Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Ville de Lyon : la police municipale obtient gain de cause

Les représentants du Syndicat nationale des policiers municipaux (SNPM) et la direction générale des services de la Ville de Lyon ont signé mercredi 3 décembre au matin, un compromis. La grève, qui dure depuis six mois, est levée.

C’est une victoire inespérée qu’a remporté le SNPM face aux services généraux de la Ville de Lyon. Le syndicat a obtenu gain de cause pour toutes ses revendications : possibilité de prendre congés un dimanche sur six travaillés, volontariat les jours fériés, qui seront payés en heures supplémentaires, et une augmentation de salaire mensuelle de 20 euros à compter du 1er janvier 2010 puis 20 euros supplémentaires à partir du 1er janvier 2011 (soit une hausse de 240 euros chaque année, ou 480 euros sur deux ans). De plus, quatre postes gelés seront à pourvoir. Le grand chelem !

« Nous sommes très satisfaits, même si les négociations ont été très longues. Nous avons enfin des indemnités dans les normes. Elles ne sont pas plus élevées que dans d’autres collectivités, ni moins importantes. Elles correspondent à la juste valeur du travail fournit par nos agents. L’Administration de la Ville de Lyon nous a été d’un grand secours » commente Catherine Chaize, déléguée CFTC-SNPM. D’un grand secours, certes, mais ce n’est pas sans compter l’intervention du SNPM national, qui a vocation à ne pas faire partie des plus tendres.

A noter : au cours de leurs revendications, les agents de police municipale ont fait état de la difficulté d’assurer un service publique de qualité dans de telles conditions. S’ils ont dorénavant un emploi du temps plus flexible, et donc moins de pression, le système d’évaluation annuel devrait suivre son cours ; les policiers municipaux continueront à être notés en fonction de leur comportement général… mais aussi en fonction du nombre de procès verbaux dressés, qui font d’eux de « bons » ou de « très bons » policiers. Cela ne faisait pas partie des revendications du syndicat, mais illustrait, entre autres raisons, le sentiment de malaise au sein de la police municipale. Le préavis de grève déposé pour ce week-end, en vue de la Fête des lumières, a été levé.

Abdelwahid Djaballah



Tags : sacvl | police municipale | ville de lyon | SNPM |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.