Musée des Confluences : le torchon brûle entre Collomb et Guilloteau

Musée des Confluences : le torchon brûle entre Collomb et Guilloteau
Christophe Guilloteau et Gérard Collomb - Lyonmag.com

C’est à 10 000 km de Lyon que Gérard Collomb s’est exprimé sur la décision du Département de ne plus participer au financement du Musée des Confluences.

En déplacement au Japon, le président de la Métropole dit vouloir demander à Christophe Guilloteau de "revenir sur sa décision", sous peine de voir une "dégradation" des relations entre les deux collectivités, relate le Progrès.

La semaine dernière, le président LR du Département du Rhône avait annoncé retiré l’enveloppe de 1,2 millions d’euros consacrée au musée du 2e arrondissement, pour réinjecter cet argent dans le Nouveau Rhône. Une somme qui représente 10% du budget de fonctionnement de l’établissement.

Pour rappel, le musée des Confluences est passé sous le giron de la Métropole de Lyon lors de la scission avec le Nouveau Rhône le 1e janvier 2015.

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Esiala le 10/10/2016 à 21:24

Comparé à la fondation Vuitton, c'est un musée dont l'esthétique 20eme siecle est dramatiquement démodée.
A l'instar des dalles mortuaires de Buren de la place des terreaux il faudra tôt ou tard le démonter pour stopper la gabgie de nos élus. Des incompetents indignes de confiance et incapables de gérer de façon rentable des budgets dont rêverait un patron performant du CAC 40.
L'homme politique qui a le courage, le pouvoir et le devoir de dire "stop" le premier est un visionnaire digne de respect.

Signaler Répondre

avatar
gergeo le 06/10/2016 à 13:02

Dans la philosophie de la grande gabegie des rond-points , le musée des confluences,cette horreur issue de l'esprit torturés de politicards mégalos et dispendieux , ne devrait pas tarder...à être rénové

Signaler Répondre


avatar
nuls obs le 04/10/2016 à 11:03

Ce truc très moche et inutile a été pondu par un Mercier s'imaginant maire de Lyon en 2001. Les élections lui ont rappelé la réalité : connu à Thizy, inconnu à Lyon. Il a persévéré, ce qui a coûté 5 fois le prix prévu !!!!! Et maintenant le département ne veut plus payer... Surréaliste. Mais on voit qu'ils ne savent pas ce qu'est l'argent. :-(

Signaler Répondre

avatar
Normal ! le 04/10/2016 à 09:45

Ce musée est une catastrophe économique, les frais de fonctionnement se montent à plus de 10% de sa valeur par an. Je ne connais pas les recettes (subventions, billetteries, etc...) mais je ne pense pas que le bilan soit très constructif.
La 1ère année oui, beaucoup de découvertes, beaucoup d'intérêts, mais après les gens vont voir d'autres découvertes !!!!
Ce mussée est un gouffre financier. Je comprend la région, l'argent peut servir à d'autres choses (écoles, routes, lycées, etc...). Les subventions de l'état ont baissées, les impôts locaux ne vont pas augmenter à la hauteur des dépenses, il faut trouver de l'argent ailleurs.
Trop emprunter n'est pas la solution, car il faudra rembourser, et les intérêts sont importants.
Je suis entièrement d'accord avec monsieur Guilloteau, il doit d'abord penser à la région, avant de donner pour ce cadeau empoisonné de l'ancien président de la région et pour notre président de la métropole.

Signaler Répondre

avatar
Jop le 03/10/2016 à 23:13

Revenir sur cet accord est inadmissible, il faut savoir accepter les décisions de son prédécesseur!!!!
J'espère qu'il reviendra sur sa décision, la culture ne doit pas être sacrifiée. A suivre

Signaler Répondre

avatar
il faut couper les pont le 03/10/2016 à 18:50

""
Pour rappel, le musée des Confluences est passé sous le giron de la Métropole de Lyon lors de la scission avec le Nouveau Rhône le 1e janvier 2015."""

Donc , c'est à la Métropole de financer cette horreur architecturale. Qui paie le loyer de son voisin ?

SAUF QUE LE GRAND LYON DONNE PLUS D'ARGENT EN COMPTANT CETTE SUBVENTION!!!!!

Signaler Répondre

avatar
Dietrich le 03/10/2016 à 18:22

""
Pour rappel, le musée des Confluences est passé sous le giron de la Métropole de Lyon lors de la scission avec le Nouveau Rhône le 1e janvier 2015."""

Donc , c'est à la Métropole de financer cette horreur architecturale. Qui paie le loyer de son voisin ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.