Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag

Le Rhône très exposé aux dernières vagues de chaleur avec une mortalité en excès

Photo d'illustration - LyonMag

L'Institut National de Veille Sanitaire, qui juge l'efficacité du plan canicule, a rendu son rapport sur l'impact des vagues de chaleur des dernières années sur la population.

Le Rhône figure comme le département français le plus touché lors des trois dernières années. En effet, Lyon et ses alentours ont été marqués par des épisodes de canicule de dix jours en 2010 et en 2011 et d'une semaine en 2012.
Tous ont été marqués par un excès de mortalité, dont deux ont été les plus forts en France : en 2011, une trentaine de décès ont été déplorés entre le 18 et le 27 août tandis que 21 décès figuraient en excès entre le 19 et le 25 août 2012.
Toutefois, l'impact de ces trois vagues de chaleur sur la population est relatif. Le rapport de l'INVS mentionne que "ces chiffres sont faibles". Le département du Rhône n'est en effet pas le plus impacté par les chiffres de surmortalité relative. L'INVS souligne enfin que "ces résultats préliminaires sont encourageants quant à l'efficacité des mesures de prévention mises en place depuis 2003", où une importante canicule avait provoqué plus de 15 000 décès.



Tags : canicule |

Commentaires 3

Déposé le 10/04/2013 à 11h04  
Par ouimais Citer

Raphal42 a écrit le 10/04/2013 à 10h16

Magnifique commentaire illustrant parfaitement une grande ignorance : paradoxalement, le réchauffement climatique global est aussi la cause du "mauvais temps" et d'hivers plus rigoureux en Europe... et ce pour de multiples raisons (entre autre : ralentissement du Gulf Stream, plus grande instabilité des masses d'air, etc).
Bref, on est dans le hors-sujet total.

dogme du catastrophisme sur le réchauffement climatique de plus en plus contesté par des experts scientifiques pas forcément sous le lobbys des industries pétrolières

Déposé le 10/04/2013 à 10h16  
Par Raphal42 Citer

constat a écrit le 09/04/2013 à 19h30

on meure plus suite au mauvais temps qui développe les virus (grippe..)avec des dizaines de morts et des millions de maladie par an que par un excès de chaleur avec une canicule qui a déjà 10 ans...La population ne croit plus trop aux effets alarmistes et anxiogène du réchauffement climatique que certains veulent signaler

Magnifique commentaire illustrant parfaitement une grande ignorance : paradoxalement, le réchauffement climatique global est aussi la cause du "mauvais temps" et d'hivers plus rigoureux en Europe... et ce pour de multiples raisons (entre autre : ralentissement du Gulf Stream, plus grande instabilité des masses d'air, etc).
Bref, on est dans le hors-sujet total.

Déposé le 09/04/2013 à 19h30  
Par constat Citer

on meure plus suite au mauvais temps qui développe les virus (grippe..)avec des dizaines de morts et des millions de maladie par an que par un excès de chaleur avec une canicule qui a déjà 10 ans...La population ne croit plus trop aux effets alarmistes et anxiogène du réchauffement climatique que certains veulent signaler

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.