italienne"
Yves Rouèche et Gérard Angel - LyonMag

Yves Rouèche publie aux éditions Libel "Histoire(s) de la gastronomie lyonnaise". "On a voulu faire un ouvrage qui traite de la gastronomie et non pas de cuisine. Qui revisite l’histoire de la gastronomie au travers de celle de la ville".

Lyon mérite-t-elle encore d’être surnommée la capitale mondiale de la gastronomie ? "Plus que jamais. Aujourd’hui Lyon mérite ce titre parce qu’il y a ce savoir-manger qui est né avec l’industrie de la soie. Cette faculté est restée ancrée au sein des familles lyonnaises", narre Yves Rouèche.

L’auteur du livre, qui sera en dédicace ce vendredi à la Fnac, estime que "Lyon doit vraiment tout à la gastronomie italienne. Sans l’Italie, Lyon n’aurait jamais été la capitale mondiale de la gastronomie".

Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en vidéo sur LyonMag.com.

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
au gastronome con-trarié le 27/11/2018 à 20:58

C'est Macron qui aime Pétain et pas les gilets jaunes qui vont peut être réussir à le virer ! Et ce sera la fête pour des millions et des millions de français patriotes !!

Signaler Répondre

avatar
Yves Roueche le 25/11/2018 à 10:45

Il est vrai que le charcutier lyonnais est en péril. Pour ceux qui ne trouve plus de bonnes charcuteries lyonnaise chez leur charcutier local, allez chez Reynon, rue des Archers, ou Montaland, rue Franklin. Pour ceux qui cherchent des quenelles lyonnaises artisanales, allez Au Petit Vatel ou au Café du Soleil.
Je maintiens que sans l'Italie, Lyon n'aurait jamais été la capitale mondiale de la gastronomie et que sans Paul Bocuse, elle ne le serait déjà plus.
Enfin, il ne faut pas oublier que la gastronomie englobe la cuisine, mais ne se résume pas à celle-ci.
Bon appétit et large soif !

Signaler Répondre

avatar
Usurpé le 24/11/2018 à 21:13
STOP a écrit le 24/11/2018 à 19h46

Capitale mondiale de la gastronomie mais svp on arrête quand avec cette imbécilité, il suffit de voyager un peu en France ou a l'étranger pour se rendre compte qu'il y a des dizaines de villes ou l'on mange bien mieux qu'à Lyon, arrêtons ça!

Tout à fait d'accord,très peu de bons resto à Lyon,de la bouf qui sort du congélateur.

Signaler Répondre

avatar
STOP le 24/11/2018 à 19:46

Capitale mondiale de la gastronomie mais svp on arrête quand avec cette imbécilité, il suffit de voyager un peu en France ou a l'étranger pour se rendre compte qu'il y a des dizaines de villes ou l'on mange bien mieux qu'à Lyon, arrêtons ça!

Signaler Répondre

avatar
gastronome contrarié le 23/11/2018 à 17:53
lol a écrit le 23/11/2018 à 15h58

aujourd'hui c'est un pb pour la charcuterie, plus moyen d'avoir de la charcuterie lyonnaise, j'ai fais tous les bouchers du 7e pas moyen de trouver autre chose que de la charcuterie italienne, sachant qu'elle est industrielle bien que les épiciers disent qu'elles viennent de leur soit disant "petit village", y'a bien du jambon à l'eau dans les supers, mais bon autant acheter de l'italien moyen de gamme hors de prix.
A part les halles, y'en aurait peut être encore, mais bon voilà les prix...

Sans parler des transports perturbés par les gilets jaunis, mouvance néo-pétainiste qui est en train de abîmer l'image de la France....

Signaler Répondre

avatar
lol le 23/11/2018 à 15:58

aujourd'hui c'est un pb pour la charcuterie, plus moyen d'avoir de la charcuterie lyonnaise, j'ai fais tous les bouchers du 7e pas moyen de trouver autre chose que de la charcuterie italienne, sachant qu'elle est industrielle bien que les épiciers disent qu'elles viennent de leur soit disant "petit village", y'a bien du jambon à l'eau dans les supers, mais bon autant acheter de l'italien moyen de gamme hors de prix.
A part les halles, y'en aurait peut être encore, mais bon voilà les prix...

Signaler Répondre

avatar
veau en veut l'ain le 23/11/2018 à 15:07

c'est une maison de retraite l'émission de Mr Angel ? C'est peut être le reflet de ce qu'est la ville de Lyon un grand mouroir !

Signaler Répondre

avatar
Très bien le 23/11/2018 à 15:00
la campagne dangereuse a écrit le 23/11/2018 à 09h10

Monsieur Rouèche,

Votre déclaration est le reflet d'une vérité historique.

Malheureusement elle relève de la provocation politique aujourd'hui. Le mouvement grouillant de gilets jaunes sera furibond d'apprendre votre 'négationnisme culinaire'. Ces êtres rustiques et frustes ne vont pas accepter l'idée d'une origine italienne pour la cuisine lyonnaise. Anathème -- je redoute les violences de leurs réactions.

Très intéressant, la France s'est enrichie au contact des autres pays, l'Italie avec la renaissance a beaucoup apporté à notre ville, le quartier St Jean est un des apports les plus emblématiques de notre voisine, pays de l'art et la culture.

Signaler Répondre

avatar
la campagne dangereuse le 23/11/2018 à 09:10

Monsieur Rouèche,

Votre déclaration est le reflet d'une vérité historique.

Malheureusement elle relève de la provocation politique aujourd'hui. Le mouvement grouillant de gilets jaunes sera furibond d'apprendre votre 'négationnisme culinaire'. Ces êtres rustiques et frustes ne vont pas accepter l'idée d'une origine italienne pour la cuisine lyonnaise. Anathème -- je redoute les violences de leurs réactions.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.