Givors : une pilote de moto se retrouve sous la remorque d’un camion

Givors : une pilote de moto se retrouve sous la remorque d’un camion
Image d'illustration - LyonMag.com

La pilote a été blessée après être rentrée en collision avec un camion.

A bord de sa moto Yamaha 125, la femme de 26 ans s’est fait renverser par un poids lourd, ce vendredi aux alentours de 9 heures du matin. Alors que la victime se trouvait à un feu rouge à l’angle de la rue Gambetta et du quai Robichon-Malgontier à Givors un camion se trouvait à sa droite. Quand le feu passe au vert, les deux véhicules se percutent au démarrage. La pilote est alors déséquilibrée et est entraînée sous la remorque du camion.

Sérieusement blessée à la jambe, elle reste consciente selon nos confrères du Progrès. C’est par hélicoptère que la victime habitant Mornant a été transférée à l’hôpital Edouard-Herriot. Son pronostic vital n’est pas engagé. Le chauffeur du camion n’a pas été blessé. Il a été entendu par les policiers du commissariat de Givors qui sont chargés des constatations. Les contrôles d’alcoolémie et de stupéfiants sont négatifs.

Tags :

accident

givors

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
pekval6963 le 12/08/2019 à 13:28

Le camion s arrête au feu rouge, la moto remonte la file au mieux par la droite au pire par la gauche et se place juste devant le camion, pile dans l angle mort. La moto tarde à démarrer, le camion rugit et déstabilise la moto ne la voyant pas et se pensant premier au feu ... cqfd Motards assurez vous d être bien vu dans toutes les circonstances

Signaler Répondre

avatar
??? le 11/08/2019 à 15:08
Zied 31 a écrit le 11/08/2019 à 11h21

Et les quads, à fond la caisse dans les rues ? Les flics regardent et ne bougent pas !
À la Croix Rsse, l'autre jour, deux scooters : sur le premier, trois mecs, un seul avait le casque ! Sur le deuxième, deux mecs, sans casques, en shorts, tongues, d'ailleurs, sur les deux scooters, zigzagant, prenant les rues en sens interdits, et tout cela, au nez et à la barbe des flics qui contemplaient le spectacle !
Pas plus belle la vie ? Et les flics s'étonnent toujours d'être mal vus......

'Et les flics s'étonnent toujours d'être mal vus...'

Ils n'ont pas le droit d'intervenir dans le cadre de violences musulmanes. Sinon, c'est fasciste, nauséabond, ça rappelle les heures les plus sombres, no pasaran, etc...

Signaler Répondre

avatar
Zied 31 le 11/08/2019 à 11:21

Et les quads, à fond la caisse dans les rues ? Les flics regardent et ne bougent pas !
À la Croix Rsse, l'autre jour, deux scooters : sur le premier, trois mecs, un seul avait le casque ! Sur le deuxième, deux mecs, sans casques, en shorts, tongues, d'ailleurs, sur les deux scooters, zigzagant, prenant les rues en sens interdits, et tout cela, au nez et à la barbe des flics qui contemplaient le spectacle !
Pas plus belle la vie ? Et les flics s'étonnent toujours d'être mal vus......

Signaler Répondre

avatar
Arthur le 11/08/2019 à 10:26
langue francaise a écrit le 11/08/2019 à 07h28

@PETIT ROBERT: et bien non. Je suis professeur de français et les deux peuvent se dire. Au guidon de sa moto ou bien à bord de sa moto. Quand on se sait pas, on invente pas. On se renseigne ou on se tait. Cordialement.

Vous êtes l’image même du petit prof de français qui n’intéresse personne avec sa langue morte de collabo.

Signaler Répondre

avatar
Le gros Al-Fonce: le 11/08/2019 à 09:10
langue francaise a écrit le 11/08/2019 à 07h28

@PETIT ROBERT: et bien non. Je suis professeur de français et les deux peuvent se dire. Au guidon de sa moto ou bien à bord de sa moto. Quand on se sait pas, on invente pas. On se renseigne ou on se tait. Cordialement.

Le pauvre petit Robert a encore pris un carton rouge lors de sa dernière rédaction de français.

Il est partit rageur au volant de son tricycle rouge pour se calmer les nerfs.

Signaler Répondre

avatar
langue francaise le 11/08/2019 à 07:28

@PETIT ROBERT: et bien non. Je suis professeur de français et les deux peuvent se dire. Au guidon de sa moto ou bien à bord de sa moto. Quand on se sait pas, on invente pas. On se renseigne ou on se tait. Cordialement.

Signaler Répondre

avatar
vivemoi le 11/08/2019 à 06:54

LYON MAG,journal de je m'en foutiste mais vrai censeur !

Signaler Répondre

avatar
c. le 11/08/2019 à 00:37

L’appli de Lyon Mag est un Fanzine numerique. Il cherchent peut-être du monde à la rédaction pour remplacer la femme de ménage au clavier (qui remplace par le fait les stagiaires en vacances) ? Il faut postuler au mois d’août car c’est le imoment !

Signaler Répondre

avatar
Pot de terre vs pot de fer le 10/08/2019 à 23:23

"... Le chauffeur du camion n’a pas été blessé..."

Ben ça alors, c'était quand même une 125 contre un camion, au démarrage, il a eut de la chance ce pilote de POID LOURD en forme de camion.

Signaler Répondre

avatar
Jaguar le 10/08/2019 à 19:30

???? Le pilote de la 125 ????????

Signaler Répondre

avatar
lol le 10/08/2019 à 16:52

avatar
le petit robert le 10/08/2019 à 16:44

ah ! la censure!!!
dès que l'on touche aux sacro-saints employés de la presse et des médias !!
chut ! pas de critique

Signaler Répondre

avatar
le petit robert le 10/08/2019 à 16:37

pour le rédacteur de l'article:

on dit "au guidon de de sa moto Yamaha 125"
et non à bord de de sa moto Yamaha 125 !!!!

et encore nous avons de la chance car nous aurions pu lire : au volant de sa moto Yamaha 125

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.