Saint-Genis-Laval : ivre, il renverse un piéton sans s’en apercevoir

Saint-Genis-Laval : ivre, il renverse un piéton sans s’en apercevoir
Photo d'illustration - LyonMag

Il avait renversé, mardi dernier place Mathieu-Jaboulay à Saint-Genis-Laval, un piéton.

Le chauffard, âgé de 43 ans, était alors en état d’ivresse prononcé avec un taux d’alcoolémie de 3,20 grammes par litre de sang. Avant de prendre la route, il avait même dormi dans son coffre avant de prendre la route. Mais, toujours très saoul lors du drame, le chauffard ne se souvenait plus d’avoir eu un accident. Heureusement, la victime n’avait été que légèrement blessée.

Déjà condamné cinq fois depuis 2005, notamment pour des conduites en état d’ivresse, l’individu a été condamné ce jeudi à huit mois de prison ferme. De plus, son véhicule a été confisqué.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Charabia le 16/06/2017 à 17:23
moneypenny a écrit le 16/06/2017 à 17h15

Renseignez vous, @STOP, sur le parti des années 30-40 qui déteste ce genre de personnes, comme vous dites. Vous seriez surpris de constater que les plus haïs de cette époque n'apparaissent que rarement dans les faits divers. Renseignez vous également au sujet, entres autres, sur les Musulmans (CERTAINS "GROUPES" et non tous, c'est évident) sous le national socialisme. Vous seriez surpris de constater leur étroite collaboration! hitler les a manipulé pour arriver à ses fins, certes, mais cette partie était volontaire ET consentante.

soyez plus clair on comprend rien

Signaler Répondre

avatar
moneypenny le 16/06/2017 à 17:15

Renseignez vous, @STOP, sur le parti des années 30-40 qui déteste ce genre de personnes, comme vous dites. Vous seriez surpris de constater que les plus haïs de cette époque n'apparaissent que rarement dans les faits divers. Renseignez vous également au sujet, entres autres, sur les Musulmans (CERTAINS "GROUPES" et non tous, c'est évident) sous le national socialisme. Vous seriez surpris de constater leur étroite collaboration! hitler les a manipulé pour arriver à ses fins, certes, mais cette partie était volontaire ET consentante.

Signaler Répondre

avatar
perrachoisforever le 16/06/2017 à 15:31

Quand les personnes sont condamnées, il serait plus simple de donner leur nom plutôt que de laisser libre cours aux fantasmes sur de supposées origines ou appartenances éthniques. Le résultat serait une information beaucoup plus transparente.

Signaler Répondre

avatar
charabia le 16/06/2017 à 12:40
Sherlock a écrit le 16/06/2017 à 12h24

Mon Cher Watson,

- Un rentier qui roule en camionnette
- Alcoolique
- Chômage

Si cet individu n'est pas un gauchiste, j'arrête les enquêtes.

quel charabia

Signaler Répondre

avatar
oui le 16/06/2017 à 12:29
stop a écrit le 16/06/2017 à 11h19

J'étais aussi à son proces hier (comparutions immédiates).

Quand il dit coffre il faut préciser que c'était un camionnette.

Ensuite préciser que cette personne ne travaille pas à herité d'un bien immobilier conséquent et vit des loyers.
Bien sur comme d'habitude à la fin son passage quand vient son tour d'ajouter quelque chose, il dit :
"je vais bientôt travailler, j'aurais la réponse la semaine prochaine."
Cela a bien fait rire la présidente. En effet ils disent tous ça, comme par hasard, apres 10 ans de chomage, ils trouvent du travail juste au moment où ils risquent d'etre condamnés.

Enfin il ne fait pas partie de cette catégorie de personnes qu'un certain parti nostalgique des années 30/40 et des détails de l'histoire, déteste.

Je me demande aussi pourquoi Lyon Mag ne précise jamais "d'origine française", car le reste du temps ils précisent toujours l'origine ou le lieu de naissance.

merci de cet éclairage et bonne question pour lyonmag

Signaler Répondre

avatar
Sherlock le 16/06/2017 à 12:24

Mon Cher Watson,

- Un rentier qui roule en camionnette
- Alcoolique
- Chômage

Si cet individu n'est pas un gauchiste, j'arrête les enquêtes.

Signaler Répondre

avatar
stop le 16/06/2017 à 11:19

J'étais aussi à son proces hier (comparutions immédiates).

Quand il dit coffre il faut préciser que c'était un camionnette.

Ensuite préciser que cette personne ne travaille pas à herité d'un bien immobilier conséquent et vit des loyers.
Bien sur comme d'habitude à la fin son passage quand vient son tour d'ajouter quelque chose, il dit :
"je vais bientôt travailler, j'aurais la réponse la semaine prochaine."
Cela a bien fait rire la présidente. En effet ils disent tous ça, comme par hasard, apres 10 ans de chomage, ils trouvent du travail juste au moment où ils risquent d'etre condamnés.

Enfin il ne fait pas partie de cette catégorie de personnes qu'un certain parti nostalgique des années 30/40 et des détails de l'histoire, déteste.

Je me demande aussi pourquoi Lyon Mag ne précise jamais "d'origine française", car le reste du temps ils précisent toujours l'origine ou le lieu de naissance.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.