Grève des éboueurs de Pizzorno : la Métropole de Lyon réclame une médiation avant les sanctions

Grève des éboueurs de Pizzorno : la Métropole de Lyon réclame une médiation avant les sanctions
Le président de la Métropole, David Kimelfeld - LyonMag

La Métropole de Lyon est sur le point de sanctionner Pizzorno.

L’entreprise privée, chargée de ramasser les ordures sur les communes de Lyon (3e, 6e et 8e arrondissements), Villeurbanne, Bron et Vaulx-en-Velin, connaît une grève depuis deux semaines. Et le contrat qui lie la collectivité à Pizzorno Environnement permet à la Métropole d’être en position de force. Avec notamment des pénalités de 20 euros par poubelle non ramassée.

Mais avant d’en arriver là - la Métropole peut y prétendre dès jeudi selon les termes du contrat - David Kimelfeld, le président de la collectivité indique avoir demandé au préfet du Rhône de “mobiliser les services de l’Etat (DIRECCTE) pour organiser une médiation entre les dirigeants de Pizzorno et les représentants du personnel”.

De plus en plus la situation se tend entre les deux parties, notamment à cause de cette promesse de sanctions, voire de non-reconduction du contrat lors du prochain appel d’offres. Ce mercredi matin, dix salariés grévistes de Pizzorno seront convoqués devant le TGI de Lyon pour plusieurs faits reprochés par la direction comme “jets de projectiles” ou “diffamation”.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Post monétaire le 17/04/2019 à 14:35
Karimladuch' a écrit le 17/04/2019 à 14h23

On peut voir le souci dans tous les sens, un me gène profondément. Demandez 300 € d'augmentation par mois quand on est à 1200 € soit plus de 20% !?!

Mais c'est réellement choquant !
Quand tu choisis ton métier, tu choisis la paie qui est avec. Si tu estimes qu'elle ne te suffit plus. Tu mets tous les moyens en oeuvre pour trouver un meilleur job ! (formation, orientation, ouverture géographique).

Il ne faut pas oublier que beaucoup de chômeurs accepteraient le job, c'est la loi de l'offre et la demande sur le marché du travail.

Donc pour moi,(et je suis descendu dans la rue avec un gilet jaune). Cette fois-ci je suis CONTRE les grévistes.

Oui au droit de grève, non pour demander 20% d'augmentation !

Donc, pour le coup, il ne faut pas céder.

20 % seulement ?

Minable !
https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/entreprises-du-cac-40-moins-d-impots-plus-de-benefices_2058246.html

40% comme les dividendes ! :D

et vive la guerre pour le fric, entretuez-vous tous ! ;)

Signaler Répondre

avatar
Karimladuch' le 17/04/2019 à 14:23

On peut voir le souci dans tous les sens, un me gène profondément. Demandez 300 € d'augmentation par mois quand on est à 1200 € soit plus de 20% !?!

Mais c'est réellement choquant !
Quand tu choisis ton métier, tu choisis la paie qui est avec. Si tu estimes qu'elle ne te suffit plus. Tu mets tous les moyens en oeuvre pour trouver un meilleur job ! (formation, orientation, ouverture géographique).

Il ne faut pas oublier que beaucoup de chômeurs accepteraient le job, c'est la loi de l'offre et la demande sur le marché du travail.

Donc pour moi,(et je suis descendu dans la rue avec un gilet jaune). Cette fois-ci je suis CONTRE les grévistes.

Oui au droit de grève, non pour demander 20% d'augmentation !

Donc, pour le coup, il ne faut pas céder.

Signaler Répondre

avatar
veromaoma le 17/04/2019 à 12:01

Après contact avec la métropole de Lyon hier , des camions de rammasage de "secours" tournent uniquement sur les lieux sensibles repérés par les agents .


20 POUBELLES PLEINES DEPUIS MERCREDI DERNIER ET DEBORDANTES SUR LE TROTTOIR DEVANT LA POSTE DE MONPLAISIR LYON 8 EME.


iL FAUDRA PENSER A UNE REDUCTION D IMPOTS SUR LA TAXE D ORDURES MENAGERES.

Signaler Répondre

avatar
président copropriété le 17/04/2019 à 10:09

Habitant à Bron dans une copropriété de 192 logement aux Essarts, trois grands immeubles entourant une maison de quartier. Dans celle ci une crèche existe avec de nombreux enfants et là se pose la question de l'hygiène et la salubrité. Que font nos élus devant cette situation? Ne payons pas des impôts (relativement élevés) dans notre commune pour avoir le minimum de services???? Bien sur que le droit de grève existe, mais le respect d'engagement aussi. Devons nous attendre de voir les rats revenir dans les rues pour que nos élus se mobilisent. Franchement c'est une honte de voir ces tas de poubelles débordantes et tous ces sacs , parfois éventés, fleurir nos trottoirs. Vous les élus la balle est dans votre camp et il est temps de vous réveiller
Un habitant de Bron

Signaler Répondre

avatar
canuts2019 le 17/04/2019 à 09:28

en effet, cette situation intolérable doit s’arrêter
pourquoi en sommes nous a cet etat de fait ?
depuis des années les pouvoirs publics se sont déchargés de leur responsabilités en jouant sur la sous-traitance comme solution miracle a leurs problèmes, ben voila ... nous sommes a la merci de sociétés privées qui font la pluie et beau temps, alors que les charges ne font qu'augmenter.
Mr Colomb comme d'habitude longe les murs des que ca commence a puer ... le seul moyen de le voir c'est a l'ouverture de salon ou coupage de rubans, mais que fait cet homme pour ses citoyens ?
notre problème des ordures ménagères est le résultat des politiques qui ne sont concernés que par leurs intérêts personnels et electoraux
si j'avais le courage je capturais les rats que commencent a envahir les trottoirs et les lâcherai dans les bureaux, du conseil général et dans les bureaux de l'hotel de ville.

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 17/04/2019 à 01:33

Cette société privée est incapable de respecter son contrat et en demandant 300€ d'augmentation ses salariés sont totalement irréalistes. Ils vont droit au licenciement pour faute (donc sans droit à indemnité)

Signaler Répondre

avatar
lyyyooonnnn le 16/04/2019 à 22:39

Non mais on est où là ???? Rien à fourre de leur médiation, on paie pour un service, il n’est pas rendu terminé, sois on met un terme au contrat et on demande à des vrais bosseurs d éprendre le relais, sois la mairie ou la métropole compense, y’en à marre d’être dans une déchèterie à ciel ouvert en plein cœur de Lyon, le 6eme est devenu une poubelle géante, à chaque passage piétions ils y a des amoncellements de poubelles qui débordent et de sacs poubelles partout autour, qui en viennent à bloquer la circulation des piétons sur les trottoirs. Et nous on raque on fait que raquer, on s’est même fait escroquer pendant des années avec la taxe d’enlèvement des ordures ménagères avec une condamnation qui a eut lieu et nous on n’a rien vu revenir dans nos poches !!! Foutez moi ces fumistes au chômage et engagez des vrais bosseurs et pas des syndiqués planqués, qui même lorsqu’ils font leur boulot le font à la va vite et dans quelles circonstances et vas-y que je braille dans toute la rue, que j’accostes les demoiselles que je balance les poubelles à l’arrache en dégradant parfois des véhicules, par contre ce ne sont pas les derniers pour aller au café boire un coup une fois la tournée expédiée !!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.