André Soulier, 1er adjoint de Francisque Collomb (83-89) : "Interpol a apporté une identification de Lyon sur la carte"

L'ancien premier adjoint de Francisque Collomb, André Soulier, était l'invité ce vendredi matin de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon.

André Soulier, 1er adjoint de Francisque Collomb (83-89) : "Interpol a apporté une identification de Lyon sur la carte"
André Soulier - LyonMag

En tant que principal artisan de l'installation à Lyon d'Interpol en 1989, l'ancien élu lyonnais a pu livrer sa version sur cet événement historique pour la Capitale des Gaules. "C'est une histoire charmante. Nous avions appris qu'Interpol cherchait à déménager et pouvait notamment s'installer à Paris, Lyon ou Divonne-les-Bains. Nous avons reçu une délégation et j'ai dit au maire de Lyon 'je vais m'en préoccuper également'. Et j'ai pris la décision de faire entrer le car dans le parc de la Tête d'Or où nous nous sommes promenés. Tout le monde s'est extasié et j'ai répondu : 'mais c'est votre parc'", a raconté fièrement André Soulier. Et d'ajouter que Lyon aurait pu être préférée à Divonne car "il semble que le 1er adjoint de Divonne n'ait pas observé ma tempérance en ce qui concerne une charmante collègue du délégué égyptien qui a dit 'jamais Divonne'".

Au-delà de l'histoire croustillante de l'installation à Lyon du siège de la police mondiale, il s'agit avant tout "d'une bonne chose (…). Ça a apporté une identification de Lyon sur la carte pour tous les ministères de l'intérieur, pour tous les présidents, les premiers ministres, pour tous les policiers. S'il y a une profession dans le monde qui a un avenir, c'est précisément la police", a conclu André Soulier.

Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en podcast sur LyonMag.com.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.