Lyon : Yann Cucherat et Grégory Doucet échangent sur la Fête des Lumières "terne" et le sacrifice d'un lapin place des Terreaux

Lyon : Yann Cucherat et Grégory Doucet échangent sur la Fête des Lumières "terne" et le sacrifice d'un lapin place des Terreaux
Yann Cucherat - LyonMag

Ce jeudi matin, Yann Cucherat a pris la parole au conseil municipal de Lyon.

Ancien adjoint de Georges Képénékian en charge des Sports mais aussi des Grands Evènements dont la Fête des Lumières, l'élu d'opposition n'a visiblement pas apprécié sa déambulation la semaine dernière à l'occasion du 8 décembre.

"L'édition 2021 que vous annonciez "grandiose" a manqué parfois de lumière, au point d'en paraîre terne. Son dimensionnement a laissé à désirer. Lorsque 35 sites étaient investis en 2019 pour 72 propositions artistiques, ce sont seulement 31 oeuvres présentées cette année", regrettait Yann Cucherat, s'adressant au maire écologiste de Lyon, Grégory Doucet.

L'ancien gymnaste relevait une "colline de Fourvière sans relief ni couleur, ce qui est un comble" et une place Bellecour "qui en aura déconcerté beaucoup".

"Voulant trop convaincre, vous êtes tombés dans l'ornière du prosélytisme de sorte que certaines oeuvres trop démonstratives et intellectualisées auront échoué à toucher le plus grand nombre", poursuivait Yann Cucherat, qui rappelait également que le parc Blandan, trop excentré, avait fait un four : "une oeuvre détachée de l'ensemble sera plus ou moins boudée par le public".

Puis l'ancien candidat à la mairie de Lyon embrayait sur son interprétation personnelle de l'oeuvre projetée sur la place des Terreaux : "A chacun son art. Mais ce conte aztèque "Le Lapin dans la Lune" nous a déroutés. Comme nous a étonné ce choix d'un sacrifice viandard en diable de la part d'une majorité verte habituellement allergique à l'idée-même de viande morte et à consommer".

Ce qui provoqua l'hilarité de Grégory Doucet. Bien loin de sa tirade sur le respect de l'écoute de la parole des élus servie lundi à la Métropole de Lyon, l'édile gloussait ostensiblement derrière son masque.

"Je regrette M. Cucherat que vous ayez vu dans le Lapin dans la Lune un exemple de vidéo de marmiton.com de préparation du pâté-croûte. Moi ce n'est pas du tout ce que j'y ai vu. Et je pense que les 180 000 personnes qui y passaient chaque soir ont vu autre chose. Beaucoup des plus jeunes étaient ravis de pouvoir découvrir un conte aztèque, même si ce dernier se termine effectivement par le sacrifice du lapin dans le feu de bois. On ne va pas refaire la cosmogonie aztèque", répondait finalement Grégory Doucet à Yann Cucherat.

X
7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Souricette le 17/12/2021 à 07:41

Pour déambuler dans les rues de Lyon à chaque fête des Lumières depuis plus de 15 ans, je peux vous confirmer que cette année était la pire que j'ai connue, désolée de décevoir certains... Aucun intérêt aux Célestins, ni Place des Jacobins. La Place Bellecour, n'en parlons pas, rien à voir avec le spectacle du petit Prince de St Exupéry il y a quelques années par exemple. On aurait pu accrocher des serpillières, cela aurait eu le même effet. Bref un même ressenti pour notre groupe de 6. Seul le spectacle à St Jean était magnifique ainsi que celui du Parc de la Tête d'Or (et là, à condition de se placer vraiment au bon endroit pour visualiser le bon "rendu"). Spectacle aux Terreaux, malgré ce que peut dire Mr Doucet, très décevant également et nous avons 4 enfants...

Signaler Répondre

avatar
... le 16/12/2021 à 19:48

Mon pauvre Yann,
La politique c'est vraiment pas ton truc... tes interventions ne sont qu'amertume. Tu es incapables de comprendre pourquoi ils ont gagné les élections mais je vais te le dire : ils sont au pouvoir grâce à toi et ton ami GG.
STP retourne dans ton gymnase l'histoire de nous laisser une chance de les virer en 2026

Signaler Répondre

avatar
Lau69 le 16/12/2021 à 18:30

Bonjour

moi j'ai au contraire vu un parc Blandan faisant le bonheur des enfants, très belle idée que ces oeuvres interactives !
Et Bellecour, c'était déjà souvent décevant du temps de G.Collomb (la place est peut-être trop grande pour faire quelque chose).

Signaler Répondre

avatar
++//+++ FORZA EELV +++//++ le 16/12/2021 à 14:16

Je me marre ! ah ah !

Y. Cucherat n'a toujours pas compris qu'un ragout de lapin c'est le symbole ignoble du patriarcat français mangeur de viande, tandis qu'un lapin dans une marmite pour les autres cultures là c'est de l'art !

Il va en falloir des mandats pour achever cette bienfaitrice déconstruction !

Signaler Répondre

avatar
semper prorsum le 16/12/2021 à 13:30

Yann Cucherat n’est pas un homme déconstruit, tout comme mon homme il n’a pas capté le message subliminal du lapin sacrifié, est-ce Doucet a travers l’oeuvre ? l'importance de la solidarité et de l'altruisme et exalte l'empathie et la compassion entre les individus, les pays et les cultures… ? C’est bien le truc des écolos de se raconter en métaphores et de dezinguer ceux qui ont le malheur de penser autrement, que voulez-vous ils sont tellement déconstruit qu’ils planent largement au dessus de nous pauvres bougres, eux sont la lune 😁

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 16/12/2021 à 13:07

Des gamins je vous dis, pas des politiques...

Signaler Répondre

avatar
C est l histoire des deux lapins ... le 16/12/2021 à 13:05

C est l histoire des deux lapins ...qui se tiraient sur l élastique ....au fond de la cour ...pendant la récré ....
Arriva l âne cadichon..... qui les départagea très rapidement ...
Dépités les deux lapins rentrerent chez eux manger des carottes .
Rien d'autre.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.