Antoine Bérard : "Vente aux enchères de monuments funéraires : Cela va de la petite dalle en granite aux monuments les plus orgueilleux"

Le commissaire-priseur lyonnais de la Maison Ivoire, Antoine Bérard, était l'invité ce mercredi matin de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon.

Antoine Bérard : "Vente aux enchères de monuments funéraires : Cela va de la petite dalle en granite aux monuments les plus orgueilleux"
Antoine Bérard - LyonMag

Que faire des sépultures abandonnées dans les cimetières ? La Ville de Lyon a la solution : les vendre aux enchères. Une tâche qui reviendra à Antoine Bérard le 13 juin aux cimetières de Loyasse et de la Croix-Rousse, ainsi que le 14 à la Guillotière. "Ce sont des sépultures qui ont été abandonnées. Les anciens locataires et propriétaires sont morts et leurs héritiers ne leur rendent plus visite. Ces monuments appartiennent à des particuliers mais les concessions sur lesquelles ils sont posés appartiennent à la Ville de Lyon. Et comme ces dernières ne sont pas renouvelées, la Ville les remet à disposition pour de nouveaux acquéreurs. Elles sont bien entendu vidées et nettoyées avant", détaille le commissaire-priseur.

Et il y en aura pour tous les goûts, promet Antoine Bérard. "Il y a des monuments magnifiques. Cela va de la petite dalle en granite aux monuments les plus orgueilleux, explique ce dernier. Et d'ajouter que "ça ne vaut pas très cher. Le monument lui-même coûte quelques centaines d'euros et pour les choses les plus imposantes, 3 à 4 000 euros."

Par ailleurs, l'hôtel des ventes d'Antoine Bérard, propose "une deuxième chose étonnante. On vend une structure qui se trouvait sur le bâtiment Pasteur à la Doua, à la faculté de biologie. (…) Il s'agit d'une serre réalisée par Jean-Prouvé et Perrin-Fayol (célèbres architectes, le second étant à l'origine de la bibliothèque de Lyon, ndlr.)."

Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en vidéo sur LyonMag.com.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Pong le 25/05/2018 à 17:53

Cimetière = silence. On ne sait jamais.

Signaler Répondre

avatar
Ping le 23/05/2018 à 13:54

On pourra jouer sur une table en marbre pour faire du ping pong.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.